Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 11:09

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 86 - le 27 août 2013

-

- avec des liens importants au bout –

Egypte

- Gilbert Sinoué, auteur du livre filmé "immeuble Yacoubian": "Si seulement en 1940 le peuple allemand avait eu le courage du peuple égyptien en destituant un homme "démocratiquement élu", cela nous aurait évité des millions de morts et la Shoah. Mais cet argument, l’Occident ne l’entend sûrement pas. Il ne veut pas l’entendre".

- Une fatwa émise par Sabah al-Sakara, dirigeante des Frères Musulmans, incite les femmes à venir copuler avec les militants de la Confrérie pour leur donner du courage. Elle annonce dans Akhbar al-Yom (Les Nouvelles d’aujourd’hui) : "Le jihad de la fornication n’est h'alal que lorsqu’il se trouve en terre de jihad, comme sur la place Rabia'h al A'daweya et la place al-Nahda. Il l’est aussi en Syrie. C’est un devoir pour toute musulmane là-bas et maintenant en Égypte…" On a mis à la disposition des contestataires des "isoloirs légaux" à la gloire d'Allah. De plus, les partisans de Morsi kidnappent des femmes dans les voitures sur les routes et les obligent à se livrer au "jihad de la fornication".

- Le chroniqueur du quotidien indépendant "Al Watan" (la Patrie) loue les Juifs pour leurs réalisations dans tous les domaines et leur contribution à améliorer la vie humaine alors que les chefs d'al Qaeda et des Talibans, ainsi que les universitaires musulmans ne s'intéressent qu'à des sujets désuets et à des balivernes. Il écrit "je ne peux m'empêcher de hurler quand j'entends le Dr Morsi, notre président et son mouvement parler de "descendants de singes et de porcs", parlant des Juifs… Ceux qui font exploser des bombes au milieu d'innocents, tuent des touristes et les éviscèrent, assassinent des hommes politiques, des intellectuels, des penseurs et accusent les autres d'être des infidèles, qu'ils aillent en enfer où ils pourront continuer à s'adonner à la violence et à verser le sang !"

- Dans une émission TV en direct, Tahani al-Gebali, la Vice Présidente de la Cour Suprême Constitutionnelle d’Egypte, a dit que le temps allait venir où toutes les conspirations contre l’Egypte seraient mises en lumière – conspirations qui expliquent pourquoi  Obama s’est montré un partisan si ardent de la Confrérie islamique dont le terrorisme a – parmi d’autres atrocités – provoqué la destruction de quelque 80 églises chrétiennes en moins d’une semaine. Elle a dit : "Le frère d’Obama est l’un des  architectes des investissements pour le compte de  l’organisation internationale des Frères Musulmans".

 

Syrie

- Après que des troupes arabes, entraînées en Jordanie, sous commandement américain, soient entrées en Syrie pour apporter main forte à la rébellion démocratique syrienne, au détriment des groupes islamistes, comme al Qaeda et Jabhat al Nousra, l'armée des Assad a concrétisé ses menaces et a gazé des populations civiles, le nombre des victimes variant entre "des centaines et des milliers". Une intervention américaine plus musclée serait envisagée, malgré les menaces syro-iraniennes d'embrasement du Moyen Orient.

- Subissant les assauts des groupes islamistes de Jabhat al Nosra, 30 000 Kurdes de la zone autonome orientale, à la frontière avec la Turquie, se sont réfugiés en Irak.

 

Yémen

Nasser al-Wuhayshi, chef de l'AQAP, -- al Qaeda dans la péninsule arabique -- aurait confié à Ayman al Zawahiri, dans un message intercepté, qu'il envisageait une attaque "qui changerait la face de l'histoire". Ceci expliquerait les récentes fermetures d'ambassades occidentales au Moyen Orient. Mais si c'était le pétrole du Golfe qui était visé ?

 

Jordanie

En 2011, sur 6545 "think tanks" dans le monde, seuls 323 se sont réunis au Moyen Orient, dont 54 en Israël et 16 en Jordanie. L'un de ceux-ci réunissant 60 chercheurs et conférenciers arabes s'est réuni en Jordanie et, à aucun moment il n'y eut d'attaque anti-israélienne, bien au contraire, une curiosité et un désir d'apprendre plus de l'expérience israélienne et de ses succès. Il semble qu'aujourd'hui dans de nombreux milieux d'intellectuels arabes, on ne s'intéresse nullement au conflit arabo-israélien qui, pour la plupart, est pratiquement résolu, la paix étant déjà dans la réalité des faits.

 

Israël

- Israël a signé avec la Grèce et Chypre un accord de liaison entre les réseaux électriques par câble sous-marin, un accord de coopération pour protéger l'exploitation du gaz naturel en Méditerranée orientale, ainsi qu'un accord pour le traitement des eaux usées et leur recyclage à usage agricole.

- 80% des Juifs d'Israël ne croient pas à une paix prochaine, selon un sondage auprès de 500 adultes, réalisé par Gal H'adash, et publié dans Israel Hayom, 6% y croyant et 14% n'ayant pas d'opinion.

Par ailleurs, 77,5% se sont opposés à la libération de prisonniers palestiniens, alors que 14% y étaient favorables

- Un sondage de Ma’agar Mohot paru dans Ma’ariv donne 53% d'Israéliens contre 30%, opposés à tout accord de cession de la Judée Samarie et d'abandon de la sécurité dans les villes arabes contre la reconnaissance d'un état juif.

- Pr Arieh Eldad et un dissident Jordano-Palestinien Moudar Zahrane envisagent une conférence pour trouver un "plan B", sans les Américains, et remplacer les négociations de paix sans issue, sous l'égide des Etats-Unis. Le roi Abdallah ayant lui-même avoué qu'il ne serait peut-être plus roi de Jordanie dans un délai d'un an, la solution serait que la Jordanie devienne la patrie des Palestiniens -- ils représentent déjà les 2/3 du pays --, les résidents arabes de Judée-Samarie étant libres de recevoir la citoyenneté palestinienne ou israélienne. Ce plan B éviterait que la Judée-Samarie et la Jordanie ne tombent entre les mains des islamistes du Hamas, alias Confrérie des Frères Musulmans.

- Sheikh Abdel Salaam Manasra, chef du Soufisme Qadiri, avocat de la coexistence avec Israël, a précisé que pour des raisons religieuses, aucun Musulman ne reconnaîtra un état Juif. "Nous sommes cousins et devons nous asseoir et parler entre nous, sans les Américains. La paix est possible entre l'Islam et le Judaïsme, mais comme les gouvernements sont laïques, ils s'appuient sur l'Occident comme guide, et c'est la raison pour laquelle il n'y a pas de paix" dit-il.

- Après 2,5 années de guerre civile en Syrie, de jeunes druzes du Golan commencent à demander la nationalité israélienne, malgré que le processus soit long et difficile.

Il y a 22 000 druzes sur le plateau.

- Bishara Shlayan, un arabe chrétien de Nazareth a créé un nouveau parti arabe "Bné habrit hah'adasha" (fils de la nouvelle alliance) dont le but est d'installer en Samarie une implantation chrétienne pour promouvoir la paix et servir de modèle économique pour le reste de la région.

 

Etats-Unis

- L'ex-ambassadeur à l'Onu John Bolton dans le Wall Street Journal: "Si les Frères Musulmans gagnent, dîtes "au revoir" au traité de paix avec Israël et à toute stabilité dans le Sinaï. L'Egypte n'a pas encore succombé à la guerre civile, comme la Syrie, mais elle n'en est pas loin. Il en est de même du Liban, de l'Irak, du Yémen et de la Somalie La tension monte au Nigéria, au Mali, en Algérie et au Soudan; et il n'y a aucune garantie que la Tunisie, la Jordanie, Bahrain et le Pakistan restent stables. La Confrérie des Frères Musulmans n'est pas un parti politique normal, tel que compris par les Occidentaux, il s'agit d'une idéologie armée, une milice qui tire sur tout opposant et brûle les églises"

- Alors que le président Barack Obama fêtait la fin du Ramadan à la Maison Blanche, l'église Saint François d'Assise de Jakarta qu'il fréquentait quand il était jeune, brûlait, suite à deux cocktails molotov lancés par un motocycliste.
- Selon un sondage Zogby Analytics, la popularité d'Obama est en baisse aux Etats-Unis
atteignant 50%. Baisse de 12 points auprès des libéraux, 10 points auprès des démocrates, 9 points auprès des jeunes, 8 points auprès des afro-américains, 6 points auprès des hispaniques.

- Le seul "succès" à l'étranger dont peut s'enorgueillir l'administration Obama est l'élimination au Pakistan d'Osama Ben Laden, chef d'al Qaeda. Etait-ce un succès ? Car ben Laden était un homme vieillissant, avec une organisation en fort déclin. Il a été remplacé par le médecin égyptien Ayman al Zawahiri, plus doué et plus offensif, qui a remis d'aplomb son organisation et qui opère efficacement aujourd'hui pour semer le désordre dans au moins une dizaine de pays.


Horizon.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires