Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 19:14
Paris le 6.02.2008.

Avec la participation exceptionnelle de Camus

Récit par Albert SIMEONI  GUET 18°


‘...J’ai reçu ton titre de séjour de six mois, Clément et sans perdre de temps, j’ai aussi préparé ton contrat d’embauche.... !Comme cela tu es tranquille... !’

Clément heureux comme Job, jubile, il manifeste sa joie. Il ne tient pas en place.



‘...Viens, je t’invite à prendre un verre, histoire de sabler à la tunisienne le coup... !’ L’invite le directeur.

Clément encore plus heureux qu’un JOB, accepte et voilà le directeur et son futur employé, remonter la rue du Sentier pour s’attabler chez Jules de Tunis.
Une belle gargote qui cuisine de la bonne restauration juive mais tunisienne.



Ils prennent place au fond de la salle.
Clément commande un whisky.
Camus un demi de boukha.
La ‘fequia’ ( un ensemble de petits plats composés de toutes sortes de salades crues coupées en portions, menues hachées et parfois cuites, souvent assaisonnées par des épices variées, petites lamelles de boutargue, condiments, harissa etc...) afflue.



Le verre est devenu, des verres, et a prit la forme une heure plus tard, d’un déjeuner.
Grillades à feu de bois et grand kif.

Clément toujours aux anges boit alors que Monsieur Camus se retient.
Toute la Boukha abreuve les artères de notre Clément au point que ce dernier semble bien bu. Mais notre homme se tient bien comme un RAJEL. Un vrai monsieur.
Bien arrosé, même inondé de bon alcool, le déjeuner se termine, deux heures plus tard.
La carte de séjour de notre heureux a bien été honorée. Comme il se doit.
Clément se lève mais semble perdre l’équilibre. Monsieur Camus l’aide à ne pas glisser sur la neige.


‘...Non, non, Monsieur Camus, j’en ai vu d’autres et jamais je ne me suis enivré... ! Je suis un homme MoiIIIII qui sait boire... ! Sans jamais trébucher... !’

Il a failli trébucher trois fois au cours du trajet si ce n’est l’aide de Monsieur Camus.

A Suivre...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

albert 19/10/2009 18:31


Vivi tu es dans mon coeur et puis tu es celui qui pense donc tu es....!
Soit patient, tu es acteur dans un autre récit, je ne peux pas payer deux cachets effervescents, déjà que Camus est cher.Et il m'en a donné du fil à retordre pour accepter le scénario.J 'ai recouru
au chantage.


Camus 19/10/2009 18:42


Doucement Albert,
Au poker on ne dévoile pas les cartes.
Va manger un bon couscous un peu plus haut.


Vivi Il diavolo 19/10/2009 06:57


Merci Camus, merci Albert pour le suspense.
Mais je n'arrive pas a comprendre une chose a part que mon nom est parmi les participants ?
Je suis ou ??????????????????????


Camus 19/10/2009 12:55


De rien, Vivi
Tu as le prioncipal acteur : celui qui lit.


Marcel (Fafouin) 18/10/2009 19:38


Bon matin Honorable tout Camus !

Grands mercis pour ce Guet !

Qu'est-ce que la Boukha ?

Ce peut-il que Camus tarde à venir faire qq chose pour "aider" notre "aventureux" Clément à Marcher-se Conduire tout DROIT ?

Des fois, je le Trouve "Branleux" ! - 18 oct 2009 / 30 tichri 5770 -


Camus 18/10/2009 20:47


Bonjour Honorable ami Marcel,
La Boukha est une eau de vie, alcool raffiné de figues sèches. J'ai ilustré le récir avec quelques bouteilles qui saoulerait une équipe de foot ball.
Patientons monami Marcel.

Ubn autre récit de Camus :  http://www.amit4u.net/blogs/?blog=20

- 18 oct 2009 / 30 tichri 5770 -