Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 18:33

Préparation du couscous 

 

Ustensiles : Afin de préparer le couscous, on se sert d’une grande marmite (berma), d’un couscoussier (ce quechquech perforé dans le fond), d’un tamis (g’orbel) et d’un baquet (kas’âa, ou bien kinka).

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgHPfayZf3Q7-oqoweV2JcOhEh7QZU6uHQWcOB0hc8KcmsfCtY

ngrédients :

1 kg de semoule fine.

2 verres d’eau

2 cuillerées (à soupe) d’huile végétale

Sel

2 verres d’eau pour la suite de la préparation.

Préparation :

1. Remplir la berma à moitie d’eau et mettre à bouillir.

2. Vider la semoule dans la kas’âa, y ajouter de l'eau progressivement afin d'introduire le produit humide dans les graines de semoules à l'aide d'un mouvement de la paume de la main.

3. Mélanger l’eau et la semoule, à l’aide de la paume de la main, jusqu’a obtenir des graines uniformes. Si ce résultat n’est pas obtenu, ajouter le deuxième verre d’eau, mais progressivement, jusqu’a obtenir des belles graines de semoule.

4. Vider les graines obtenues dans un tamis (g’orbel) posé sur la kas’âa. Ajouter un demi verre d'huile et mélanger, et les passer à travers le tamis, tout en mélangeant et en appuyant de la paume de la main, par petites poussées, jusqu’à obtenir des graines encore plus fines, qui tombent dans la kas’âa, en dessous du g’orbel. 

5. Placer ces graines dans le couscoussier qui sera posé sur la marmite qui bout sur le feu. Couvrir d’une serviette propre en plus du couvre chef de la marmite. Laisser cuire pendant 20 minutes les graines de semoule, à l’aide de la vapeur qui les traverse

6. Au bout de ce laps de temps, descendre le couscoussier et le vider dans la cuvette, verser sur le couscous 3 verres d’eau et ajouter du sel. Mélanger les graines de couscous avec les mains, et les frotter jusqu’a obtenir des graines plus fines.

7. Les graines étant séparées complètement, sans grumeaux, replacer le couscoussier sur la marmite, et faire évaporer l’eau pendant encore 20 minutes.

8. Pour obtenir des graines encore plus fines, faire passer de nouveau par le tamis. (Facultatif).

9. Si le couscous est un peu dur, ajouter un demi-verre d’eau. Mais si le couscous est humide, laisser à découvert, l’eau va s’évaporer.

 

La soupe, marka sfaxia : 

La marka sfaxia nommée par erreur la bouillabaisse : Faire revenir un oignon assez grand, et quand il est roussi, ajouter du paprika bien rouge, des tomates râpées, du concentré de tomates et laisser évaporer. Ensuite ajouter des légumes : navets, courge, pommes de terre et un piment piquant, couvrir d’eau, sel et poivre noir.

A la fin de la cuisson, ajouter les poissons.


couscous-20azux-20poissons.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans recettes
commenter cet article

commentaires

Camus 24/02/2009 17:25

J'aime la cuisine. J'éditerai une recette, de temps en temps.
J'adore le couscous, surtout avec les poissons, surtout les pataclés (sbarès) provenant de la côte de Sfax.

souhila 24/02/2009 16:41

c'est vraiment séculant,çà me donne la salive à la bouche,une faim de loup.bravooooooooooo