Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 19:11

Cinquante ans ensembles, chic !


Pendant que nous organisons notre voyage en france, combine assez complexe - il ne faudrait rien oublier, tout est inscrit noir sur blanc et on fait un V à chaque phase passée : passeports, change, préparation de la valise, trousse de toilette, linge chaud, choix des chaussures etc. - commence une autre préparation, discrètement celle-là et organisée par Vivi le chef de la mafia Bouhnik and co. Vivi est surnommé Il Diavolo ou tout simplement Vivi ID.

 

Ce que Vivi ID manigance est  l'aménagement d'une surprise-party en honneur aux 50 années de notre mariage. Il en parle à nos filles, ils se chuchotent les cachotiers un peu à l'écart, avec des sourires entendus, se lancent des appels, s'envoient des messages sms, tant et si bien que nous avons la puce à l'oreille et nous nous doutons que quelque chose se trame sous nos yeux. Mais personne ne "sait" rien du tout. A les croire ou non ?


Mochiko (Moché) nous invite à un cours de premiers soins qu'il donnera au Maguen David Adom (la Croix Rouge israélienne).

- Tenez-vous prêts, je viendrais vous prendre. Nul besoin de sortir votre voiture, j'aurais la mienne. Sur ce, il arrive.

- Tiens papi, tu es en T-shirt ?  Tu devrais mettre ta chemise à carreaux, celle qui est assortie à  la mienne, ce ferait chic.

En parfait papi je m'exécute pour faire plaisir au petit. Vivi se demande innocemment : prendre la génératrice ambulante ou se contenter d'un ballon d'oxygène ?

- Un ballon suffirait répond Moché avec malice. Au Maguen David David Adom tu trouveras un ballon de rechange, il n'en manque pas…

Et on s'en va. Moché conduit jusqu'au bout de la rue et juste avant la fin,  bifurque vers le Parc de La Cloche.

- Que fais-t-on là Mochiko demande mamie ? 

- Je viens prendre quelque chose grand-maman…

- Mais tu bloques cette Peugeot Partner ?

- Pas d'importance Mamie…

- Pas d'importance, je reprends, c'est la voiture de son père. On descend ?

Dans le parking on voit un comité d'accueil : Or, Noy, Niv, Shirël, Shir, Eden… Je crois comprendre…

- Suivez-moi s'il vous plait sollicite  Noy. – Noy a 18 ans et le premier prix d'excellence de son Lycée.

En cours de route, nous voyons Jacob mon beau-fils s'affairer près d'un barbecue avec des provisions à alimenter une colonie de vacances : viandes, escalopes de bœuf, steaks d'agneau, lya, merguez, boissons fraiches, tonnelets avec des cubes de glaces, vin, bières, anisettes… Sur des tables recouvertes de nappes en papier, des salades sont posées dans des assiettes en plastique, près de vers de la même matière le tout à jeter après le service… 64 personnes sont déjà là. Cachotiers !


Sont là nos filles venues des quatre coins du pays avec nos beaux-fils, nos petits-enfants, nos frères et sœurs des deux côtés et des amis aussi. Il y a  même un représentant de Sfax, un ex-habitant de Pic-Ville. Ils  nous entourent, nous font la fête. Sur une table s'amoncellent des cadeaux. Un album a été imprimé par nos filles : chacune ayant écrit une page réservant une deuxième pour des photos de famille. Les textes sont pleins d'amour comme on le devine, tous sont bien écrits, certains avec une note de poésie. Les invités écrivent leurs souhaits ultérieurement sur les pages vides restantes.


Gisèle et moi nous sommes aux nues, très émus de surprise ; nous nous attendions certainement à une fête pour le 17,  mais comme elle  a été avancée pour le 13, l'éblouissement est complet. L'amour familial, c'est çà.

 

noce-4.jpg

 

318168_304845292919133_864001216_n.jpg

 

Noces-d-or-a-Paris-044---Copie.JPG

 

Noces-d-or-a-Paris-046---Copie.JPG

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Souvenirs
commenter cet article

commentaires