Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 07:47

AU THEATRE CE SOIR.

 

Tous les événements, faits et noms cités sont imaginaires.

 

La pièce en un acte qui vous est  présentée ce soir est l’œuvre de Monsieur Albert Siméoni.

Mise en scène de Camus.

 

12 Mai 1955.

 

Dans les principaux rôles...

 

Le patient Breitou.................. .....Albert.

Le Professeur Vivi el diavolo.......Vivi Bouahnik.

La secrétaire Nicole......................Annette Jaoui.

Madame Breitou...........................Colomba Astrude

Le scanner a été prêté par la Stè Breitounich Industrie.

 

TETES DE LIT.

 

‘...Tu sais lorsque je rentre à Paris,  je vais changer les têtes de lit... ! Regarde ceux là comme ils sont beaux... !’ Ma femme.

‘...Tu en profiteras pour changer aussi ma tête... !’

‘...Ca va faire du boulot mon chéri... !’

‘...Mais j’y gagnerai au change, 64  ans que je porte la même tête.. ! Et puis elle commence  à perdre la boule, j’oublie tout... ! Je crois que j’ai la maladie de.... !’

‘...Tais-toi ye blid... !’

‘...De l’oubli... !’

‘...Ca se répare l’oubli... ! Et puis, tu as vu l’âge que tu as... ?’

‘...64 ans, c’est beaucoup pour perdre la tête... ? Il suffit dés fois aussi d’une gamine ... !’

‘...Quelle gamine voudrait de toi, ye mard, tu es Papi... ! Tu devrais quand même consulter... !’

‘...Mon ami Vivi est un grand TESTOROGUE, il fait des miracles... !’

‘...Un quoIIIII.... !’

‘...Ceux qui s’occupe de la tête ont les appelle ainsi Non... ?’

‘...Oui, à ta guise , et bien va le voir... !’

‘...Justement, j’ai pris rendez-vous avec lui pour demain... !’

‘...Et tu ne me dit rien... ?’

‘...Pour ne pas t’inquiéter... !’

 

 

Le lendemain 74 Avenue Vivi Hugo. Chez le Testorogue le Professeur Vivi.

 

‘....Ah Breitou mou labech... ?’

‘...J’ai toute ma tête a changé... ! D’après ma femme... !’

‘...Ah bon, c’est si grave que ca... ?’

‘...Oui... !’

‘...Tu aurais te nourrir avec de la marqa sfaxia... !’

‘...AllaiIIIsch, tu as quelque chose contre la marqa halkoueldiya... ?’

‘...Non, je n’ai rien contre les poissions goulettois mais les notre sont mieux nourris... !’...Bel zit el kharoua... ? (Avec de l’huile de Kharoube.)

‘...Zit zebi eye... ! Raciste que tu es... !’

‘...Elle a raison ta femme, tu as quelques soucis dans la tête... ! Bon monte sur le tapis roulant, je vais te faire un scanner bien approfondit... !’

 

Je monte.

Il fait fonctionner son appareil acheté aux puces de Clignancourt.

 

‘...Dernier cri ton appareil... !’

‘...Il m’a couté la peau des fesses... !’

‘...Je vois, c’est quoi cette ficèle qui pend sur mon nez... ?’

‘...Attends je le règle, c’est le cordon qui fait avancer le plateau... !’

‘...Et cette appendice qui pend aussi... ?’

‘...C’est le cordon de la poire pour faire circuler l’air... !’

‘...Ah OQNA... !’ ( Yeraha âând trucs et astuces amin)

‘...Bon, ne bouge plus... ! L’oiseau va apparaître... !’



 

Clik...Clik...

 

‘...Olalala.... !’ VIVI.

 

‘...Clik...Clik.... !’

 

‘..OOOOOOOOOLALA... !’

 

‘..Clik..Clik... !’

 

‘...OOOOOOOOOOOOO....LOLAAA... !’

 

‘...Chnouè enti bel Olalalla Olali OlalolAAAA.... !Qu’est ce qu’il y a... ?’

‘...Les coupes... !’

‘...Quelles coupes.... ?’

‘...Les coupes sont irrégulières, il y a un disfonctionnement dans les deux parties de la masse spongieuses... !’

‘...Soit plus clair... !’

‘...En clair, tout n’est pas dans l’ordre, d’un coté je discerne une irrégularité due à un métabolisme primaire tiré vers un élément à définir et de l’autre à une trop grande complexité due à un inversement des spectres dits de Nelson... !’

‘...C’est grave DOCTEUR.... ! Vivi... !’

‘...Ca se répare avec le temps.. !’ Bon je vais te faire sortir... !’

 

Il appuie sur sa poire mais le plateau ne veut pas bouger.

Breitou est dans le tunnel d’acier.

 

‘...Alors... ?’

‘...Je fais quelques manipulations, ne t’impatiente pas... ! Et surtout soit calme...!’

‘...Combien de temps, il te faut pour me faire sortir de ce four... ?’

‘...Juste deux minutes... !’

 

Il s’acharne sur la poire et le fil casse.

 

‘...J’ai cassé la poire, je vais te faire sortir manuellement... !’

‘...MANUELLEMENT....ATTENTION DE NE PAS CASSER AUSSI LE MANUELLEMENT.... !’

‘...Ne soit pas impatient, celle qui était avant toi a eu le même souci, mais j’ai réussi à la libérer après trois heures d’efforts... !’

‘...Yatiq el saha ye Vivi... ! Donc si je comprends, je vais rester bloquer ici pendant trois heures... ?’

‘...Tiens en attendant lis SANTE POUR TOUS... !’

‘...Je lis SANTE POUR TOUS... ?’

 

Trois heures plus tard... !’

 

‘...Ca y est Breitou, j’ai changé de poire... ? BreitOUUUU.... ! Tu m’entEEEends... ? RKAT... ? Tu dors... ? Echbiq tu as mis le magazine sur ta tête... ? Pour te protéger des rayons... ?’

 

 

Enfin, je sors.

 

‘...Comme tu as bronzé... ? Breitou.... ! Tu ne dis rien... ? Breitou, ye Breitou qouUUUUm... ?...Zut alors, il a perdu connaissance, mon Breitou... ! Mademoiselle Nicole venez vite m’aider... !’

 

‘...Qu’est ce qui se passe Professeur... ?’

‘...Breitou ne répond plus... ! Y’a du avoir un câble débranché... !’

‘...Mais il est bronzé... ?’ Nicole

‘...Pire, il est brulé... ! Ca sent le roussi même... !’

‘...J’appelle sa femme... !’

 

Sa femme arrive en dix minutes...

 

‘...Ciel MON MARI... !’

‘...Ne vous inquiétez pas, il est resté un peu plus dans le micro onde mais il va s’en sortir... !’

‘...Je ne reconnais plus la tête de mon mari... !’

‘...Justement, le résultat ne s’est pas fait attendre... !’

‘...Va t’il rester comme cela... ?’

‘...Avec un peu de crème, il reblanchira dans qqs jours... !’

‘...Lui qui vend les crèmes éclaircissants pour les noirs le voilà devenu couleur charbon... !’

‘...Mais je suis que ces idées seront claires après sont réveil... !’

 

‘...Tenez voilà, il bouge... ! BreitouUUU... ! BREITOU.... ! C’est moi VIVI EL DIAVOLO... !’

 

Breitou se remet.

Il se met sur ses fesses.

 

‘...Alors Breitou, ca va... ?’

‘................................ !’

‘...Tu te souviens de moi avant l’opération... ?’

‘................................. !’

‘...Il ne souvient de rien... !’ Sa femme.

 

‘...Moin là, i pas perdu tête mais perdu tou bagaye ... !’ (Je suis là j’ai pas perdu la tête mais tous mes souvenirs... !’)

‘...Il parle en quoi... !’

‘...Oualiya mon Breitou est devenu OussIFFF  AntillaiIIIIIIIIIIIs... !’

‘...Mieux vaut Antillais que rien du tout... !’

 

RIDEAU.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Il diavolo vivi 21/05/2009 22:42

Ah non, je sais pourquoi il est resté 3 heures la bas ! C'est exactement le temps qu'il me fallait pour me remettre du fou rire

sab 21/05/2009 14:27

après avoir été patient dans "Vivi à l'hôpital", le voici en Professeur fou!
en tout cas, vous m'avez bien fait rire...

Camus 22/05/2009 09:08


Nous avons ri tous ensemble hier soir soir
Bisous