Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 09:58
Rahem
Par Albert Siméoni

Rassuré, Annie l’aide à se relever.

‘...Tu veux qu’on rentre Jonathan.... ?’
‘...Non surtout pas mais avant peux tu prendre cette photo avec ton portable.... ?’
‘...Mais c’est strictement interdit, je crois Jonathan... ? Mais pourquoi donc... ?’
‘...Juste comme cela, alors tu ne peux pas me rendre service... ?’
‘...Ecoute, mon papa possède un grand livre de Serge Klarsfield, un grand historien de renom. Cette photo doit se trouver sûrement dans un de ces nombreux  bouquins.. ! Je vais chercher  et si je tombe dessus, je te l’envoie  dès que possible...! Allez vient on continue la visite... !’
‘...Dés que tu rentres à la maison.... ?’
‘...Ok, si cela te fait plaisir, attends je note... !’
‘...Dés que tu rentres tout à l’heure.... ?’
‘...Mais enfin donne moi le temps de rentrer d’abord... !’
‘...Promis Annie, dés que tu rentres... ?’
‘...Jonathan, mais que se passe t’il enfin... ? Tu sembles tout bouleversé et pourquoi cette photo et pas une autre... ? Tu as fait une fixation sur ce jeune... ? Dis-moi tout allez... ?’

Les copains assistent à la scène. Ils veulent en savoir plus,  connaître  la vraie raison de son état.
Jonathan ne dira rien, prétextant un léger malaise gastrique  suite à ce qu’il a mangé au déjeuner.

La bande continue la visite sans que Jonathan ne s’y intéresse.
Il a rencontré son ami et dés lors qu’il l’a trouvé, plus rien ne vient le perturber.
Il pense surtout à ce qu’il va lui dire .

Deux heures plus tard, la visite s’achève.
La bande reprend le chemin du retour et s’éparpille  à la station HOTEL DE VILLE.

Annie accompagne son ami chez lui.
Ils n’habitent pas loin l’un de l’autre.




‘...Annie, tu n’oublies pas la photo de Chlomo... ?’
‘...Je te la cherche, promis et juré, et dés que je la trouve, je te l’envoie sur ton mail... !’

Jonathan rentre chez lui rassuré par les propos de son amie Annie.

RAHEM.

A Suivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires