Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 21:33

Cette histoire est imaginaire. Je l’ai écrite pour un concours de nouvelles, mais je n’étais pas parmi les sept finalistes. Dommage ! Mais peut être vous plaira-t-elle quand même ?


Je veux le dédier à mes amis : Morgane, Albert, Wizzil, Nanou et Vivi le Shédone.

 

Je suis Isabelle


Je sors assez tôt pour sa promenade matinale. Mon beau chien Bouli m’accompagne, désinvolte dans sa belle fourrure de poils ressortant de toutes les nuances du gris, à rendre jalouse Mme Poupée mon élégante voisine.


C’est plutôt lui qui me mène, alors que je devrais le guider. Il renifle toute feuille ou plante, creuse dans la terre encore imprégnée de rosée, flaire tout ce qui est nauséabond sur les mottes de terre et ce n’est ni Chanel ni Volupté. Il va et vient, tourne comme une toupie fofolle autours du pot, avant de s’asseoir enfin dessus.


— Il est beau votre chien ! Quelle allure et quelle majesté il invoque. Et bien élevé par-dessus le marché, il est très discipliné !

Je me tourne, une femme superbe en survêtements de sports chics, me toise, sa longue chevelure noire à reflets tombe sur ses épaules. Ses grands yeux verts me fixent sans sourciller.

Quelle assurance !

 

 

— Pour l’obéissance c’est à voir. Quand il tire sa chaîne... je perds la ma patience.
— C’est normal ! Quand les bêtes ont des besoins, l’endroit est très convenablement choisi. Mais il vous obéit, au passage clouté il s’est arrêté et a attendu votre signe pour aller de l’avant. Ne vous en faites pas,  vous êtes un dresseur émérite. J’ai deux chiens et je sais à quoi m’en tenir.

Je me sens tout intimidé devant tant de self-contrôl. Ne sachant que dire et pour me donner une contenance, je lance banalement :
— Il fait bon ! Mon nom est Omer*.


— Enchantée de vous connaître. Je suis Isabelle. Oui, il fait bon Omer, le printemps va débuter et vous avez un nom de circonstance*. Quel beau soleil caressant. Ah ! Moi j’adore cet astre de feu qui nous réchauffe, après le froid de l’hiver. Il effleure de ses rayons les feuilles encore humides de gouttelettes étincelantes. Regardez les amandiers sont en fleurs, la nature se réveille et tout resplendit. Le parfum des fleurs me cause énormément de plaisir.


Tout en parlant Isabelle ne me quitte pas des yeux et je suis confus. Son sourire ferait perdre la tête à un curé de campagne ou à un rabbin à cheval sur ses principes. Sa gaieté me gagne et je ne parle pas de sa beauté envoûtante. D. me garde, je me sens comme un animal pris au piège de cette femme qui semble sortir d’un conte.


Elle parle de la nature et c’est une poésie qui sort de ses lèvres écarlates. Je me souviens de Lucie qui m’attend à la maison et je prends congé. Un petit lutin au fond de moi me dit : " Peureux, lâche, tu as craqué ? " En même temps mon ange gardien me bénit pour ma bonne initiative. " Il vaut mieux partir à point ". Semble-t-il me conseiller. Un coup d’œil en arrière, m’aurait dévoilé un sourire plein de malice, sur les lèvres d’Isabelle.


Glossaire :

Omer* : pronom personnel israélien, littéralement " Gerbe ".

Un nom de circonstance* : Les Israélites comptent les jours du Omer, depuis le 1er jour de Pâques jusqu’à La Pentecôte (Chavouot), 49 jours en tout, soit sept semaines. Le  50ème  est Chavouot.


( A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans nouvelles
commenter cet article

commentaires

wizzil 30/11/2009 10:05


ha je découvre ce récit bien en retard, mais quel délice !
Un peu coquin même ;)
Bravo à toi et belle journée !


Camus 30/11/2009 10:39


Belle journée ensoleillée Wizzil.
Je reconnais avoir ajouté un brin de malice.
C'étaut pour un concours mais ma nouvelle n'a pas été classée parmi les premières.
Bisous Wizzil.


albert 28/10/2009 22:07


Les rencontres fortuites sont souvent prometteuses. Surtout lorsque le hasard, s'en mêle.

Surtout si le hasard porte comme nom...BOULI.

Tu sais Camus, que la compagnie d'un chien ou d'un chat qu'importe est souvent prétexte à lier des amitiés sincères parfois sans arriérés pensées mais qui parfois peuvent prendre la forme d'un
début d'un belle histoire...D'amour. Avec le temps.

On verra la suite.


Camus 29/10/2009 10:32


BOULI je perlerai de lui aussi.
Des fois tout naturellement on se lie d'amitié, cette amitié peut évoluer à une histoire d'amour.


albert 28/10/2009 22:00


Je suis entrain de lire le premier chapitre Camus et je viendrais mettre mes commentaires.
RM


Camus 29/10/2009 10:26


Bonjour RM


Nanou 28/10/2009 08:41


Quelle belle rencontre Camus..... Magnifique Isabelle qui a illuminé (disons et avons le tout de meme !) ta journée !!! Et tu sais quoi ? Beaucoup de rencontres comme ça entre hommes et femmes ont
lieu dans la pause pipi de nos adorables toutous... Bon c'est vrai ce n'est peut etre pas romantiques, mais les animaux repoussent les barrières qui existent hélas normalement entre individus..Ne
disons nous pas très facilement à un inconnu(e) qu'il est beau ce toutou, alors que nous ne nous connaissons pas ? A bientôt Camus et je t'envoie de gros bisous *****


Camus 28/10/2009 11:46


Je viens de m'inscrire à ta newsletters.
C'est vrai, c'est vrai j'ai improvisé ce récit à cause du toutou qui faisait des conquêtes !
Je vais ajouter sa photo, tu l'aimeras aussi. Pas de barrières quand tout est fait naturellement. 
gros bisous amie Nanaou.


morgane 28/10/2009 05:57


Ah ah, une histoire qui commence très bien.....
il a du freiner des 4 fers Omer pour ne pas se retourner hihihi.....
Je reviens pour la suite
gros bisouillous et belle journée p'tit Camus


Camus 28/10/2009 07:51


Il aime sa Lucie,
Mais comment résister à cette beauté ?
Je vais au marché, bonne journée
Grosses bises Fée Morgane.