Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 15:59

 

Paris nous accueille, 2è et 3è jour

 

Les Gobelins

Hédi nous conduit au quartier des Gobelins et ainsi fait d'une pierre deux coups : il nous initie aux trajets du métro et nous fait connaître sa résidence. Hédi a habité auparavant rue Pascal dans le quartier, avec une vue sur la Tour Montparnasse, mais  il a opté pour une autre demeure dans une rue proche afin de profiter des avantages de l'ascenseur. Les Gobelins secteur d'architecture principalement Haussmannienne, voies larges et modernes est  la rénovation de l'ancien centre industriel. Il n'est pas permis dans ce quartier de faire des changements dans la devanture des maisons, persiennes, portes et fenêtres et tout arrangement devrait se faire avec l'autorisation par écrit de la municipalité. Nous avons traversé la Rue pittoresque  de Mouffetard qui présente les mets de divers pays du monde, orientaux surtout avec ses  magasins et son marché  fruits et légumes.


Boutiques, commerces, cafés où se rassemblent les poètes pour présenter et proposer leurs œuvres, boulangeries, hôtels, restaurants, cinémas et la rédaction du journal Le Monde. Les Gobelins doivent leur nom à la Manufacture des Gobelins (tapisseries). Dans le quartier les bains romains devenus plus tard les bains russes. Le théâtre des Gobelins y fut inauguré en 1869, les sculptures de la façade sont d'Auguste Rodin.

 

Le Groupe hospitalier universitaire Pitié-Salpêtrière – Charles Foix rassemble la CHU Pitié-Salpêtrière et l'hôpital gériatrique Charles Foix avec  la faculté de médecine de l'Université Pierre et Marie Curie et la faculté de médecine et de chirurgie dentaire de l'Université Paris Descartes (sur le site de Charles Foix).

 

Ces deux groupes hospitaliers hébergent des centres de recherches d'envergure internationale : l'Institut du Cerveau et la moelle épinière (Pitié-Salpêtrière) et l'Institut de la longévité (Charles Foix).  Il est à souligner que le quartier des Gobelins a accueilli les refugiés vietnamiens et chinois au cours du XXè siècle. Nous devons cette fascinante promenade touristique et culturelle et les autres à venir  à notre guide Hédi Bouraoui, qui pose le doigt sur les sujets intéressants, se souvenant d'une anecdote d'ici et de là. Celui qui ne connait pas Hédi, je le présente : un ami jovial qui place l'amitié au dessus de tout, un être charmant, souriant, les yeux pétillant de bonté le visage éclairé de la lumière des sages, le visage rehaussé de pommettes. C'est Hédi pour ceux qui ne la savent pas, la générosité personnifiée.

 

Le Quartier Latin  

Bel arrondissement estudiantin tenant son nom à la langue latine employée dans l'enseignement dans ses nombreux lycées et universités datant du Moyen Age. C'est le Centre du Savoir et de l'Etude. C'est là que se joignent les avenues Saint Michel et Saint Germain des Près, le quartier s'étend aussi au Jardin du Luxembourg et  à l'Odéon. Du fait de la présence d'étudiants de différentes vues politiques, menés par Maurras de l'extrême droite de son temps ou par Sartre de l'extrême gauche à l'après guerre, c'est le lieu de farouches échauffourées comme  les émeutes de 1968.

 

Sur la Place de la Fontaine Saint Michel, la statue du Saint terrassant le dragon. Sur la rive gauche de la  Seine on remarque les bouquinistes proposant leurs livres dans leurs stands. 

 

La Sorbonne est l'université la plus connue. Robert de Sorbon le confesseur de Saint-Louis y établit un collège théologique pour étudiants nécessiteux. Par la suite La Sorbonne devient le siège des études théologiques de Paris. Le côté sombre et tristre de l'Histoire est que La Sorbonne  prend part à la lutte contre les protestants, les Templiers et enverra l'évêque Cauchon condamner Jeanne d'Arc.  Après 1968 La Sorbonne se fractionne en universités avec spécialités différentes. On note dans Wikepedia 28 écoles, lycées et universités au quartier latin dont plusieurs issues de la Sorbonne.   Il y a en outre des librairies spécialisées dans différents domaines, aujourd'hui en voie de disparition, hélas.

 

Monuments : Le théâtre de l'Odéon, l'Hôtel des Monnaies, le Palais du Luxembourg et aussi l'Eglise Saint Severin qui est la plus ancienne de Paris; elle est détruite au XIè siècle par une invasion wiking puis reconstruite comme basilique au XIVè siècle. Dans chaque église que nous visiterons Hédi allumera deux cierges : mémorial voué à des êtres chers et en gage d'amitié à une amie… un récit émouvant.


Le Panthéon : Louis XV  gravement malade fait un vœu de bâtir un monument dans le cas où il guérira. A sa guérison fut construit le Panthéon durant 31 ans. Au terme éclate la révolution en 1789, la Constituante décida alors que ce Monument abritera les restes de ceux qui ont lutté pour la liberté.

 

Le Musée Cluny, Musée National du Moyen-âge : Il permet à la fois de visiter l’ensemble architectural, mais aussi d’admirer 23 000 œuvres et objets élaborés entre la période de la Gaule Romaine et le XVIe siècle, dont la tapisserie de La Dame à la Licorne. Le musée accueille chaque année quelques 300 000 visiteurs.

 

Le Jardin des Plantes : Il appartient désormais au Muséum d’Histoire Naturelle, mais date de 1650, quand les médecins du roi Louis XIII y implantèrent le Jardin Royal des Herbes Médicinales, qui devint aussi une école de botanique, d’histoire naturelle et de pharmacie. Des scientifiques sont rapidement chargés de parcourir le monde afin de ramener des collections nouvelles de plantes. Le jardin s’étend de part et d’autre d’une large perspective et comprend une importante ménagerie de 1100 animaux.

 

A l'autre rive de la Seine on peut voir la Conciergerie une des plus  beaux monuments de Paris et  le Palais de Justice. Nous avons fait une promenade dans les rues bariolées et envahies de visiteurs. Nous faisons halte dans une pâtisserie tunisienne très heureux de retrouver nos zlabias et oreilles de makrouds. Le Quartier Latin est un arrondissement pétillant de vie où l'on aimerait bien venir s'y installer. Une journée bien remplie. Merci Hédi. 

 

Nous retournons Rue de La Glacière accompagner Hédi et nous séparer de lui à la station de métro portant le même nom en route, direction de la Nation. Nous devons être à temps à notre hôtel, Colette Fitoussi Perez nous ayant invité à faire le Shabbat avec elle et son mari Tom, nous ne les laisserons pas attendre.

 

Noces-d-or-a-Paris-040.JPG

 

  Noces-d-or-a-Paris-045.JPG

 

Noces-d-or-a-Paris-049.JPG

 

Noces-d-or-a-Paris-054.JPG

 

Noces-d-or-a-Paris-055.JPG

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Dialogue
commenter cet article

commentaires

Nina Padilha 15/07/2013 15:31


Dommage que tu n'aies pas été dans le restaurant le plus vieux du monde.
Fondé en 1686, il se situe dans le quartier latin, 13 rue de l'Ancienne-Comédie, dans le 6 arrondissement.
Bisous !

Camus 15/07/2013 17:46



Dommage, nous avions un problème avec la cacheroute et justement quand nous avons trouvé une boite cacher aux Gobelins c'était fermé le smedi. Evidemment ! Nous nous sommes rattrapés au
restaurant Djerba à Barbès.


Bises