Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 11:44

http://www.ushmm.org/lcmedia/photo/lc/image/80/80644.jpg

Membres de la garde Hlinka défilant en Slovaquie, un Etat satellite nazi. Date incertaine.

— Czechoslovak News Agency

La collaboration des populations européennes fut un élément crucial dans la Solution finale. Guidés par l'antisémitisme, le nationalisme, les haines ethniques, l'anti-communisme ou simplement l'opportunisme, des milliers de citoyens des nations occupées par l'Allemagne collaborèrent avec les Nazis dans le génocide des Juifs d'Europe (Solution finale). Les collaborateurs commirent quelque-unes des pires atrocités de la Shoah.

http://www.ushmm.org/lcmedia/photo/wlc/image/18/18297.jpgLes gouvernements alliés de l'Allemagne (les pays de l'Axe) coopérèrent avec les Nazis en promulguant et en appliquant une législation anti-juive, et en participant à la déportation des Juifs vers les camps d'extermination. Dans les pays alliés du Reich, des organisations paramilitaires fascistes terrorisaient, volaient et assassinaient les Juifs, sous la conduite de l'Allemagne ou de leur propre initiative. La Garde de Hlinka en Slovaquie, la Garde de fer en Roumanie, les Oustachis en Croatie, et les Croix fléchées en Hongrie furent responsables de la mort de milliers de Juifs sur leurs territoires respectifs.

Le gouvernement oustachi pro-nazi de Croatie construisit ses propres camps de concentration. A la fin de l'année 1941, les deux tiers des Juifs de Croatie (plus de 25 000) avaient été déportés dans ces camps. Nombreux furent ceux qui furent assassinés à leur arrivée. Les Croates tuèrent aussi au moins 250 000 Serbes.

L'Italie et la Hongrie, bien qu'alliés fidèles du Reich, n'autorisèrent pas de déportations de Juifs, avant leur occupation directe par l'Allemagne. La Bulgarie coopéra avec les Nazis en déportant les Juifs étrangers, mais ne voulut pas déporter ceux qui avaient la citoyenneté bulgare. Des unités militaires et la police roumaines assassinèrent à la fois des Juifs roumains déportés et des Juifs ukrainiens en Ukraine sous occupation roumaine, mais refusèrent de déporter les Juifs se trouvant dans la Roumanie centrale historique.

En plus des nations de l'Axe, des milliers d'habitants des pays occupés collaborèrent avec les Nazis. Les collaborateurs baltes et ukrainiens jouèrent un rôle particulièrement significatif dans les massacres de Juifs dans toute l'Europe de l'Est. Beaucoup d'entre eux firent office de gardes dans les camps de concentration et furent impliqués dans le gazage de centaines de milliers de Juifs. Des Lituaniens, des Lettons, des Estoniens, des Biélorusses et des Ukrainiens formèrent spontanément des groupes qui furent ensuite organisés par la police et par les SS allemands ; ces unités devinrent des auxiliaires de polices brutaux et fiables qui aidèrent les SS et la police allemande à perpétrer le massacre de centaines de milliers de Juifs en Union soviétique occupée.

Le gouvernement de la France de Vichy coopéra avec les Nazis en adoptant deux "Statuts des Juifs",http://www.ushmm.org/lcmedia/film/wlc/image/dap0225s.jpg qui définissaient les Juifs comme constituant une race et limitaient leurs droits. Les autorités de Vichy collaborèrent aussi activement en créant des camps d'internement dans le sud de la France, en arrêtant les Juifs étrangers et en aidant à la déportation (essentiellement des Juifs étrangers résidant en France) vers les camps d'extermination de Pologne.

Après l'invasion de la Norvège par le Reich en avril 1940, Vidkun Quisling, chef du mouvement fasciste norvégien, s'auto-proclama Premier ministre. Il déçut rapidement les Allemands qui mirent en place leur propre administration, mais utilisèrent parfois Quisling comme homme de paille. Des formations paramilitaires et la police norvégiennes aidèrent les unités de la police allemande et des SS à déporter des Juifs vers Auschwitz-Birkenau.

La collaboration des pays de l'Axe et des gouvernements pro-allemands fut essentielle pour la mise en oeuvre de la Solution finale. Les polices et les gouvernements collaborateurs apportèrent leur aide à l'arrestation et à la déportation des Juifs dans les camps d'extermination, participèrent activement aux assassinats, parfois de leurs concitoyens

Copyright © United States Holocaust Memorial Museum, Washington, DC
Translation Copyright © Mémorial de la Shoah, Paris, France

 L'Encyclopédie multimédia de La Shoa

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans La Shoa
commenter cet article

commentaires