Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 18:05

Premiers jours. 3


La vie aurait été si belle, si le diable n’avait envoyé Eden et son mutisme rebelle, chargée d’énerver.


chevreaux-copie-1.jpgLes  nouveaux amis, les anciens de «  La Maison Blanche » - le petit nom de l’école -, font le tour des environs aux sept novices.  La grande demeure domine une grande prairie, bordée par une forêt et au-delà un ruisseau, affluent du Gers.

Un petit mur en terrasse, surplombe ce paysage et ferme la place, en face du bâtiment. Du côté droit de l’édifice,  l’écurie et l’étable,  à gauche le poulailler, la buanderie et les douches. Derrière se trouvent les terrains cultivés : plants de maïs, d’ail, potager, vignobles et enfin la maison de M. Antoine (Antonio), le contremaître,  et instructeur.


M. et Mm. Gall, le directeur et la gouvernante, sont comme du bon pain pour tous : nobles, prévenants, s’inquiétant de la santé de leurs élèves et écoutant leurs petits problèmes et déboires. Ils sont toujours fermes mais justes et de bon conseil et quand il le faut ils savent  prêter l’oreille, calmant et réconfortant.

Les anciens préparent des farces aux nouveaux comme pour tous les derniers venus : soi-disant pour les initier aux habitudes de l’étable, on leur demande le plus sérieusement du monde de brosser les dents aux vaches, de leur nettoyer le derrière, et leurs  amis s’exécutent de suite.  Heureusement pour Amir, il avait visité les lieux l’an dernier et a été averti aussi par Claudine  ainsi que  Theo et Aline - qu’il avait rencontrés lors de sa formation de moniteur.  Donc il  ne tombe pas dans ce piège. Au contraire, il rit de bon cœur, comme tout le monde, des bons tours joués.

 

http://tunecity.net/IMG/jpg/ferme.jpg

 

Il est très vite  remarqué et devient l’un des favoris de M. Antoine, en même temps qu’Alberto et Armand, les deux étant sérieux et travailleurs.  Il n’y a pas leur pareil pour la coupe du bois  et pour les divers travaux. Une bonne ambiance règne, Claudie est plus mignonne que jamais et elle passe ses après-midi avec Amir, soit pour une promenade ou pour une lecture allongés côte à cote sur l'herbe dans la prairie. 

La vie aurait été si belle, si le diable n’avait envoyé Eden et son mutisme rebelle, chargée d’énerver.

 

Certes elle fait parfaitement son travail à la buanderie. Mais les pantalons tous neufs d’Amir, de couleur bleu pétrole de la dernière mode, coupés et cousus par Yuda Bouni, le fidèle tailleur de la Maison  Boublil ont pris des taches lézardes de couleur  rougeâtre. Quand il lui demande des explications, elle ne veut pas répondre, cette grosse patate.  Amir ouvre la  bouche pour exprimer sa colère, mais aucun son n’en sort pour la bonne raison qu’elle, la muette, quitte le local, lui referme la porte sur le bec et le laisse planté là,  la bouche bée.

 

Les premiers travaux de nos amis à La maison Blanche sont forestiers, la coupe du bois pour les besoins de chauffage, de la cuisine et de la lessive, le désherbement des champs d’ail et de maïs et diverses bricoles d’ici et là. A l’assemblée générale de la petite communauté, Jo le vétéran est élu secrétaire, Flo sa fiancée est nommée infirmière et Eden écoutez bien, amis lecteurs, oui Eden, reçoit le titre d’nfirmière suppléante. Amir devient  instituteur d’hébreu pour les débutants.


Ah ! La belle vie qu’il mène Amir ! Mais Eden va-t-elle cesser d’être méchante ? 

Lisez notre prochain épisode : A la poursuite d’Eden. 

 

A paru dans Tunecity:

http://tunecity.net/fr_art_gimont_premiers_jours=919.html

 

papillon.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Nina Padilha 04/08/2011 18:42



Entre Eden et Amir, il y a une love story qui couve...



Camus 04/08/2011 22:32



Tu penses ?