Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 14:33

 Soufganïot de Hanoukka

 

Soufganïot = sfinges. Nommées soufganïot parce qu'elles absorbent l'huile. Mais préparées correctement elles ne seront pas imbibées du tout...                       

 

A l'occasion de la fête de Hanoukka (huit jours à partir de mardi soir le 20 décembre 2011), nous préparons de boules russes, nommées  chez nous Soufganïot ou Soufganïa au singulier.  Certains la nomment souvganïa, mais on écrit  Soufgania. Soufganïa en hébreu et sfinge (beignet) en arabe ont la même racine Safog (imbiber).

 

Ingrédients : 

6 cuillères de sucre

2 sachets de vanille

6 cuillères d’huile

2 cuillères de levure chimique

2 œufs

1 kilo de farine blanche (type 55)

1/3 de cuillère de sel

4 cuillères de brandy ou de cognac

1 verre et demi d’eau environ, selon le besoin

Râpures d’écorce de citron

 

http://www.modia.org/infos/etudes/hanoukia2-250.jpg

 

Préparation :  

Préparer la pâte, mélanger le tout, ajouter le brandy ou le cognac. Ajouter le sel et l’huile à la fin : le sel ne doit pas entrer en contact direct avec la levure, l’huile à la fin du malaxage rammollit la pâte. Laisser lever, pétrir à plusieurs reprises. Couvrir. Former des petites boules.  Couvrir.

 

Ingrédients pour la friture : 

Huile

1 carotte

Friture :

 

Briser la carotte en deux morceaux, un de 2/3 et le 2ème de 1/3. Mettre le petit bout de carotte dans l'huile, ce qui empêchera la pâte de s'imbiber, et croquer le second bout en attendant que l'huile chauffe. Un petit morceau de pâte dans l'huile vous indiquera si elle est assez chaude : dans ce cas la boulette  de pâte monte à la surface. Frire sur feu moyen. Couvrir (pour ne pas gaspiller l'énergie et aussi pour créer une trace claire entre les deux faces de la soufganïa).

 

Garder le feu moyen, une huile trop chaude donnera une soufganïa pâteuse, une huile moins chaude donnera un produit huileux, imbibé.

 

soufganiot.jpg

Le brandy a pour effet de préserver la soufganïa et elle n'absorbera pas l'huile.  L’alcool repousse l’huile.

Découvrir et retourner la boule, frire la deuxième face.  

 

Goûter s’il le faut, afin d’avoir la maîtrise de la température de l’huile.

 

Service : 

 

Ajouts pour servir : confiture et sucre glacé.

Avant de servir, il est possible si vous le voulez, d'introduire dans la soufganïa une cuillérée à café de confiture. Soupoudrer de sucre glacé. En mangeant une de ces boules vous augmenterez de quelques calories, mais les compliments que vous recevrez de vos invités valent la peine d’une demi-heure de sport après. Allez-y, montez sur vos bicyclettes!

 

Bon appétit

Vous souhaite Gisèle Bouhnik 

 

cafe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

duranton 21/12/2011 22:20


asfunction:play,40

Camus 23/12/2011 09:47



Durannton je n'ai pas trouvé de play dans ce lien.



duranton 21/12/2011 22:17


sacrée recette ! Au Maroc , les "sfeunj" tout bêtement de la pâte à pain qui était frite...ça se faisait en couronnes qui pissaient l'huile..Mais une fois de temps en temps avec un
thé à la terrasse d'un café en écoutant Farid eL Atrach ou Oum Kalthoum ...c'est la seule façon dont j'ai apprécié le thé


http://planet-musique.com/wp-content/uploads/2011/07/oum-kalthoum.jpg

Camus 22/12/2011 11:00



J'aime aussi les "sfeunj" marocains. Il y avait un faiseurs de sfeuns à Dimona, dans le Negev dans le temps. Lorsque je terminais mon service de nuit, je passais par le souk à six
heures quinze et j'en achetais parfois une dizaine, à emporter. Mes enfants s'en souviennent avec nostalgie.



Nina Padilha 21/12/2011 18:56


Mmmmmmmmm !
Ça a l'air bon, ça !

Camus 21/12/2011 19:15



C'est bon, mais ne pas exagérer et être gourmands...