Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 06:07

Israël et l’Holocauste : Y a-t-il une perspective historique authentique?


Jacques et Isabelle

 

http://profile.ak.fbcdn.net/v230/667/2/n565789129_2205.jpg 


Par Edith Shaked


Jacques et Isabelle quittèrent en silence l’enceinte de Yad Va Shem, le mémorial officiel d'Israël aux victimes juives de l'Holocauste et le centre mondial de documentation, de recherche et l'enseignement de l'Holocauste. Il était midi et ils sont allés pour le déjeuner. Selon leur coutume française, ils ont commandé un cappuccino, et ont parlé de la période où le Sud de la France a été occupé par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.


Et leur histoire est la même histoire, parce qu'ils étaient Juifs Français. Ils se souvenaient de la façon dont les nazis ont fait du porte à porte pour les compter, - les lois racistes et discriminatoires sont promulguées pour purger progressivement les Juifs de la vie publique, économique, professionnelle et éducative. Le père de Jacques ne pourrait pas traiter comme médecin et la mère d'Isabelle en tant qu'avocat.

 

Jacques écoutait attentivement quand elle a raconté son histoire. Son père, un membre du Conseil juif, ou Judenrat, a déclaré à la famille au sujet de la réunion effrayante à la Kommandantur, avec le colonel SS Walter Rauff qui sera connu plus tard comme le meurtrier brutal et notoire, impliqué dans le développement du gaz, la mort, les fourgonnettes. Rauff leur hurlait: «chiens de Juifs ! J'ai pris soin de juifs en Pologne et en Russie. Je vais vous montrer» ! Alors, les Juifs ont éte rafflés en ce jour pluvieux de 9 décembre 1942 pour les travaux forcés.

 

Gilbert, un jeune infirme, ne pouvait pas marcher assez vite, et il a été abattu de sang froid par un soldat allemand. Puis, vint l'étoile jaune, les amendes, et la déportation aux camps de la mort. Isabelle, avec de la tristesse dans sa voix, mentionna comment son frère Robert a été déporté à Auschwitz, mais en est retourné quand même.

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:UtH2Z-2NPKN0mM:http://www.yechoua.com/shoa.gif 

Malheureusement, l'histoire d'Isabelle sera enregistrée différemment de l'histoire de Jacques, parce que Jacques a vécu en France, en Europe sur le continent, et Isabelle a vécu en Tunisie, la France d'outre-mer, une colonie française en Afrique du Nord. En Israël, l'histoire de Jacques, sera étudiée, documentée et racontée à Yad Vashem, le mémorial officiel d'Israël aux victimes juives de l'Holocauste et le centre mondial de documentation, de recherche et l'enseignement de l'Holocauste. Et les étudiants Israéliens pourront apprendre sur ce genocide terrible, dans une unité de l'histoire sur les Juifs d'Europe dans la Shoah. Cependant, ils étudieront l'histoire d'Isabelle et de Robert dans un nouveau chapitre, séparé, sur «Les juifs de Tunisie sous l'occupation nazie.»


La raison semble liée aux définitions de Yad Vashem. Dans le passé il semble que YV a écrit que «le plan de la solution finale aspire à massacrer tous les Juifs du monde.» Maintenant, YV définit la solution finale comme «le plan des Nazis de résoudre la question Juive en tuant tous les Juifs en Europe. » Donc, Robert, qui n’est pas mort à Auschwitz, il a souffert comme un «Juif de Tunisie sous l’occupation Nazie» et pas pendant la Shoah. YV a l’air d’ignorer le fait historique que la colonie française de Tunisie était considérée comme un pays européen, selon un document allemand sur la solution finale de la question Juive.


Et, plus important encore, l’auteur d’un essai historique «Vieux Thèmes – Découvertes archivistique nouvelles» écrit qu’en 2006, deux historiens allemands, Klaus-Michael Mallmann et Martin Cüppers ont découvert une nouvelle évidence. Ils ont découvert un document confirmant que certes la solution finale a été un plan majeur de tuer tous les Juifs, partout où les armées d’Hitler pouvaient les harponner. Après tout, le Reichsführer SS Heinrich Himmler a déclaré que «Tous les Juifs que nous pouvons mettre la main dessus, doivent être détruit maintenant, pendant la guerre, sans exception. ... Oblitérer les fondements biologiques du peuple Juif. »

Pourtant, malgré tout ce qui précède, l'histoire d'Isabelle sera bientôt racontée, mais en dehors de l'enceinte de Yad Vashem.

Un nouveau projet israélien, composé d’un homme, a été créé en dehors de YV, a l’Institut Ben-Zvi des Etudes des Communautés Juives Orientales de l’Est (s’occupe de l’histoire des Sepharadim, mot Hébreu pour Juifs espagnols; et en Israël, Sepharadim sont des Juifs dont les origines sont d’Afrique du Nord, du Moyen Orient et d’Asie;» la plupart d’entre eux ont la peau brune). Son nom est "Le Centre d'information et de documentation et de recherche sur la communauté juive d'Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale." Fait intéressant, Gilbert, le jeune infirme qui a été assassiné par un soldat allemand "a péri dans la Shoah» (Holocauste en hébreu), selon la page de témoignage par le projet de Yad Vashem à recueillir les noms de tous les six millions de Juifs assassinés par les nazis et leurs collaborateurs.

 

En 2008, les Juifs israéliens de la Tunisie ont remporté un procès contre le gouvernement israélien, et ont reçu «droit au même gouvernement israélien allocations versées aux survivants de l'Holocauste des Juifs d'Europe», d'après les nouvelles du 12 Février 2008, dans le journal israélien Haaretz.

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:DPNcOWYlznv5lM:http://www.liguededefensejuive.net/local/cache-vignettes/L473xH338/shoa_12-679d2.jpg

 

Et l’évidence historique est très claire. A la Wannsee conférence infâme, où les dirigeants Nazis ont discute «la préparation de la solution finale de la question Juive en Europe,» quand ils ont compté les Juifs marqués pour la mort, «le chiffre pour France zone libre, 700,000 incluait les Juifs Sépharades dans les possessions Nord Africaines de France, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.» (La France métropolitaine avait seulement 300,000 Juifs). On trouve ce fait écrit a la page 281 du livre «la Shoah: Une histoire des Juifs d’Europe pendant la seconde guerre mondiale,» un livre par Sir Martin Gilbert, un historien de l’Holocauste de très grande réputation. Ce titre aussi montre que Gilbert considérait les Juifs d’Afrique du Nord française comme «Juifs d’Europe.»

 

En Décembre 2009, Sir Martin Gilbert a édité un manifeste, «Les Juifs d’Afrique du Nord dans la Shoah.» Dans cette proclamation, Gilbert déclare fermement que l’histoire de la persécution des Juifs en Afrique du Nord française pendant la Seconde Guerre mondiale fait partie de la Shoah en France, qui a étendu sa législation anti-juive à ses trois colonies d’Afrique du Nord. Cette déclaration a été émise pour l'occasion de la cérémonie pour marquer l'anniversaire du 9 Décembre, 1942 de la rafle de juifs tunisiens pour le travail forcé nazi.


Les historiens du Musée Commémoratif de la Shoah des États-Unis (USHMM) ont aussi compris également que, selon une perspective historique authentique, l'histoire d'Isabelle fait partie intégrale de L'histoire de l'Holocauste en France, car, «l’histoire de la Shoah dans les trois colonies d'Afrique du Nord de la France (Algérie, Maroc et Tunisie) est inséparablement liée avec l’histoire de la France à cette époque.» Et, contrairement a YV, le USHMM donne la definition de la Solution Finale comme le «plan nazi d’annihiler le peuple juif,» et non pas comme tuer les Juifs d’Europe.

Mais, maintenant, il semble que certains chercheurs israéliens de la Shoah et certains dans le public israélien considèrent le nombre des victimes. «En Tunisie, il y avait un total de 2575 victimes Juives.» Toutefois, le Danemark avec 60 victimes est répertorié, et la Tunisie ne l’est pas, parmi les pays dans l'Encyclopédie Concise de la Shoah dans le site Web de Yad Vashem.


Le Professeur Yehuda Bauer, savant israélien bien connu dans les milieux de l'Holocauste et actuellement Conseiller pédagogique à Yad Vashem, à juste titre a déclaré à la Conférence d'Amsterdam sur Souvenir, Mai 2001: « la unprecedentesness/unique de l'Holocauste (...) est une tentative d’éliminer un peuple, chacun d'eux, chaque individu de leur nombre, en fin de compte, partout dans le monde, par une machine industrielle moderne. »

Et comme par le titre révélateur du livre de Sir Martin Gilbert, la Shoah est une tragédie Juive. Cet événement tragique a eu lieu pendant la deuxième guerre mondiale, un conflit international. En conséquence, tous les documents sont lies, et doivent être étudiés pour l'éducation et l'information dans le même centre de recherche et éducatif.

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:2Y3dxRtrXL9CnM:http://davidm.blog.lemonde.fr/files/2007/08/etoile-jaune.1187257968.jpg

 

On ne peut pas subdiviser (separer) les histoires des victimes, Jacques et Isabelle.

Il y avait une question Juive, un problème Juif, et une solution finale.

Il y avait une guerre d’Hitler contre les Juifs. Et, il y avait une Shoah. Il s’agit d’une histoire d’un seul plan magistral, et d’une guerre contre les Juifs. C’est un chapitre dans l'histoire du peuple juif, où tous les Juifs ont été persécutés par les mêmes assassins, et ont partagé le même sort à cause de la même raison idéologique raciale – parce qu'ils étaient juifs.

Par conséquent, il devrait y avoir une unité de l'histoire appelé «La Shoah», et il devrait être UN seul centre Israélien et mondial de documentation, de recherche et l'enseignement de la Shoah, Yad Vashem.


Yad Vashem est et doit rester la voix authentique de la Shoah, comme étant le seul centre officiel Israélien et le centre mondial pour l’étude de la Shoah. Sa mission entière consiste à rechercher, interpréter, et dissiminer d’une maniéré véridiques tous les faits sur la Shoah. Le but est de garantir que l’histoire recherchée, documentée, et enseignée seulement a Yad Vashem est historiquement AUTHENTIQUE, en étant entièrement inclusive, et non pas sélective. Il ne devrait pas y avoir l’apparence de manipulation de l’histoire de la Shoah et des définitions, afin de nier les réalités historiques sur les victimes Juives de la Shoah en Afrique du Nord.


Chaque année, des milliers d’historiens, d’étudiants et de professeurs viennent du monde entier pour apprendre tous les faits véridiques sur la Shoah.


La vérité et l’exactitude sont vitaux, quand on fait de la recherche et de l’éducation sur cet événement tragique.

«Tous les juifs étaient des victimes,» a déclaré de manière appropriée, Elie Wiesel, Prix Nobel et survivant de la Shoah. Ahdout am, Ahdout Goral – Un peuple, un destin, un seul centre: Yad Vashem.

Et Yad Vashem s'acquittera de son énoncé de mission: «En tant que mémoire vivante de la Shoah du peuple juif, Yad Vashem sauvegarde la Mémoire du passé et donne toute son interprétation pour les générations futures ... tout en maintenant une voix authentique ... (qui) ouvre la voie à un meilleur avenir ». Et cela exige maintenir une perspective historique authentique, et rechercher et archiver tous les faits dans un centre: Yad Vashem.


Edith Shaked is a Lecturer who taught at universities in France and the US. She is retired and works as adjunct faculty teaching a course on the Holocaust at Pima Community College, Tucson, AZ. She is a second generation Holocaust survivor.

Contact: edith.shaked@gmail.com


Edith Shaked a été invitée au perfectionnement professionnel par les États-Unis Holocaust Memorial Museum, et par la Fondation éducative sur l'Holocauste à assister à L'Institut d'été sur l'Holocauste et de la civilisation juive, Northwestern University, (programme de deux semaines pour former des professeurs d'universités et de collèges à faire connaître le Holocauste). Elle a rencontré Yehuda Bauer (conseiller pédagogique à YV), Dan Michman (historien en chef, YV), et David Bankier (Chaire d'études de l'Holocauste; chef de l'Institut international de recherche sur l'Holocauste; YV) lors de conférences internationales de l'Holocauste.

 

Shaked a créé et développé au cours de l'Holocauste. Elle a commencé avec 24 étudiants. L'automne dernier 2009, il y avait 350 élèves dans 14 sections réparties dans toute la ville. Ce printemps, 457 sièges ont été mis à la disposition des étudiants qui voudraient suivre le cours de l'Holocauste.
 

Haham Dr. Solomon Gaon and Dr. M. Mitchell Serels, ed., Del Fuego: Sephardim and the Holocaust. Sepher-Hermon Press, Inc. New York, 5755-1995. p. 149.

 

 

22.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans La Shoa
commenter cet article

commentaires

Edith Shaked 18/04/2010 04:44



Je voudrais que tous les Juifs d'Afrique du Nord se mobilisent pour effectivement porter un jugement juridique.


 


Il n' y a aucun doute que Yad Vashem a viole la loi de Yad Vashem de 1953, ou tous les evenements relevant de la Shoah et de la persecution des Juifs pendant la 2ieme guerre mondiale doivent etre
rechercher et raconter a Yad Vashem. Cette loi clairement dit que l'histoire de la Shoah est differente.


Je veux que l'histoire de mon grandpere, Rabbi Mouchi Haddad, qui etait membre du Judenrat a Nabeul soit aussi racontee a Yad Vashem, comme l'histoire du grandpere de mon mari, Moshe Perlman qui
est mort en Pologne.


Merci Camus pour avoir mis notre histoire.


Edith Shaked



Camus 18/04/2010 20:19



Ma chère Edith, merci de nous avoir si bien enseigné.


Mon voeu est que tous les souhaits que tu vien d'émettre, soient réalisés.


Herzl a dit : Si nous voulons, ce sera possible.



Morgane 21/03/2010 14:48


Coucou Camus
C'est abhérant de voir qu'il peut y avoir plusieur shoa selon l'endroit où l'on vivait
à cette époque....
Il n'y a eu qu'une shoa, car ce connard d'hitler et ces troupes de chiens chassé
TOUS les juifs sur la planète et pas qu'en europe
Bon aprèm p'tit Camus
gros bisous


Camus 21/03/2010 18:43


Bonjour Morgane,
Les diférences subsistent...
Il n'était qu'une question de temps pour décimer les Juifs d'Afrique du Nord.
Notre maison a été spoliée, mon père envoyé aux travaux forcés. Personne ne nous prend au sérieux et nous devons intenter des mesures juridiques.
Il y a même une différence entre les Juifs arrivés en Israël jusqu'en 1953 et  après 1953;
Heureusement que des personnes comme Edith Shaked ne se taisent pas.
Bonne soirée et gros bisous;


Marcel (Fafouin) 21/03/2010 10:37


Bon Matin Honorable tout Camus,

Grands mercis pour cette Histoire d'Isabelle et Jacques, deux Personnes ayant Vécu la SHOAH d'Hitler !

Amitiés-Solidarités québécoises les Entourent ... Chalom !  - 21 mars 2010 / 6 nissan 5770 -


m 21/03/2010 10:45


Bonne journée Honorable ami tout Marcel,
Je rzemercie Edith Shaked (Arizona) pour son texte si bien expliqué.

Shavouâ Tov cher Marcel.