Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 11:02

Hedi Bouraoui : Sfax n’ayant pas voulu de sa bibliothèque, il lègue 1100 livres au Gers en France

Cet article a paru en 2009 dans  Leaders-com. Je le remets en page afin de vous faire connaitre la personnalité de ce grand poète-écrivain. Hedi Bouraoui est né à Sfax. 


hedi-1--copie-1.jpg

 

 

Lorsqu’on interroge le poète et romancier tunisien Hédi Bouraoui, établi, depuis plus d’un demi-siècle, en Amérique du Nord sur son bilan de l’année 2009, il dresse une moisson abondante et toujours impressionnante, mais non sans une petite amertume. De nouvelles publications, des célébrations, une série de conférences de par le monde et le legs de sa bibliothèque  parisienne de 1100 ouvrages à la bibliothèque de Lectoure (Gers) où il avait fait ses études secondaires. Sfax, sa ville natale l’aurait regretté, mais explication de Bouraoui à Leaders : «  j'espère que  Sfax ne  sera pas jalouse que j'ai donné  mes livres français  à  Lectoure... mais si Sfax  avait voulu défrayer les  frais d'envoi, c'est à Sfax que j'aurais tout donné... Savez-vous  que  chaque fois que je rentre  à  Sfax  j'amène quelques livres et je les donne à la  Maison de France car l'Université même au  temps de notre ami Fathi Triki n'a  jamais pu m'aider dans le projet de don de livres!!! ». Bilan 2009 d’un homme de lettres exceptionnel qui mérite reconnaissance et hommage dans son pays. « Espérons que cela continuera sans trop de tracas ! Optimisme, quand tu nous tiens ! »


" L’année 2009 a été assez chargée pour moi avec des changements assez conséquents à mon Université. Nous avons perdu l’ancien Doyen et le College Stong va changer de spécialisation, en abritant Health Education aux lieux des Arts et  des Lettres. Notre Faculty of Arts est devenue à partir de Juillet Faculty of Liberal Arts and Professional Studies, amalgamant l’ancienne Faculté et Atkinson College. Nous avons eu le plaisir de rencontrer le nouveau Doyen, Martin Singer qui nous a bien reçu Betty et moi. Nous l’avons invité à visiter le  Canada-Méditerranée-Center avec l’espoir qu’il nous appuiera comme l’administration précédente. Vu les restrictions budgétaires, nous ne sommes sûrs de rien.


Je passe toujours six mois en France (l’hiver et l’été), et six mois au Canada (le printemps et l’automne.) Autrement dit les meilleures saisons dans chaque pays, sans oublier mon mois en Tunisie en Juillet. Pas mal de voyages qui deviennent de plus en plus difficiles à faire ! Mais je suis toujours heureux de passer une semaine ou deux  dans mon sud-ouest français… J’ai légué mes livres à la bibliothèque de Lectoure (Gers), là où j’ai fait mes études secondaires au Collège Maréchal Lannes. Merci à Joël Cantaloup et Jean Doumecq qui ont gentiment transporté en voiture 1100 livres de Paris jusqu’à leur destination. Il y aura donc à l’avenir des Fonds Hédi Bouraoui dans ma ville d’adolescence pour ne pas dire là où j’ai ouvert les yeux intellectuellement parlant. 


En Puglia Italie, début mars, j’ai lancé les trois versions (française, italienne, anglaise) de mon récit Puglia à bras ouverts. Grâce à Nicola D’Ambrosio, mon  ami et traducteur officiel, qui a organisé toutes les manifestations – J’en ai fait 11 en dix jours et donné de nombreuses interviews aux journaux, radio, télévision – ce fut un séjour des plus agréables dans cette famille que je considère comme la mienne. Un merci du fond du cœur à Nicola, son épouse Mina, ses trois enfants et tous les membres du clan !  


En mai, L’Universita Della Terza Età di Acquaviva, Italie m’a nommé « Membre Honoraire « pour avoir semé chez nous les germes du Transculturalisme et renforcé notre identité de peuple méditerranéen, et de la Puglia à Bras ouverts. »  Comme vous le savez, j’aime beaucoup l’Italie où mon œuvre se fait de plus en plus connaître et où j’ai de nombreux amis.

           

           Parmi les honneurs, Le Who’s Who en France m’a listé dans sa version de 2009 alors qu’au Canada j’y suis depuis 82. Et mon livre Cap Nord a été finaliste au Prix des lecteurs de Radio Canada et au Prix le Trillium de l’Ontario. Radio Canada a fait une capsule publicitaire de trois minutes tournée à Paris qui a pris près de cinq heures à réaliser, et qui a été projetée à la télé pendant deux mois. Malheureusement je n’ai pas remporté le prix ni pour l’une, ni pour l’autre nomination ! Il y a eu une bonne publicité autour de ce roman et j’ai eu pas mal d’interviews, ce qui est très positif en fin de compte.

 

La créativité bat son plein et Dieu Merci les publications suivent le pas ! Le deuxième tome sur la Méditerranée, Les Aléas d’une Odyssée, (aux Éditions du Vermillon, 390pp.) est finalement sorti assez tard en novembre, juste à temps pour le soumettre au prix de Radio Canada. Puis un livre d’art et de poésie accompagnant les dessins d’Adam Nidzgorski : Adamesques aux éditions Encre et lumière, Cannes et Clairan, France, 144pp. Un autre livre d’art et de poésie sur les peintures de Micheline Montgomery, Visages du dedans / In-Side Faces, au CMC Éditions, Toronto, 170pp. Last but not least, la traduction de Cap Nord en italien par Nicola D’Ambrosio, Annibale, il Mediterrante, à la WIP Edizioni, Bari, Italie, 308pp. Je continue à travailler d’arrache pieds pour la promotion de ces ouvrages tout en me concentrant sur la suite et plus particulièrement sur le tome III.

 

Je ne peux rendre compte de toutes les manifestations médiatiques et culturelles autour de tous mes écrits du présent et du passé. Mais je voudrais signaler la parution d’un excellent livre sur l’œuvre par Le Prof. A. Beggar, L’Épreuve de la Béance, L’Écriture nomade chez Hédi Bouraoui, aux Presses Universitaires du Nouveau Monde, New Orleans, U.S.A. Cette étude a été très bien reçue par la Presse en Tunisie comme au Canada. Je mentionnerais aussi la soutenance d’une thèse de Doctorat sur l’œuvre soutenue à La Sorbonne, Paris, par Noureddine Slimani qui compte en faire un livre. 

 

Du côté plaisir et détente, le mois de vacances en Tunisie s’est passé à merveille chez mes frères et sœurs à Sfax, Hammamet... Deux semaines à Sousse où nous avons nagé tous les jours à Boujaafar. Je me suis occupé de mon frère Mohsen qui venait d’avoir une opération sur la colonne vertébrale, et c’était une joie de le voir progresser dans ses mouvements à la natation. À Tunis, les Hammami m’ont reçu en frère aîné, et Si Mahmoud m’a fait visiter Dougga et tout le nord-est de la Tunisie que je ne connaissais pas. C’est la première fois que je visite ce site archéologique romain, un des plus importants, classé patrimoine de l’humanité en 1995. 

 

Grâce à mes amis en France, je me suis régalé de nourriture terrestre et céleste dans des randonnées en Bretagne, dans le Gers, en Lot et Garonne, en Dordogne, au Périgord… tant de régions et de réjouissances que je n’oublierais jamais ! Je tiens à remercier infiniment tou(te)s ces ami(e)s qui m’ont accueilli à bras ouverts et avec grande générosité et amabilité. 

 

Il y a tellement de tables rondes, conférences, etc. à vous rapporter, mais je me limiterai à un seul récital de poésie. Celui de cette soirée mémorable au Café Nicol du Novotel dans le cadre du Salon du livre de Toronto, le 10 décembre. Un régal en poésie majeure et en musique enchanteresse sous la direction de mon ami Gaston Bellemare, Président du Festival International de poésie de Trois-Rivière, Québec. Presque tous les poètes de Toronto y ont défilé par deux fois intercalée par la performance du musicien chanteur Péro et sa compagne Mielle. À faire rêver !!  

 

          Il ne me reste qu’à vous souhaiter mes meilleurs vœux pour les fêtes de fin d’année. Espérant de tout cœur que 2010 vous soit propice à tous les égards… Une année repue de santé flamboyante, de créativité chatoyante, et de Paix rayonnante à tout l’univers… en nous incluant tous, bien sûr ! "

 

Source : Leaders-com

 

http://www.leaders.com.tn/images/leaders_new.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires