Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 17:22



Paris le 6.02.2008.

AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE CAMUS

Récit par Albert SIMEONI

GUET

10°.

Hélène commence à éprouver de la lassitude face à ce mari plus enclin à manier les cartes que son corps.
Elle le lui dit ouvertement.
L’autre la rassure en lui faisant toujours miroiter de très beaux jours et rêves miroitants.
Qui n’arriveront jamais.

Clément, à force d’être rappelé à l’ordre par sa femme perd confiance dans ses moyens.
Il ne voit plus rien lorsqu’il joue et la chute aux enfers commence.
Il accumule les dettes.
Un ami du père de la jeune fille, lui confie que son gendre est dans de beaux draps et qu’il encourt de graves ennuis.

Raymond ne veut rien entendre, il ne reconnaît ni sa fille ni son gendre. Il porte presque le deuil.



L’ambiance chez les Ayoun est morose.
Hélène devine que son mari lui pique de l’argent de son porte- monnaie.
Elle le lui dit. L’autre réplique par un ‘...Je vais te rembourser... !’

Un soir, excédé d’être traité de ‘fainéant’ par sa femme, Clément rétorque par une phrase cinglante qui ont dit long sur sa mauvaise foi.

‘...Depuis que je me suis marié, tout fout le camp. Tu m’as apportée la GUIIIIIIIGNE et je suis dans la merde... ! Par ta faute, par tes gémissements, tu es la CHQOUMOUNE personnifiée... !’

Lorsqu’on aime on dit tout. Et de taper sa tête contre la porte de la cuisine. Il est pris par une crise de nerfs. Les insultes pleuvent et les coups ne vont tarder à venir. Il lève la main sur sa jeune femme qui tombe à terre. Elle se réfugie dans sa chambre à coucher.

L’engrenage est enclenché. Celui des coups lorsqu’elle commence à parler.
Les assiettes volent en éclats, les chaises prennent l’aspect de squelettes de bois amputés des pieds.

C’est l’enfer pour Hélène. La peur s’installe lorsque Hélène rentre craintive le soir à la maison.

La bonne entente n’aura duré que trois mois.

A Suivre...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Marcel (Fafouin) 14/10/2009 11:28


Bon Matin Honorable tout Camus,

Grands mercis pour ce Guet, un peu Violent à l'Égard d'Hélène qui, se cachant dans sa Chambre, cherche à s'en sortir !

Clément, quant à lui, a intérêt à faire autre Chose que d'ennuyer et mentir à son Hélène !

Amitiés Solidarités ! - 14 oct 2009 / 26 tichri 5770 -


Camus 14/10/2009 11:52


Très triste, Honorable Marcel,
Jeux de cartes, jeux de Princes, Jeux de Vilains.
Le sacré Clément n'a qu'à bien se tenir, sinon je m'occupe de lui.

Amitiés Solidarités ! - 14 oct 2009 / 26 tichri 5770 -


Morgane 13/10/2009 18:42


Oh la pauvre Hélène, elle est dans la m....e en tout cas j'espère que ça va s'arranger pour elle..
belle soirée bisouillous


Camus 13/10/2009 19:14


J'espère que son papa va la tirer de ce piège à ratts.
Belle soirée Bella Dona