Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 21:52
10 Novembre 2013 - Juif.org

http://www.juif.org/img/rss/netanyahou-j-ai-demande-aux-dirigeants-du_190232.jpgLe premier ministre Benyamin Netanyahou a déclaré dimanche qu'il a discuté des négociations sur le nucléaire iranien avec les dirigeants des Etats-Unis, de la Russie, de la France, de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne ce week-end, alors que le groupe P5+1 n'a pas réussi à parvenir à un accord avec l'Iran.

"Je leur ai dit que selon les informations qu'a Israël, l'accord imminent est mauvais et dangereux. Pas seulement pour nous, mais aussi pour eux." Il a ajouté : "je leur ai demandé pourquoi cet empressement et j'ai suggéré qu'ils attendent et examinent la question sérieusement."

Netanyahou a fait ces déclarations lors d'une réunion extraordinaire du cabinet ministériel à l'académie de Sdé Boker, pour marquer les 40 ans de la mort du premier ministre de l'état d'Israël, David Ben Gourion.

"L'accord soulève à la fois la pression des sanctions qui ont mis des années à êtres mises en place, et laisse à l'Iran ses capacités nucléaires et d'enrichissement intactes. Pas une seule centrifugeuse ne devra être démantelée. Ce sont des décisions historiques. J'ai demandé qu'ils attendent et je suis heureux qu'ils ont décidé de le faire."

Netanyahou a ajouté : "je ne me mens pas. Il y a une forte volonté de parvenir à un accord. J'espère pas à n'importe quel prix. Nous avons besoin d'un bon accord, pas un mauvais, un accord qui limite ou démantèle complètement la capacité de l'Iran à obtenir une arme nucléaire. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour persuader les dirigeants de ne pas arriver à un mauvais accord."

Plus tôt dimanche, le "président" iranien, Hassan Rouhani a déclaré que les "droits" de l'Iran à l'enrichissement d'uranium étaient sa "ligne rouge" qui ne serait pas franchie et que la dictature islamique avait agi rationnellement et avec tact lors des négociations, ont déclaré les medias iraniens.

"Nous avons dit aux parties en négociations que nous répondrons à toute menace, sanction, humiliation ou discrimination. La république islamique n'a pas et ne cèdera pas aux menaces d'aucune autorité," a-t-il dit lors d'un discours à l'assemblée nationale, a rapporté l'agence de presse ISNA.

"Pour nous, il y a des lignes rouges qui ne peuvent pas êtres franchise. Nos intérêts nationaux sont nos lignes rouges, qui comprennent nos droits à l'enrichissement d'uranium en Iran dans le cadre des règlementations internationales."

Samedi, l'Iran et les six "puissances" mondiales ont échoué dans les négociations pour conclure un accord sur le programme nucléaire de Téhéran, mais ont déclaré que les différences avaient diminué et que les négociations reprendraient dans 10 jours pour tenter de mettre fin à 10 ans d'impasse.

Les pourparlers doivent reprendre à Genève le 20 novembre. 

Source : Juif.org et Torah-Box : diffusion du judaïsme aux francophones

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Israël
commenter cet article

commentaires