Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 16:31
Paris le 6.02.2008.

AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE CAMUS

Récit par Albert SIMEONI

GUET

Hélène parle de ses activités, de ses futurs projets après l’obtention du Baccalauréat tandis que l’autre s’invente une histoire avec maints détails. De ses responsabilités au sein de l’imprimerie. Des employés sous sa direction bref avec beaucoup de son imagination fertile.
Hélène est pleine d’admiration devant ce directeur qui travaille dur.
Pas un mot bien sur, sur son vrai métier.

Hélène le surlendemain est toujours debout à la même heure sur le quai de la gare.
Elle semble attendre son nouvel ami et confident.
Elle laisse passer son train habituel alors que l’autre est caché par loin de la gare. A surveiller la réaction de la jeune fille.
Il conclu assez rapidement que son stratagème a réussi. Si Hélène a raté son train, c’est pour le rencontrer. Clément sort de sa cachette et feint la surprise en la voyant assise à attendre le TGM. Celui de 12 heures 17.

‘...Tu as raté ton train à ce que je vois... ???
‘...Oui, j’ai eu un contre temps... !’

Clément découvre que la jeune fille a menti.

Toute la semaine Hélène et Clément se voient en première classe.
Le mois passe ainsi.
Hélène est heureuse par ce Clément qui lui cache la vérité sur sa situation.
Elle le trouve à présent fort sympathique.
Une lueur de bonheur se lit sur son visage toutes les fois qu’elle le voit arriver et partager un bout de voie de chemin de fer.

Pour la première fois de sa vie, Hélène ressent un étrange sentiment inconnu à ce jour.
L’amour est entré dans son cœur comme une goutte miel.
Clément succombe aussi.



Ils sont très amoureux mais leur amour est un amour à la cache cache.
Il ne doit pas être vu, dévoilé ni découvert par les yeux de la populace avide de faits divers. C’est la pitance journalière de toute cette faune goulettoise qui s’épie pour mieux récolter les graines de l’Achon Ara (médisance) plus tard au cas où...! Comme on disait là bas, il y a longtemps, ‘Il lemou el khandaq (Ils collectionnent la boue) pour mieux se l’étaler lors d’un accrochage minime entre voisins de bons quartiers.

Scandales et ragots.

A Suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Marcel (Fafouin) 12/10/2009 14:36


Bon Matin Honorable tout Camus !

Grands mercis pour cet Amour à la Cache-Cache !

De ce Mot, une Question :

De quel Amour parle-t-on ? - 12 oct 2009 / 24 tichri 5770 -


Camus 12/10/2009 15:03


Amour en cachette, ensuite au vu  et su de tous.
D'après le père l'Amour est un Jardin Clos.
Selon la fille, toutes les eaux ne pourraient baklayer la Passion et tous les fleuves ne réussiraient pas à éteindre le Feu qui brûle dans le Coeur.
La version d'Yves Montand : Le vent efface sur le sable le pas des amnts désunis..

 
Amitiés Chalom ! - 12 oct 2009 / 24 tichri 5770 -


Morgane 10/10/2009 10:06


Coucou Camus,
j'avais du retard, mais je viens de le rattraper, j'ai lu d'un coup les 5 épisodes de la nouvelle !!!!
Je reviens pour la suite, je parcours tes autres articles avant d'aller faire un tour chez le diablotin
gros bisouillous et bon WE


Camus 10/10/2009 18:08


Bienvenue Morfane,
Je te revois avec plaisir et Abert aussi, j'en suis sûr.
pour lire, tu as du pain sue lma planche !!ù
Gros bisous bon WE


Vivi Il diavolo 09/10/2009 18:01


Bon je n'ai pas le choix Messieurs Camus et Albert. Il ne me reste plus qu'a attendre gentiment la suite.

et pour ne pas perdre de temps ? Je crois que je vais aider Camus a poster le prochain paragraphe demain au lieu d'attendre dimanche


Camus 10/10/2009 18:22


Bonne semaine.