Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 16:48
Le Souk de Djerba est vaste est varié...


Le coin des pécheurs


Des rascasses qu'on ne voit pas sur nos côtes


Des anguilles


Le marché des fruits et légumes


Sion prend une pose


De retour à La Ghriba


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel (Fafouin) 23/08/2009 11:43

Bon Réveil-Matin tout Camus,

Grands mercis pour ce Reportage-Photos !

Que c'est l'fun de voir autant de Couleurs se manifester !

Quelle Pose ce Sion ! - 23 août 2009 / 3 eloul 5769 -

Camus 23/08/2009 12:30


Bonne journée tout Marce,

Djerba est pleine de couleurs. Sion habitait Gabès dans le temps. D'après nos discussions j'ai

derviné qyu'il est lke fils d'un des voisins de mon oncle Meyer. Je l'ai conduit jusqu'à

domicile, l'ui, sa soeur et celui qui a ghabité sa maison aorès sa famille. Moi je suis

originaire de Sfax, mais  je connnaissais bien  Gabès.


Amitiés chalom ! - 23 août 2009 / 3 eloul 5769 -


Vivi il diavolo 22/08/2009 23:58

Moi j'ai plus de chance que vous deux, j'ai eu le privilège de passer trois mois a Djerba en 1960, c'est simplement le paradis sur terre.
Bonne nuit.

Camus 23/08/2009 10:54


Trois mois...  avec la mer autiur...

Tu as raison, c'est le Paradis...


MRhilare 22/08/2009 19:05

Bonsoir, je ne connais que Sousse qui n'est pas spécialement très jolie, mais les souks c'est souvent amusant, je vois que Djerba est plus colorée, si je puis dire

Amitiés

Camus 22/08/2009 21:45


Bonsoir,

A Sousse ce qui est interessant c'est le Port Kantaoui.

Oui Djerba que j'ai vue pour la 1ère fois en mai dernier,  est plus bariolée.

On peux acheter des poissons à la criée et aller au restaurant d'en face pour les faire griller;

Bon appétit.


Morgane 22/08/2009 05:49

Coucou Camus,
Merci pour la suite de la visite, Les rascasses, je connais, dans la bouillabaisse c'est délicieux....
Très bon week end
gros bisouillous

Camus 22/08/2009 21:41


Bonne soirée Jolie fée,

Moi je n'avais pas vu les rascasses depuis le jour où j'ai quitté La Tunisie en 1956.

J'ai  eu du plaisir à les revoir, se même que les pataclés : tu les verras vendus à la criée par

un possonier en tablier blanc, dans l'article précédent.

Grosses bises