Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 13:43
Paris le 6.02.2008.

AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE CAMUS.

Récit par Albert SIMEONI.

GUET 3

Les fesses viriles n’étaient pas la ‘came’ de Clem qui aimait trop le sexe féminin pour s’adonner à ces mi-temps qui tournaient par moment, lorsque la partie devenait insoutenable, à des orgies entre ‘hommes’. Il préférait dans ces cas là, s’allonger sur le divan à toutes fins utiles plutôt que d’assouvir un flanc d’homme, de ‘donner’ ce que les autres donnent à ce Touati de père musulman et de mère juive qui moyennait ses charmes.

Tout reprenait son cours, lorsque les ‘trois ou quatre hommes joueurs’ sortaient satisfais et heureux de la chambre, après avoir sodomisé leur employé de service, bien heureux d’avoir joint l’utile à l’agréable.



Hélène Guetta, première secrétaire de direction dans une usine de métallurgie installée du coté de Mégrine, est une jeune fille de bonne famille, bien comme il faut, la vingtaine, en âge de se marier d’après les dires des parents, se trouve un midi, abordée par notre beau Clément.
Dans le wagon du TGM. Celui de 12 Heures 12.
L’homme comme je l’ai dit plus haut, ne manque pas de charme et de bagou.

Hélène, timide et surtout vierge de tous soupçons, lui accorde la parole.
Ils parlent de tout et de rien durant le court trajet. 20 minutes.
Quelques échanges anodins qui tirent de l’ennui la jeune fille.
Mais qui ne la laissent indifférentes sur son charme.
Les éloges de ce cher Clément, sur sa beauté la font rougir. Hélène était belle en effet.



Dans son quartier, les voisins l’ont surnommée ‘ Madouna’ (La Madone, en référence à la Sainte Madone de Trapani qui loge dans l’église de la Goulette, rue St Cypriano, le quartier sicilien).

Raymond Guetta le papa, rabbin de son état et bien connu par la populace juive, maltaise et musulmane goulettoise, s’offusquait par cette appellation et interdisait à quiconque, que sa fille soit comparée a ce qui est pour lui ASSOUR, (Défendu).
Il aurait préfère un surnom biblique un surnom plus en rapport avec sa beauté, comme Rachel, Sarah ou Esther.


A Suivre.


Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Vivi Il diavolo 09/10/2009 17:52


Voilà l'oiseau qui va tomber dans le piège et Vivi dans le panneau.
Une histoire qui va le laisser la langue dehors et impatient pour la suite.


Camus 10/10/2009 18:20


Que faire ? La vie est pleine d'exemples de filles qui tombent dans
les ffilets d'hommes qui ne les méritent  pas.
L'auteur décrit la vie telle quelle est.


Marcel (Fafouin) 06/10/2009 14:27


Bon Matin Honorable tout Camus !

Grands mercis pour ces Beautés :

- Celle de Clément ;

- Celle d'Hélène, la Madouna du Quartier !

De ces Beautés, Quelle Passion de jeux ! - 6 octobre 2009 / 18 tichri 5770 -


Camus 06/10/2009 15:09


Elle est belle Hélène ?
Il vaudrait aimer Hélène que le jeu. Mais Clément n'est pas fidèle. C'est comme un papillon qui va de flerur en fleur et flirte avec le Jeu.
Beersheba - 6 octobre 2009 / 18 tichri 5770 -