Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 12:16

Par Albert SIMEONI

Paris le 8/3/2005.

Tous les évènements narrés dans cette nouvelle sont imaginaires et ne peuvent  constituer un plagiat d’aucune œuvre connue.

 Le BILLET XII


 

-‘…Camille est leur fille, et ce fameux jour, elle était chez moi, nous sommes voisins et nos enfants jouent souvent  ensemble. Les Lévy  habitaient juste en face de nous, dans le palier. Camille était là quand ils sont arrivés,  alors je l’ai gardé sachant pertinemment où les nazis allaient les emmener... ! Ils sont tous en sécurité, de l’autre coté de la ligne de démarcation, dans un grand prieuré, du côté des Alpes,  nous avons pu lui établir un certificat de baptême… Au nom de Camille Loiseau… ! Notre nom de famille... !’

-‘… D ieu merci….D ieu merci…. ! Et votre mari … ?’

-‘…Il est avec les enfants  (en réalité son mari était en mission à Londres )  je suis restée seule ici pour ne pas que l’on réquisitionne mon appartement… !’

-‘…Il est bien grand et surtout bien agencé… !’

-‘…Un héritage de mon défunt père… !’

-‘…C’est lui, là sur la photo, en habit militaire.. ?’

-‘…Oui, la guerre 14/18, il n’en est pas revenu… !’

-‘…Autant pour moi… !’

 Le téléphone sonne…

-‘…Un instant s’il vous plait… !’

Elle lève le combiné et ne dit mot sauf qu’elle termine par un ‘…Ben, j’irai chercher les oranges, ce matin….. !’ …Des amis… ! Dit t’elle à Pierre.

‘…Comment allez-vous lui faire porter le message… ?’

-‘…Je vais m’en  charger … !’

-‘…Je préfère le lui remettre personnellement… !’

-‘…C’est bien trop compliqué mais si vous voulez vous rendre utile, je peux en toute discrétion en parler à qui de droit… !’

-‘…Je le veux… !’

-‘…Vous dites travailler comme contrôleur des ballasts, et vous devez connaître  alors les fréquences des trains  en partance  vers la frontière allemande… ?’

-‘…Oui, tous les trains, même les horaires et ce qu’ils emportent… !’

-‘…Bien, je vous demande de ne plus revenir jamais  ici…. ! Avez -vous compris au moins en quoi cela vous engage… ?’

-‘…Oui, loyauté et  fidélité envers notre patrie… ! J’en fais le serment sur notre bible… !’ ’

-‘…Bien, je ne vous retiens plus… ! Je dois partir ce soir… !…Vous êtes bien sur Monsieur Pierre… ! N’est ce pas… ?’

-‘…Oui absolument, j’en suis conscient... !’

-‘..Le prieuré de ST Jacques le Majeur est un grand domaine, un monastère  de retraite pour des frères franciscains…Pas très loin de la frontière helvète..! Elle est très surveillée par les suisses et ces derniers sont réticents à recevoir nos enfants, les juifs en particulier. Ils craignent Hitler…. ! Ah, tenez, elle a oublie ceci…Sa poupée Cécile vous le lui donnerez, cela lui fera certainement plaisir… !’

 

Il prend le jouet  qu’il enveloppe dans un papier journal puis il serre la main de madame ‘Victoria’.

Il prend congé le cœur rasséréné.  Au cours de route, il répéta machinalement ‘..CAMILLE DE ST JACQUES....’ Il avait enfin une mission, une vraie  mission qui pourrait lui coûter sa vie et celle des siens… Il se sent malgré tout  fier et surtout fier de son père qui lui inculqua le courage devant l’adversité.

Il ne perd  pas de temps, et alla dare-dare rencontrer son chef de service Monsieur Arnaud.

Pour sa seconde mission.

A suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires