Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 10:23

http://lemondejuif.info/wp-content/uploads/2013/01/logoOKIDOKI1.pngLe président français François Hollande entame ce dimanche après-midi sa première visite présidentielle en Israël et dans les territoires sous contrôle de l’Autorité palestinienne. Une visite très attendue et un exercice délicat pour tout président français. C’est la quatrième visite officielle en Israël d’un chef d’État français.


toulouse_netanyahu-et-hollande-ont-rendu-hommage-aux-victimes-de-merah

Jeudi dernier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exprimé : attendre “avec impatience” la première visite du Président français. “Pour ce qui me concerne, ce sera le tapis rouge… comme c’est le cas pour tous les amis d’Israël”, a-t-il même affirmé.

Depuis son élection, François Hollande a presque réalisé un sans-faute vis-à-vis d’Israël. Aucune prise de position publique hostile contre l’État hébreu et une relation privilégiée avec Netanyahu qui s’est créée entre les deux hommes lors de sa visite en France en novembre 2011. Les autorités israéliennes apprécient particulièrement la fermeté de Hollande sur le nucléaire iranien, la lutte contre le terrorisme et contre l’antisémitisme.

C’est à la Knesset, le parlement israélien, que les autorités israéliennes vont analyser chacun des mots du chef de l’État français lors de son discours lundi, pour se faire une idée plus précise des réelles intentions dans la région du président Hollande. Avant lui, seuls deux présidents français s’étaient déjà exprimés au Parlement : François Mitterand en 1982 et Nicolas Sarkozy en 2008.

En avril 2012, François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle, avait été interrogé par l’hebdomadaire Actualité Juive sur la question d’Israël État juif et Jérusalem, sa capitale. Hollande :

“Israël a été créé pour être l’État des Juifs, selon le titre même du livre fondateur de Théodor Herzl. C’est sa vocation, d’être le refuge où les Juifs du monde entier savent qu’ils pourront toujours, si le pire revenait, trouver abri et dignité. C’est le pays qui a ressuscité l’hébreu. C’est le pays de l’intégrité retrouvée d’un vieux peuple offensé. Donc oui, c’est un État juif, même si c’est à son honneur de compter parmi ses citoyens des Musulmans et des Chrétiens. Je n’oublie pas que l’arabe est avec l’hébreu, langue officielle d’Israël.”, s’était-il prononcé sur le caractère juif de l’État d’Israël.

“Quant à Jérusalem, c’est vers elle que se tournent les prières des Juifs de tous les continents. Le mur occidental du Temple de Jérusalem est le lieu le plus sacré du judaïsme. Je mesure tout ce que Jérusalem représente dans l’âme juive. Pour le reste, sur l’avenir qui doit être celui de Jérusalem au terme des négociations, c’est aux parties en présence, et à elles seules d’en décider. avait-il poursuivi.

Il sera beaucoup plus délicat pour un François Hollande président à présent, de tenir un discours identique sur ces deux questions cruciales aux yeux de Benjamin Netanyahu.

Visite éminemment politique, le séjour de François Hollande va toutefois plus s’inscrire dans un cadre économique tout particulier. Le président français compte surtout s’inspirer de la réussite économique de l’État hébreu, la “Startup Nation”, dans le domaine des nouvelles technologies, pour relancer significativement la croissance française.

Accompagné d’une quarantaine de chefs d’entreprise, dont les représentants d’Alstom, de la SNCF et des patrons de plus petites entreprises spécialisées dans les biotechnologies et les télécommunications, le chef de l’État français espère nouer des liens économiques solides avec Israël.

N’oublions pas non plus que François Hollande, en novembre 2011, très loin à l’époque d’avoir à l’esprit de se présenter à l’élection présidentielle, avait cosigné une tribune dans le journal Le Monde dans laquelle il affirmait que “le boycott d’Israël est une arme indigne”.

Yohann Taïeb – © Le Monde Juif .info

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires