Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 20:44
Paris le 6.02.2008.

AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE CAMUS

Récit par Alnert SIMEONI


GUET

Les Goulettois sont friands de cancans.
Dans une ville aussi étroite, les rumeurs vont bon train.Les rues et ruelles, avenues sont de la partie. Elles se parent des bonnes infos. De chuchotements, de regards appuyés envers la victime ou le coupable. El chouya oul yar (le scandale et la médisance) sont la devise de certaines familles vulgaires plus enclins à semer la discorde que la bonne retenue et l’entente.

Les amis de Clément se doutaient bien que ce dernier avait changé et les petites rencontres furtives et quotidiennes dans le wagon ne sont pas restées inaperçus à leurs yeux mesquins de voyeurs. D’autant plus que le joueur professionnel n’est pas un garçon à se faire piéger par une idylle. Sa concentration au jeu s’effrita. Un signe avant coureur qui fait dire à l’un d’entre eux...

‘...Tu dois être amoureux Clem’s.... !’ Dit-on sur un ton goguenard.

Il le reconnaît en baissant les yeux.

La nouvelle ne tarda pas à venir aux oreilles de la famille Guetta.
Le rabbin prit très mal la chose.
Il voulait en avoir le cœur net.



‘...Hélène ma fille, on me rapporte que tu fréquentes un voyou... ! Un joueur de cartes qui passe son temps dans les tripos... ! Est-ce vrai... ?’
‘...D’abord, Clément est directeur de presse et ne joue pas comme le disent les méchantes langues d’autre part, nous nous aimons... !’

Le rabbin senti ses jambes défaillir sous, ce qu’il estime être une effronterie.
Il se sent mal et s’affale sur le divan.
Hélène prend peur et aide son papa à se redresser tandis que M’Tira sa femme, rentrant du marché, trouve son mari étendu, le visage pâle.
Le papa du bout des lèvres annonce la situation.
M’Tira plus calme, essaye de raisonner son mari qui semble retrouver ses esprits.
Elle lui fait une bonne tisane chaude et lui masse les pieds tout en évitant de soulever le souci.

 A Suivre.




Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Marcel (Fafouin) 12/10/2009 14:29


Bon Matin Honorable tout Camus !

Grands mercis pour ce Mot !

Oui ! La Médisance peut tuer là où le Couteau ne réussit pas !

Amitiés Solidarités ! 12 octobre 2009 / 24 tichri 5770 -


Camus 12/10/2009 14:57


Bonjpur Honorable Marcel,
La médisance est bannie par le judaïsme.
Seigneur retenez mes lèvres d'émmettre  le Mal et ma bouche de proférer d'être Trompeuse.


Amitiés Chalom ! - 12 oct 2009 / 24 tichri 5770 -