Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 17:33
http://www.fait-religieux.com/images/pages/religions/sayeeda_warsi.jpgA la mi-novembre, Sayeeda Warsi, plus jeune membre de la chambre des Lords, vice-présidente du parti conservateur et ministre au sein du gouvernement Cameron, a fait part de son inquiétude concernant les chrétiens au Moyen-Orient : « Je suis préoccupée que dans les lieux de naissance du christianisme, de nombreux chrétiens partent et que ceux qui restent se sentent persécutés. Malheureusement, ils sont considérés comme de nouveaux arrivants, étiquetés "en marge" de la société, quand bien même ils ont été présents sur le territoire durant des siècles ».

La ministre chargée des cultes et des communautés religieuses s'est d'abord exprimée lors d'un discours à l'université de Georgetown, aux Etats-Unis ; avant de réitérer ses propos sur la BBC et dans une tribune parue au Telegraph.

Elle a cité différentes minorités religieuses persécutées : « En Irak, le nombre de chrétiens a chuté : ils étaient 1,2 million en 1990, ils sont 200.000 aujourd'hui. En Syrie, le bain de sang horrible auquel nous avons assisté a caché l'hémorragie de la population chrétienne dans le pays. Les responsables varient, ce sont tantôt les Etats, tantôt les terroristes, parfois même des voisins. Et les victimes ne sont pas exclusivement chrétiennes : les Hazaras au Pakistan, les Baha'is en Iran ou encore les Rohingyas en Birmanie, tous sont depuis longtemps montrés du doigt et harcelés en raison de leurs convictions religieuses. »

Sayeeda Warsi, première femme musulmane ministre de Grande-Bretagne, a également déploré « une punition collective et une idée fausse selon laquelle ces chrétiens seraient des agents de l'occident ou d'un régime politique particulier. Nous devons en parler et aborder le sujet avec les pays concernés ». Elle affirme avoir eu des « conversations très franches » à ce sujet avec des ministres pakistanais. « Les politiciens ont la responsabilité de donner le ton, de définir les limites légales de ce qui peut et ne peut pas être toléré. », a-t-elle précisé.

Pour elle, si 83% des pays ont des Constitutions qui garantissent la liberté religieuse, elles ne  pas toutes appliquées: « Il y a un consensus international qui a donné lieu à une résolution du Conseil des droits de l'Homme sur les minorités et la tolérance entre les différentes religions. Mais nous avons besoin de renforcer la volonté politique ».

La ministre a également déclaré « Bien sûr, il y a eu des moments de tensions entre les communautés religieuses, mais il y a eu aussi de grands moments de coexistence pacifique. Il n'y a pas de conflit intrinsèque entre les croyants ». Et d'ajouter qu'elle croit que « la pluralité religieuse rend les pays plus forts. Cela va de l'élargissement du domaine culturel à un meilleur dynamisme économique ».
A paru dans :  Fait Religieux.com

Sources : BBC, The Telegraph.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires