Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 11:04

Le bonheur se trouve là où il est...

http://c.tro.free.fr/images_1/Rodin%20Le%20penseur2.jpg

 

Chipé chez Vivi Il Diabolo



On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s'être marié, après avoir eu un enfant, et ensuite, après en avoir eu un autre... Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l'on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l'on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape. On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite...

 

 

 [Lire la suite : http://www.tunecity.net/forum/viewtopic.php?p=18874#18874]


Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Opinions
commenter cet article

commentaires

Vivi Il diavolo 10/06/2011 15:03



Je cite de ce texte:


" Et alors la vie allait commencer ! ! ! ! Jusqu'à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie. Cette perspective m'a aidé à comprendre qu'il n'y a
pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin..."


Il suffisait  donc de prendre le bon chemin, la est tout le secret..... comme c'était facile bon D.... !



Camus 10/06/2011 15:46



Moi ce que dit Vivi, je suis pour. Tout commence et finit dans la tête.



dur 10/06/2011 14:35



mieux vaut peut-être appliquer "carpe diem"....si on peut



Camus 10/06/2011 15:44




« Carpe diem  »


Profite bien du moment / du jour présent



Nina Padilha 10/06/2011 12:07



Bonheur, non. Bonne heure.
Plus on en a et plus c'est super.
Bisous, mon ami.
De retour sur la toile après une petite semaine à chouchouter mon beau-frère qui vient de repartir pour le Brésil...



Camus 10/06/2011 12:13



Tu es de retour ? A la bonne heure...Tu aurais fait le voyage au brésil toi aussi...


Je viendrais lire tes vers.  Bisous Mina.