Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 09:11

Après la kbaha*, la treha*

Un bateau de croisières en Méditerranée qui va de port en port :

Marseille, Naples, Tunis …

On danse, on boit, on joue tous les soirs et le matin,

le bateau débarque ses passagers pour la journée ou pour quelques heures.

Tunis : visite des souks, achats, un tour en ville, on prend des photos, on déjeune, on retourne voir les marchands et puis les taxis vous reconduisent au bateau.

Il y a des retraités que rien ne déprime, des amoureux qui savourent leur bonheur intact. C’est la belle vie des riches que les mastodontes des mers ont mis à la portée de presque tous. C’est une activité touristique intéressante  car elle rapporte des devises tout de suite et elle fait connaître le pays à beaucoup de gens qui pourraient  y retourner pour des séjours plus conséquents.

Un matin,  on interdit aux passagers isaréliens de descendre : ils n'avaient pas été prévenus qure leur présence n'était pas souhaitable; Les autorités tunisiennes, la police, la douane, le ministère du tourisme ont menti, prétexté des formalités non prévues pour ne pas dire la vérité : les israéliens, ils n'en veulent pas comme touristes, tout comme ils ne voulaient pas qu'un tennisman tunisien puisse rrencontrer un tennisman israélien.  On importe un conflit du Moyen Orient, (attention on ne parle pas des massacres en Syrie) dans le sport, dans le tourisme, activités qui devraient toujours être préservées.  Ils ne sont d’accord sur rien dans ce pays sauf à désigner un seul responsable de leur déconfiture et de leurs échecs: Israël la nation start-up !

C’est une histoire triste ?

Et bien non !

C’est une histoire qui se termine par la punition du méchant : la Tunisie n’aura plus le privilège d’accueillir les bateaux de Norwegian Cruise Line .

Les autorités tunisiennes ont parlé d’un « problème de procédure », mais le croisiériste les a accusées de discrimination.

« En réponse à cet acte discriminatoire, Norwegian Cruise Line annonce aujourd’hui qu’elle annule toutes les escales restantes en Tunisie et qu’elle ne reviendra pas ».

« Nous voulons envoyer un message fort à la Tunisie et aux ports à travers le monde que nous ne tolèrerons pas de tels actes de discrimination contre nos clients », a dit Kevin Sheehan, le patron de Norwegian Cruise Line.

« Nous sommes scandalisés par cet acte et par le fait que nous n’ayons pas été notifiés par avance de cette pratique », a-t-il poursuivi.

Ceux qui voulaient humilier des touristes israéliens ont reçu leur punition.

(Kbaha* : violence et vulgarité )

(Treha* :punition)

André MAMOU

Source : http://www.tribunejuive.info/tourisme-intenational/tunis-apres-la-kbaha-la-punition

 

http://www.tribunejuive.info/wp-content/uploads/2014/03/vue-des-souks.jpgLes souks de Tunis

 

Réplique de Mme Amel Karboul, ministre du tourisme en Tunisie :


Dans un entretien accordé par Amel Karboul à plusieurs médias locaux et étrangers, la ministre du Tourisme a affirmé que les croisiéristes israéliens empêchés d’entrer en Tunisie n’ont pas été victimes de discrimination à cause de leur nationalité, mais qu’il s’agissait d’un simple problème de procédure. En effet, Amel Karboul précise que les Israéliens doivent se rendre au consulat pour demander un laissez-passer, du fait de l'absence de relations diplomatiques entre Israël et la Tunisie. Ce qui n’a pas été fait dans les délais nécessaires, d’où leur refoulement. « On n'a pas la possibilité en Tunisie d'acheter le visa à l'arrivée […] nous sommes un pays de droit. Comme (dans) tous les pays du monde, il y a pour certaines nationalités des visas ou laissez-passer qui sont obligatoires [...]. Ce n'est pas lié à une seule nationalité », a-t-elle affirmé dans une déclaration rapportée par l’agence de presse AFP.  


Abordant la question épineuse des relations tuniso-israéliennes, et ayant été elle-même au cœur d’une polémique, au moment de sa nomination, à cause d’un ancien voyage d’affaires effectué à Israël, Mme Karboul tranche : « Nous espérons recevoir sept millions de touristes étrangers cette année en Tunisie. Sept millions de personnes de toutes nationalités, de toutes religions, de toutes ethnicités ». Sans distinction aucune donc.
Elle a, par ailleurs, appelé la communauté juive à venir comme chaque année au pèlerinage de la Ghriba, « venez nombreux et [...] surtout avec les jeunes !», a-t-elle dit.

cafe

Partager cet article

Repost 0

commentaires