Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 18:03

Par Albert Siméoni


Acte II Scène VI


Khana est interrogée par une préposée anglaise bi langue du service de la  C .R. I. Elle  demande à son interlocutrice  si ces parents sont en vie.


Cette dernière ne peut répondre correctement, cependant   elle  rassure la jeune fille sur  les prochaines recherches qui seront entreprises à l’échelle européenne pour retrouver  les survivants et cela dans l’intérêt  des familles en errance. Khana répond à toutes les questions que lui pose l’anglaise et raconte sa vie antérieure avec beaucoup de détails sur sa famille.

 

Elle décrit les tableaux de valeurs, les meubles les lustres etc appartenant à ses parents  sans rien omettre avec un soin particulier.  Elle donne des précisions aussi sur son refuge et témoigne de ce qu’elle avait vu.

 

 

 


Après lecture, on lui fait signer un procès verbal de plus de 70 pages,. L’assistante  l’informe qqs jours plus tard que la fameuse cave à vin de ses parents, 558 bouteilles de grands crus classés,  a été récupérée et mise sous scellée   en  lieu sur. Elle pourra en disposer à sa guise le jour de ses 18 ans. Une décharge lui est remise alors que l’originale sera confiée à un grand cabinet anglais dépendant du Ministère, nouvellement crée, chargé du recensement des biens et patrimoines  juifs dits en des-errance à travers l’Europe.


L’assistante  demande par contre qui est ce jeune garçon qui l’accompagne.


Khana sans baisser les yeux, affronte  avec grande assurance le regard de la jeune femme blonde. Elle répond qu’Otto est son frère.


A Suivre...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Marcel (Fafouin) 03/08/2009 12:05

Bon Matin Honorable tout Camus !

Grands mercis pour cette Scène merveilleuse ainsi que pour ce Chanteur à la Voix d'Or, Lumineuse !

Otto ? C'est mon Frère !

Ce Frère qui a été Déraciné ;

Ce Frère sans Identité Déclarée ;

Ce Frère des Crèches ;

Ce Frère de tout-nousôtes ;

Ce Frère Bâtard, Rejeté, Exclus, Isolé, Abandonné ;

Ce Frère Étranger ;

Par l'Adversité, l'Hostilité, la Pureté, l'Assimilation, la Guerre :

Ce Frère est Mon Frère, qu'Il soit Autre-Autrement, Otto Fait Parti, Maintenant et Ici, de Ma FAMILLE, JUIVE HUMAINE !

Amitiés Solidarités Frérot Camus chalom ! - 3 août 2009 / 13 av 5769 -

Camus 04/08/2009 09:24


Cher et Honorable frère Marcel,

Je suis de plus en plus ému par tes commentaires pleins de sensibilité

et d'Amour fraternelle.

Je fais ce que je peux pour interresser mles amis, tout en disant

une Vérité que l'on ne devrait pas oublier.

Chalom Ahi !

Camus

 - 4 août 2009 / 14 av 5769 -