Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 15:01

Nos cultes et coutumes.


Roch Hachana (hébreu : ראש השנה, littéralement « tête de l'année »).

Roch Hachana s'étend les deux premiers jours du mois hébraïque de Tishri, même en Israël où la plupart des célébrations ne durent qu'un jour.

Le second jour est néanmoins une addition ultérieure, assez tardive (au temps de Rabbi Yohanan ben Zakkaï, on ne fêtait qu'un jour; il semblerait que cela ait encore été le cas à Jérusalem au XIIIe siècle EC) et ne trouve pas sa source dans la lecture littérale du commandement biblique, qui dit que la convocation sainte ne porte que sur le premier jour.

Roch Hachana se tient 162 jours après le premier jour de Pessa'h. Le calendrier hébraïque étant basé sur un cycle luni-solaire, son échéance dans le calendrier grégorien est variable.

Entre Rosh Hachana et Yom Kipour, on compte dix jours qui sont ceux  du repentir et du jugement suprême.

A Roch Ha&chana, on sonne du cor (le Shoffard), ceci afin que l'Eternel entende nos implorations.


 

 

Le son du Shoffard


 

Traditions et coutumes


 Rupture des vœux (hatarat nedarim) : la Torah, qui n'engage pas particulièrement aux vœux oblige en revanche la personne qui les profère à les respecter : Si tu fais un vœu à l`Éternel, ton Dieu, tu ne tarderas point à l`accomplir: car l`Éternel, ton Dieu, t’en demanderait compte, et tu te chargerais d`un péché. Si tu t`abstiens de faire un vœu, tu ne commettras pas un péché. Mais tu observeras et tu accompliras ce qui sortira de tes lèvres, par conséquent les vœux que tu feras volontairement à l`Éternel, ton Dieu, et que ta bouche aura prononcés. Deuteironome  23:21-23.

L'une des méthodes pour contourner les vœux inconsidérés ou intenables, est de le soumettre à un Sage, qui trouvera dans le vœu une faille, un fait précis qui, s'il avait été connu de la personne au moment de son vœu, l'aurait empêché de le proférer.

L'exemple le plus connu est celui de Kalba Savuaq ui, 24 ans après avoir fait vœu de ne plus revoir sa fille tant qu'elle était mariée au paysan inculte qu'il avait employé, s'en voit délivré par un Sage, en admettant qu'il n'aurait jamais prononcé ces paroles, eût-il soupçonné que le paysan inculte pût devenir instruit (l'ironie de ce récit est que le paysan et l'érudit n'en font qu'un : Rebbi Akiba).


Voir :Les 40 jours de repntir.


L’Aid Essghir qui termine les trente  jours du jeûne du Ramadan, tombe cette année, en même temps que Roch Hachana.

 

L'Aïd de ma jeunesse

 

Source : Tunecity (Faust - 2003)

Cette dernière nuit sera longue et sans sommeil. Demain c’est l’Aid Essghir (le petit Aid). Tous les enfants mettront leurs habits neufs. Tôt le matin, ils iront "ikeblou" (embrasser) la famille et les voisins et repartirons les mains pleines de "halwa" (bonbons) et les poches de "sarf" (monnaie). Celle ou celui qui se montrera "mech’hah" (avare), finira, à leurs yeux, ligoté, bâillonné et jeté dans les insondables sous-sols des Enfers jusqu’à la fin des éternités. Ya latif ’llah yesterna (que Dieux nous y garde) ! Le défilé des mannequins en prêt-à-porter et de portes à portes est donc attendu avec impatience. Mais la nuit n’est pas finie pour les "m’kalkine" (les turbulents). Allongés sur un matelas dans la chambre du fond à côté de leurs trois frères et sœurs, deux enfants préparent leur plan d’attaque.


- "Demain nebda b’khalti Tounes (demain je commencerai par ma tante Tounes), le "makroud" (patisserie) qu’elle fait est le meilleur d’Afrique du Nord et son mari donne que des pièces de un dinar !"
-  "Ana ghdoua je vais direct chez Lalla H’ssina (moi demain je vais direct chez lalla H’ssina). Elle, elle te fait rentrer, te donne une gazouza (un boisson gazeuze) et te met du parfum sur les cheveux. Messkina (la pauvre) elle n’a pas de mari"
- "On dit qu’elle vit avec les "rouhaniett" (les esprits).


- "Balek (tu sais), mais c’est la plus gentille et son cœur est plus grand que la mer". A côté de l’oreiller la chemise et le pantalon sont soigneusement posés, pliés et repassés. La paire de "sebatt j’did" (chaussure neuves) brillent dans le noir. Les phares allumés d’une grosse cylindrée qui vrombit pour un long voyage. Le sommeil n’arrive toujours pas et les rêves se font à voix haute :
-  "Ana ki nekber, je serais "kouach" (moi quand je serais grand je deviendrai boulanger) et je goûterais toutes les "halwa" des "s’miwett" que les gens déposeront chez moi".

 

 

Pâtisserie de l'Aïd : les baklawas


- "Moi je serais marchand de vêtements comme Ami Bou’lem et je mettrais deux "koustim" (costumes) différents pour l’Aid. Dehors les étoiles font des clins d’œil à la lune qui continu à les ignorer. Le sommeil finit par emporter les deux enfants vers son antre au-delà des mers et des montagnes vers un monde qui ne connaîtront jamais. Au petit matin, la passation de pouvoir entre Ramadan el Moubarek et l’Aid Essghir s’est fait sans heurts dans la discrétion et la douce fraîcheur de l’ondée et de la brise marine mélangées. Ce dernier a l’impossible tâche de concilier les "m’chann’fine", de rapprocher les "badanine" (les eloignés) et de gaver les ’’dji’a’nine’’ (ceux qui ont faim). Cela durera sûrement deux jours mais hélas certainement pas plus.

 

 

Pâtisserie de l'Aïd : les baklawas kadaïf

 

A nos lecteurs de confession juive, Bonne et Heureuse Année

A nos amis de confession musulmane Bonne Fête de L'Aïd

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yasmine 29/09/2009 21:47


il n'est jamais tard pour dire les belles choses...joyeuses fetes,bonne année...de tres bons parfums de ma TUNISIE et d'ailleurs,heureuse d'arrivée jusqu'à votre blog...


Camus 29/09/2009 21:56


Bonsoir Yasmine,
Bien sûr il n'est jamais trop tard pour faire des souhaits.
Alors je vous diis mes voeux pour une bonne fête et une bonne santé, bonheur et joie dans votre maison.
Chez vous aussi il y a le perfum de La Tunisie : le yasmine.
Je serai heureux de vious revoir.


Morgane 23/09/2009 07:39


Coucou p'tit Camus,
D'abord merci pour m'avoir fait découvrir une fois de plus vos coutumes, c'est super !!! Je prendrai bien une de ces patisseries huummmm.... Et oui, je suis très gourmande....
Donc je te souhaite à toi et toutes ta famille ainsi que tes amis et tous les juifs du monde entier, une bonne et heureuse année.
Gros gros bisous


Camus 23/09/2009 18:15


Chère Morgane,
Un grand merci ppour tes souhaits. Tu auras sûrement l'occasion de déguster des baklawas lors de ton prochain viyage en Tunisie, que tu connais à travers mon blog. Hotels de luxe, plages, paysages,
prix modérés.
Je t'embrasse aussi ma grand'Morgane.


Marcel (Fafouin) 17/09/2009 12:30

Bon Matin Honorable Ami-Frérot Camus,

Grands mercis pour ce Mot !

L'Homme y reviendra le Jour où Il s'attachera à la Torah !

Entre-temps, on-dirait qu'Il fait ensemblant de le faire ou, feinte-t-Il de le savoir, tout-simplement... chalom ?

Mais Chose certaine, l'Homme ne pourra pas passer au Côté de la Torah, une Torah commençant par la lettre Beth !

Amitiés Solidarités... ! -17 septembre 2009 / 28 eloul 5769 -

Camus 17/09/2009 17:01


La Thora commence par la lettre Beith, Pour aller à Guimelù il faudrait passer par Beith.


Marcel (Fafouin) 16/09/2009 20:00

Bon Début PM Honorable tout Camus,

Grands mercis pour ces Deux Fêtes qui s'en viennent comme en même temps: Roch Hachana et Aïd Essghir !

De ces Fêtes, souhaitons-nous, de part et d'autre, ce dont, Complétant Ramadan et Amorçant une Nouvelle Année, le Son du Choffard Rayonnera et Inspirera, tout autant les Personnes que les Ressources, Paix, Bonheur et Santé Mutuels !

Que "Celui qui-voit et qui se-tient au Milieu du Buisson" maintienne Béréchit ainsi ce Chemin qui, des Alliances, provienne de la Vie plutôt que de la Mort!

Amitiés Solidarités Chalom ! - 16 septembre 2009 / 27 eloul 5769 –

Camus 17/09/2009 09:35


Bonne journée noble frérot Marcel,
Mes meilleurs souhaits et mon voeu que la paix règne sur le monde
et que l'homme revienne à nos concepts de moralité.
Amitiés Solidarités sereinité ! - 16 septembre 2009 / 27 eloul 5769 –