Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 17:42

Par Albert SIMEONI

Paris le 8/3/2005.

Tous les évènements narrés dans cette nouvelle sont imaginaires et ne peuvent  constituer un plagiat d’aucune œuvre connue.

 

Le BILLET XIII.

 

 

 

-‘…Bonjour Arnaud… !’

-‘…Bon pour tes protèges, ils vont partir prochainement vers une destination inconnue…. ! Les Allemands les  rassemblent  dans un état déplorable au VEL’D’HIV.. !’

-‘…Quand vont-ils partir…. ?’

-‘…Dés que la ligne 8 sera réparée… ! Il y a eut un sabotage ce matin…. ! A 45 kms d’ici sur la voie 29…. ! Tiens la tienne… ! Tu étais où ce matin au fait…. ?’

-‘…Là bas à démonter les rails… !’

-‘…Fais pas le couillon… ! Ok... ? Les Allemands pourraient t’interroger mais comme d’habitude, ils me font confiance,  je leur ai dis que tu étais en congé, chez toi… !’

-‘…Bon, les gars comptent la réparer quand… ?’

-‘…Les boshs ont mis trois équipes ! ...  Au plus tard après demain,  si tout va bien, il va y avoir des dégâts chez nous, tu vas voir … !’

-‘…Je veux les racheter…. ?’

-‘…Comment… ? Je n'ai pas compris… ? Pierre… ? Racheter quoi…. ?’

-‘…Tu as très bien compris…. ! Arnaud…. !’

-‘…Tu es fou… ! Donnes moi le fric d’abord… !’

-‘…Tiens de la part du fou, ton fric… !’

-‘…A supposer qu’ils sortent, comment comptes-tu procéder pour le reste.. ? Tu n’as aucune infrastructure… ?  Il te faut des faux papiers, une somme appréciable pour le prix de leur liberté, mais tu ne sais pas ce que c’est Pierre… ?’

-‘…Tu m’aideras…. !’

-‘…Nous sommes tous dans la mélasse… !’

-‘…Arnaud…. ? Regarde-moi bien dans les yeux et dis-moi que tu ne veux pas m’aider… ?’

Arnaud baisse les yeux..

-‘…Pierre mon ami, nous passons des moments très difficiles et je ne sais pas où tout cela va nous mener… ! Tu me demandes l’impossible… !

-‘…Non, je compte sur toi pour que tout se passe bien.. !..Bon parlons autre chose, de ton défunt papa…. ! Tu n’as pas oublié le jour où il  était à l’hosto, ses poumons et qu’il n’avait pas de quoi payer à cette époque… ?’

-‘…C’est de l’histoire ancienne, du passe… !’

-‘…Arnaud, personne ne t’a rien demandé à cette époque… ? Il avait dit devant ta maman, ‘Tant que j’aurai un souffle de vie, j’aiderai mon prochain…’ Ta maman pourra te le répéter… ! Arnaud… !’

-‘…Tu me gênes Pierre.. !’

-‘…Et tous ces juifs qui partent à la mort, ne te gênent pas Arnaud, toi qui commande les aiguillages comme un ‘ouitiste’… ! Avec zèle… ? Quand le vent de la liberté soufflera… ! Que vas-tu dire à tes enfants quand ils te poseront la question ‘…Papa…. ! As-tu sauvé du juif….. Toiiii… ?’

Arnaud écoute en baissant les yeux  à terre..

-‘…Pendant que tu y es,  essuie leurs les bottes avec ton regard… !’

A ce moment là, rentre le Field Maréchal, Von Lietz… !

A Suivre…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

albert 27/04/2009 21:20

Attention, là il monnaie la liberté de la famille de l'ancien patron de sa femme.
En instance de départ pour les camps de la mort.
Aucune confusion dans le récit.
Il s'en explique bien Pierre.

albert 27/04/2009 21:16

Surtout ne pas perdre de vue que cette époque se prêtait à toutes les délations, à tous les trafics, et que le 'soudoiement' était monnaie courante.

En fait Pierre avait deux missions.
Sauvez la vie de la famille du patron de son épouse et aussi récupérer Camille.

Vous n'êtes pas au bout de vos surprises.

Pierre malgré les difficultés qu'il rencontre est animé par cette foi, ce désir bien qu'il ne l'est pas cherché, qui font que certains hommes même plusieurs dont des femmes qui ont au péril de leur vie ont vu la côté humain et non le risque.

Ils se sont donnés pour tache de porter haut leurs valeurs.

En somme, c'est une bataille intérieure Ô combien euphorisante presque jouissive qui mène leurs auteurs vers ce qu'on appelle L'ACCOMPLISSEMENT D' ACTES NOBLES sans se soucier du danger, du péril ou de leur conditions etc... Il y a un dépassement de soi pour donner un vrai sens à leur vie, pour ces valeurs dont ils sont imbus et qui feront d'eux, ces femmes et ces hommes, des Justes après la guerre.

Des héros, qui dans l'ombre, ont porté haut l'honneur de la France malgré le contexte du moment.

N'oublions pas que, qui sauve une vie sauve l'humanité.

Ce n'est pas un homme riche qui se met à l'épreuve à chaque instant mais juste un pauvre cheminot, jeune marié qui voit et vit l'horreur.

Alors, il a décidé de réagir en toute bonne conscience sachant que si il ne le faisait, il serait à ses yeux, un passif traitre envers sa conscience. Et aussi félon aux valeurs que ses parents lui ont inculquées. Dans sa prime jeunesse.

morgane 27/04/2009 18:44

Coucou p'tit Camus
c'est du plus en plus interessant.... Pierre veut racheter les parents de Camille???
Au moins il a des co....s lui....
bonne soirée et douce nuit Camus
gros bisous

aucoup de danger 27/04/2009 19:01


Oui c'est mon avis. Pierre aura bien de diffucultés à réaliser son projet
et se met en danger. Quel Courage !
Bonne soirée très douce avec des jolis rêves.
Bises.