Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 10:42

Le BILLET XXX

 

 

‘…Monsieur le Premier Ministre….

 

Puis se tournant vers les dignitaires religieux…

 

 ‘…Messieurs les rabbins et vous messieurs les Ministres du gouvernement d’ Israël..

 

Je voudrais tout d’abord vous remercier pour ce grand honneur que vous nous faites aujourd’hui….. !’

 

Puis vers le public…

 

‘….Durant toute mon enfance et adolescence, j’ai rêvé de servir, me rendre utile à ma patrie et surtout envers mes semblables…..

 

Je dois ces sentiments qui m’étouffent ; de solidarité et d’amour pour le prochain,  à mon cher père qui, tout au long des voies ferrées, insipides et mornes, m’entretenait de cela.

 

A aucun moment de ma vie, je n’ai jamais dérogé à ces règles élémentaires de la vie courante telles qu’elles sont prescrites dans tous nos livres sacrés.

 

J’ai aussi la chance d’avoir une femme et une maman qui, tout au long de notre aventure n’ont jamais été défaitistes. Elles m’encourageaient dans cette voie, moi qui toute ma vie a suivi des voies froides et insipides. (Rires)

 

Je n’ai fais, en mon âme et conscience, que mon devoir, nos devoirs envers nos semblables dans des situations pénibles et dures à vivre. A une époque d’horreur qui ne que fut drame tragédie et désolation.

 

Comme les journaux d’ici vous l’ont rapportes avec force et détails, la libération de la famille Leïbovici  fut pour toute notre famille la consécration de nos idéaux….La sauvegarde de nos valeurs morales…Quand à ce petit BILLET, pour moi une encyclopédie, en apparence anodin, dangereux mais O combien exaltant,  il me fait l’honneur aujourd’hui d’être auprès de vous et de croire que les simples gestes sont parfois des monuments.

 

 

Il conclut….


Au nom de tous les miens, je tiens à vous remercier pour cet hommage et pour l’honneur que vous nous réservez depuis notre arrivée ici en Israël…… !’

 

Pierre regagne sa place, retenu par le bedeau,  sous les applaudissements des présents.

 

La cérémonie prend par  la suite une autre tournure lorsque  contre toute attente, on voit apparaître surgir par une porte, les deux familles Leïbovici…

Les visages de Pierre et de Adèle sont tout illuminés par cette imprévue apparition.

Sans hésiter, Pierre et Adèle se dirigent vers les deux familles. Un grand manteau d’émotion enveloppe la grande salle…..Les deux familles se jettent dans les bras réciproquement.

Les enfants des deux familles Leïbovici , depuis longtemps mariés,   présentent leurs épouses et leurs enfants…

 

Adèle toute émue ne peut retenir ses larmes suivies par Aurèlie.

 

-‘…Ne pleurez pas Adèle… !’ Lui dit Elie…

-‘…Olga…… ! Jonathan, Rachel, Yoschua…? Mon D ieu, vous êtes tous papa et maman à présent…. ! Quelle joie de vous revoir…!’

 

Olga enlace cent fois Aurèlie, assise sur son fauteuil. Elle  maîtrise mal ses pleurs.

 

-‘…Monsieur Meyer… ! Quel bonheur… ! Grâce à D ieu de vous retrouver… !’

 

Monsieur Meyer est si ému qu’il refoule des sanglots…

 

-‘…Faut pas que je pleure… !’ Dit il à Adèle…

-‘…Alors souriez dans votre barbe… !’ Dit t’elle..

 

Monsieur Meyer échappe de peu aux larmes et se mit à sourire.

 

A suivre…

 

Albert SIMEONI

 

Paris le 8/3/2005.

 

Tous les évènements narrés dans cette nouvelle sont imaginaires et ne peuvent faire donc constituer un plagiat d’aucune œuvre connue.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans nouvelles
commenter cet article

commentaires

ALBERT 17/05/2009 15:18

Oui Morgan.

morgane 17/05/2009 15:15

Bon on est déjà rassuré sur la famille de Mr Elies, par contre et Camille???? Je suppose qu'il faut que j'attende la suite........
bisouillous