Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 12:07

Albert SIMEONI

 

Paris le 8/3/2005.

 

Tous les évènements narrés dans cette nouvelle sont imaginaires et ne peuvent  constituer un plagiat d’aucune œuvre connue.


Le BILLET XXV

 

Une petite fille est  assise dans un fauteuil trop grand pour elle. Elle   tourne la tête vers cet inconnu debout, en silence, qui la fixe intensément …

 

Musique en arrière fond.

 


 

-‘..Tu n’es pas mon père… !’ Lui dit-elle par sa voix fluette.

 

Pierre est ébloui par la beauté de cet enfant aux yeux bleus et à la chevelure blonde coiffée avec des tresses qui dépassent généreusement ses épaules. Il ne fait guère attention à la réflexion de la toute jeune fille. Il est ailleurs à savourer l’instant présent, celui de remettre ce dont il était chargé de  faire depuis Paris, laissant femme, maman et enfant : sa mission,  le message de sa maman.

Il  est subjugué par ce joli minois de petite fille, tout en régulier dans lequel tout est parfait. La fille le regarde sans rien dire, attendant sûrement une réponse de ce monsieur qui tarde à sortir de sa béatitude.

 

-‘…Je ne suis pas ton père, seulement un ami, Camille,  je suis un ami de ta famille et je  m’appelle Pierre. Je suis venu te remettre un billet… !Et cela… !’

-‘…Elle s’appelle Cécile  et  elle a deux ans.. ! Je l’ai vu naître, tu sais Pierre... ! Mais ma maman a oublie de me la donner… ! Merci… !’

-‘…Je trouve qu’elle aussi belle que toi ta doudou Cécile… !’

-‘…Elle est toute poussiéreuse ma Cécile, personne ne s’en est occupée à ce que je vois… !’

-‘…C’est à dire qu’elle n’a pas voulue que tante Jeannette sans occupe, elle voulait que cela soit toi qui le fasses… ! Tiens,  voilà le billet, tu peux le lire si tu veux à voix basse ou dans ta tête, il émane de ta maman.. !’

-‘...Où est t’elle, elle n’est pas venue me chercher de chez tante Jeannette… !’

-‘…Ta famille est partie pour un long voyage mais avant, ils t’ont laissé une recommandation que voici… ! Tiens lis... !’

 

Camille  saisit du billet et se met à le lire à voix haute devant Pierre.

Pierre ressent cette angoisse qui le tenaille depuis le départ. Il est mal en point devant la lecture que faisait Camille de sa douce voix.

( Zut j’ai les boules)

 

 

Elle arrive à la fin du message..‘…. Dis à ta tante Victoria de ne pas s’en faire… !’

-‘…Qui est tante Victoria… ?’

-‘…C’est Jeannette, elle avait un surnom que tu ignorais… ! Mais que ta maman connaissait… !’

-‘…C’est tout… ?’  Dit- elle presque déçue par cette courte lettre.

-‘…Elle n’a pas eut le temps de t’en dire plus mais lorsque tu la reverras, tu pourras parler plus longuement avec elle... ! Nous allons partir Camille… !’

-‘…Où m’emmènes- tu…?’

-‘…Sûrement dans un pays beaucoup plus beau que celui ci… ! Il faut s’en aller … ! Camille… !’ Dit- il en lui prenant la main.

 

Pierre se rappelle l’heure du rendez-vous avec le chauffeur.

La petite fille obéit et enlaça sa poupée…

 

-‘…Elle vient avec moi, sinon je reste là.. !’

-‘…Oui, tout ce que tu voudras, Camille, allons à présent, il se fait tard…. !’

 

Ils se lèvent. Pierre tourne la poignée de la porte. Père Amédée est là assis, attendant la fin de la discussion…

 

-‘…Mon père, je tiens à vous remercier pour tout ce que vous faites en ces moments pénibles.. !’

-‘…Que le Seigneur vous accompagne, Monsieur… ! Au revoir Camille...!’

 

Elle tend sa main vers le prélat qui  la serre d’entre ses mains pieuses.

 

-‘…Merci pour tout… ! Monsieur le curé….!’

 

Pierre,  et sa protégée  prennent le chemin inverse.

Il a juste le temps de souffler que la voiture, une petite  Renault 4x4,  freine devant eux soulevant un nuage de poussière.

 

-‘…Montez, nous devons partir.. !’

 

A suivre…

 

Albert SIMEONI

 

Paris le 8/3/2005.

 

Tous les évènements narrés dans cette nouvelle sont imaginaires et ne peuvent  constituer un plagiat d’aucune œuvre connue.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans nouvelles
commenter cet article

commentaires

Camus 26/05/2009 08:56

Bonjour Souhila,
Merci, j'ai passé 12 jours en Tunisie et je reprends petit à petit mes activités, après la grande émotion d'avoir revu mon pays natal.
Amitiés,
Camus

souhila 11/05/2009 14:14

jolie histoire,elle réchauffe le coeur.je prie pour que chaque etre goute au bonheur car on en a tous droit.bravo...!mes amitiés, souhila

morgane 10/05/2009 13:45

j'aime beaucoup la façon dont les enfants voient les choses.... Le pauvre Pierre stressé plus que Camille;...
gros bisouillous