Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 13:02

Que de courage et d'énergie faut-il afin d’exécuter le grand nettoyage de Pessah ! Quelqu’un affirmera-t-il qu’il n’aurait pas la nausée d’avance ? L’agaala, consiste à ébouillanter Les ustensiles et de les rafraîchir après, afin qu’ils soient cacher, et d’effacer toute trace de hamets.  

 

Enlever toute trace de hamets. - 49.2 ko

Enlever toute trace de hamets

Ceci en souvenir de la sortie d'Egypte. Noss ancètres étant pressés de quitter ce pays, leur poâte n'a pas lvé et ils ont dû manger du pain azyme.

D’après le livre de Rabbi Haim Ha Cohen, il est nécessaire de tremper dans l’eau bouillante, puis dans l’eau fraîche, tous les ustensiles et faire attention à ce que les marmites soient plongées dans tous leurs sens. Même les tables basses qui servaient nos grands-parents au Seder (cérémonie) de Pâques, quand on le célébrait allongés sur des nattes et appuyés sur des coussins, devaient être ébouillantées en posant sur elles des pierres chauffées à haute température, et tourner ces pierres jusqu’à empreigner chaque coin et surface, tout en ajoutant sur ces pierres de l’eau bouillante.

Les engins aux quels il n’est pas possible de faire l’agaala, doivent être annulés et changés, comme les cafetières par exemple qui ont des surfaces cachées.

Les bouchers doivent changer leurs couteaux et divers dispositifs de travail, et faire l’agaala à leurs tables et établis.

Le trempage est recommandé pour les nouveaux couverts et marmites, sans agaala, et doit être fait par une grande personne, cependant on doit lâcher les doigts de l’ustensile afin que l’eau le recouvre en entier.

Les assiettes et marmites recouvertes, d’émail par exemple, doivent être changées.

De nos jours, dans la plupart des maisons se trouvent à l’abri, des ustensiles "casher lé Pessah" (casher pour Pâques), et on les sort au moment venu de s’en servir, les ustensiles journaliers sont mis de coté, dans une armoire sur laquelle on colle une pancarte "Hamets, ne pas ouvrir."

Le nettoyage de la maison est beaucoup plus difficile. Chaque armoire est vidée, nettoyée, des vêtements propres y sont introduits. Toute chambre est nettoyée et on n’y mange plus le pain ou n’importe quel hamets jusqu’après les Pâques. Ma toute dernière Shirane a imprimé des pancartes sur lesquelles est écrit "casher lé Pessah", qu’elle place sur chaque porte des chambres prêtes. Enfin on nettoie partout sans oublier aucun meuble. C’est un travail lent, et chaque année, les ménagères demandent au grand rabbinat de constituer des reformations, pour rendre leur labeur plus facile.

Beaucoup de ménages vont jusqu’à refaire les peintures, acheter des nouveaux meubles, des rideaux ou des lustres, mais chacun selon ses moyens.

Très nombreux sont ceux qui passent ces fêtes à l’hôtel, en excursion, ou à l’étranger. Les plus riches qui veulent rester chez eux, ont deux cuisines, une pour tous les jours, la seconde pour les Pâques, et même une deuxième salle à manger. Je parle des religieux, bien sûr.

 

La lecture de Pessah - 49.8 ko

La lecture de Pessah

Ceci et beaucoup plus, dans le livre du Rebbi, " Erev Pessah ".

Mon avis ? Apres l’hiver, après ce nettoyage à fond, la restauration des murs et de toute la maison, il est très agréable de fêter Pessah qui sera le bienvenu. Pessah est aussi la fête du printemps qu’on attend avec patience. Mes souhaits sont qu’un million d’indigents en Israël  et beaucoup d'autres de par le monde, puissent fêter Pâques grâce aux volontaires qui amassent de dons. Je les vois, dans le quartier de Beersheba, le centre de la souche pauvre dans ce pays.

Bonnes fêtes de Pâques !

-----

Casher lé Pessah : Ingrédients sans trace de farine ou de pain.

Hametz : la nourriture journalière, à base de farine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans nouvelles
commenter cet article

commentaires

morgane 27/03/2009 13:47

Bien belle coutume.... qui demande un travail de Titan c'est vrai!!
J'aime beaucoup tes souhaits à la fin, c'est tout à fait comme ça que je t'imagines, sensible au sort des autres.... un peu comme moi...
Je peux te poser une question???
Pâque ça correspond à quoi chez vous??
Nous c'est la résurection de JC....
mais vous c'est quoi??
bon aprèm mon petit camus
gros bisouillous

Camus 27/03/2009 15:57



Bon  aprèm, Morgane.


Les Hébreux poussés par la famine arrivent en Egypte et ils y demeurent 400 ans. Un roi n'ayant pas
connu Joseph (le fils de Jacob qui était connu comme haute dignité en Egypte), les réduit à l'esclavage.


Bref, Pessah ou Pâques c'est l'histoire de Moïse qui réussit à libérer le peuple du
joug égyptien. 


La Pâque juive (en hébreu : פסח, Pessa'h « Il passa [par-dessus]  », vu que D. en punissant les exclavagistes employeurs, passa par dessus les maisons juives et
leurs habitants restèrent sains et saufs : ils ont signalé leur identité en sacrifiant un agneau et en laissant une trace de la main sur la porte d'entrée. La coutume est d'égorger l'agneau
pascal de nos jours aussi et de manger la viande grillée.


Voir :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Exode