Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:55

Le kibboutz proposé au Patrimoine mondial de l'Unesco

  

Selon des estimations, l'initiative israélienne d'inscrire l'institution du kibboutz au Patrimoine de l'Unesco aurait de bonnes chances d'être acceptée par l'organisation internationale.


L'initiative a été lancée par un groupe d'universitaires conduit par les architectes Yuval Yaski, Shmuel Groag et Galia Bar-Or du département d'architecture de l'institut Bezalel. La commission nationale israélienne pour l'UNESCO tente actuellement de faire inscrire les kibboutzim au patrimoine mondial.

 

L'UNESCO, l'institution des Nations-Unies pour l'Education, la Science et la Culture inscrira les kibboutzim à son patrimoine mondial si elle les juge uniques et importants à la culture humaine. L'inscription aura une signification particulière en terme d'image pour le pays ainsi qu'un impact économique. En effet, un financement peut être accordé au site en question par le Fonds du patrimoine mondial. Seul un kibboutz, le tout premier - Degania - est actuellement inscrit sur la liste

 

http://www.habonim-dror.org/local/cache-vignettes/L311xH233/kibboutz_shef77-e0b74-58d86.jpg

 

 

"Je crois que cette initiative va augmenter l'importance du kibboutz, tant parmi les décideurs que parmi les membres du mouvement", a déclaré M. Yaski.


Le mouvement Kibboutz se félicite de l'initiative. "Ce sera un grand honneur pour nous: la reconnaissance mondiale de l'oeuvre des pionniers, les fondateurs des kibboutz, qui ont créé quelque chose d'unique au monde" a affirmé le mouvement.

 

Israël a déjà inscrit six de ses sites au patrimoine mondial: Masada, la vieille ville d'Akko (Saint-Jean d'Acre), les "tels" bibliques (Magido, Hazor et Beer Sheva), les villes nabatéennes sur la Routede l'Encens dans le Néguev, la ville Blanche de Tel Aviv ainsi que les lieux saints bahà'is à Haïfa et en Galilée Occidentale. En outre la vieille Ville de Jérusalem et ses remparts y ont également été inscrits dans les années 1980.

 

Ftouh Souhail

 

Note du blog : en 2009 on a fêté le centenaire du mouvement des kibboutzim. En effet, il y avait  100 ans, un petit groupe d’émigrants d’Europe de l’Est (deuxième alya 1904-1914), dix jeunes hommes et deux jeunes femmes s’installèrent sur des terres au bord du lac de Tibériade, près du village arabe de Oum Jumi. Ils se lancèrent dans l’exploitation agricole et fondèrent la première  kvoutza (groupe = petit kibboutz) communautaire qui deviendra bientôt le kibboutz de Degania. Il n’y avait  pas vraiment de grands desseins, ni d’idéalisme dans cette décision d’établir une communauté, cette manière de vivre a été  plutôt imposée aux jeunes pionniers par les circonstances : travail ardu et conditions difficiles.


http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/i71244kibboutz.jpg

 

L’idéologie du kibboutz sera formulée par les pionniers de la troisième alya (1919-1923). Animés d’idéaux révolutionnaires marxistes, ces émigrants de Russie considèrent que : « Chaque kibboutz fait partie d’un vaste mouvement de retour à la terre, destiné à favoriser l’accomplissement d’une révolution nationale à travers l’émigration sioniste et le peuplemlement de La Palestine mandataire renouveau de l'indépendance. Les principes éthiques du kibboutz se fondent sur les idéaux suivants : coopération, égalité, entraide, peuplement, travail et instauration d’une société libre, démocratique et laïque. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Israël
commenter cet article

commentaires

duranton 14/12/2011 20:15


premièrement ,ça risque d'équilibrer le fait que la Palestine soit reconnue par l'UNESCO


deuxio , j'ai bien peur que Karl ne se retourne dans sa tombe car ça m'étonnerait qaue les kiboutzim actuels aient un idéal communiste....Communautaire...bien sûr

Camus 15/12/2011 10:24



Ayant été memebre d'un kibboutz Parod durant cinq ans, jusqu'à la Alya de mes parents, frères et soeurs j'en sais qq chose.


Le kibboutz n'est plus ce qu'il était. Karl Marx doit se retourner dans sa tombe pour bien d'autres changements. Le kibboutz aujourd'hui est un petit village ; chacun reçoit un salaire, paie son
repas et ses achats. Les moyens de production et l'immobilier sont communautaires.


Ma fille vit au kibboutz Gazit depuis bientôt vingt ans, elle a eu ses étuders universitaires payés par la communauté en tant qu'épouse de fils né au kibboutz. Elle trouve que la qualité de
l'éducation au kibboutz est inégalable.