Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 11:14

POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE

 

PPPPP N° 73

 

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 73 - le 21 février  2013

-

- avec des liens importants en pièce jointe –

 

 POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE

 

PPPPP  POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE

 

Albert Soued et www.nuitdorient.com –  POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE 73 - le 21 février  2013

-

- avec des liens importants en pièce jointe –

 

Monde arabe 

L’Organisation internationale du travail (OIT) relève qu'entre 1990 et 2010, le taux de chômage a diminué de 24% en Afrique du Nord  (Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Egypte et Soudan), de 4,6% dans les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG : Arabie saoudite, Bahreïn, Koweït, Emirats  arabes unis, Oman et Qatar) et a augmenté de 2,6% au Moyen-Orient (Irak, Jordanie,  Liban, Syrie, Yémen et les Territoires palestiniens). Mais le chômage s'est sérieusement aggravé depuis le "printemps arabe" annulant les maigres résultats positifs et aggravant encore plus ceux du Moyen Orient.

 

Autorité Palestinienne (AP)

Pour la 1èrefois, le Tribunal Pénal International, dépendant de l’ONU, a inculpé les dirigeants de la RTLM, la radio officielle rwandaise, ainsi que le rédacteur en chef du journal Kangura pour incitation à la haine ayant mené à un génocide. Selon les juristes qui ont travaillé sur ce dossier les médias hutus ont procédé à une déshumanisation méthodique des Tutsis entraînant une adhésion populaire au principe de leur élimination, d'où le génocide qui s'ensuivit.  
Dr. Eliyahou Richter, spécialiste israélien des génocides et membre du Comité International pour la Prévention des Génocides affirme "que tous les éléments cités dans le dossier rwandais peuvent s’appliquer également aux médias de l'AP. La télévision, la radio ainsi que les ouvrages scolaires palestiniens désignent en permanence les Israéliens, mais aussi les juifs, comme des sous-hommes dont il serait bon de se débarrasser". D'après Richter, qui est catégorique,  Israël est en droit d’attaquer l’AP devant la justice internationale pour incitation au génocide.

 

Irak

Grâce à l'impulsion et à la réélection du président Obama, l'Irak a entériné le projet de gazoduc de 1500 km Iran/Irak/Syrie acheminant le gaz iranien vers l'Europe et coûtant la bagatelle de 10 milliards $. Résultat de négociations secrètes Etats-Unis/Iran, cette décision achève de consolider l'axe shiite au Moyen Orient, si le régime Assad perdure. Le gaz du Kurdistan aussi bien irakien que turc sera amené à se relier à ce gazoduc.

 

Jordanie

Israël approvisionnera la Jordanie en gaz à partir du gisement offshore Tamar, via le gazoduc qui fournit Israel Chemicals sur la mer Morte, et une extension peu onéreuse traversant la mer.

 

Syrie

- Alors que les victimes de la guerre civile ne cessent d'augmenter approchant les 100 000 morts, sans compter les dégâts qui les accompagnent, blessés, traumatisés, exilés atteignant sans doute 10% de la population, le régime de Bashar el Assad évacue ses divisions stationnées sur les pentes orientales du Golan pour qu'elles aillent défendre la capitale. Il permet ainsi aux rebelles salafistes de s'installer à la frontière Est d'Israël, espérant une déviation du champ de bataille, comme il l'a fait à la frontière turque avec les kurdes. Mais là le stratagème a fait "chou blanc", car le gouvernement turc d'Erdogan a réussi à trouver un compromis avec le PKK, parti kurde de Turquie, et les kurdes de Syrie se sentent de plus en plus autonomes dans la confusion qui règne après l'évacuation des troupes gouvernementales de leur zone. Du côté israélien, pour le moment, la frontière reste relativement calme et même Tsahal a recueilli 7 blessés syriens sur le Golan qui ont été acheminés vers Safed pour qu'on les soigne.
- Plusieurs milliers de membres du Hezbollah libanais sont entrés dans plusieurs villages du Centre de la Syrie pour prêter main forte au régime syrien et on dénombre déjà une quarantaine de cadavres de cette milice terroriste.

 

Liban

Le Hezbollah a investi 180 villages Shiites du Liban Sud entre le fleuve Zahrani et la frontière d'Israël, installant un lanceur de roquettes dans chaque maison et des caches d'armes dans les écoles, avec des abris souterrains. Sous la dictée de l'Iran, le Hezbollah envisage de lancer des missiles sur Tel Aviv (M-600 guidés par Gps) et sur les infrastructures militaires, dès la moindre alerte menaçant les installations nucléaires iraniennes. Des commandos sont également prêts à opérer en Galilée.

 

Israël

- L’écrivain espagnol Antonio Munoz Molina a déclaré dimanche qu’il accepterait de recevoir le prestigieux prix littéraire israélien Prix de Jérusalem, malgré les appels des militants anti-israéliens qui souhaitent qu’il "boycotte" Israël. Il a précisé "Je ne suis un complice de rien ni de personne. J’accepte un Prix littéraire, le Prix de Jérusalem, un prix décerné tous les deux ans à des auteurs qui écrivent sur la liberté des hommes. J’ai un respect absolu pour Israël et le peuple d’Israël: c’est un peuple libre, libre de critiquer son propre pays d’ailleurs". Il ajoute: " Je me sens bien avec Israël, un pays mal compris en Espagne. Mais Israël c’est le pays de la liberté au Proche-Orient: aucun David Grossman syrien ou égyptien n’aurait jamais pu voir le jour.
Des groupes de pressions très bien organisés et certainement financé par des organisations islamistes ont tenté de me déstabiliser pour que je n’aille pas en Israël. C’est honteux: comment ces gens peuvent-ils dire vouloir la paix tout en niant à l’autre le droit d’exister ? Comment peuvent-ils prétendre aimer l’humanité tout en voulant brûler la culture d’un autre pays ? Comment peuvent-ils soutenir leur amour pour la démocratie quand ils sont financés par des extrémistes?
"

- Tsahal a découvert une cache d'armes contenant des missiles anti-chars et des grenades auto-propulsées dans une école et un jardin d'enfants dans un village druze et arabe de Galilée, Abou Sanaan

 

France

- Après l'assassinat d'un chef de l'opposition au pouvoir islamiste en Tunisie, Chokri Belaïd, le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls, dénonce "un fascisme islamique qui monte un peu partout… Cet obscurantisme doit être évidemment condamné, puisqu'on nie cet État de droit, cette démocratie pour lesquels les peuples libyens, tunisiens, égyptiens se sont battus",.

Les déclarations de Valls ont été critiquées en Tunisie, la France étant accusée d’ingérence dans les affaires intérieures du pays. "Ces déclarations sont inamicales et nuisent aux relations bilatérales entre les deux pays", a fustigé le ministre tunisien des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem

- En réponse à une diatribe du Quai d'Orsay contre les incarcérations de terroristes en Israël faisant la grève de la faim, Dreuz.com a imaginé la réponse symétrique suivante: "Nous sommes très préoccupés par la situation des prisonniers en France et dont l’état de santé s’est dégradé ces derniers jours", a déclaré mardi le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères lors de son point de presse quotidien.

"À titre humanitaire, nous appelons les autorités françaises à être sensibles au risque d’une issue tragique et à prendre d’urgence les mesures appropriées. Nous avons, à plusieurs reprises et tant à titre national qu’avec nos partenaires étrangers, appelé les autorités françaises au respect de leurs obligations internationales vis-à-vis des détenus. Nous continuons à le faire. En effet, depuis de nombreuses années, des organisations humanitaires, françaises et internationales, dénoncent les conditions de détention absolument déplorables dans les prisons françaises. La surpopulation carcérale et l’insalubrité dans les maisons d’arrêt françaises sont un véritable scandale, surtout dans un pays dont les dirigeants se gargarisent avec les droits de l’homme et donnent – avec cynisme et hypocrisie – des leçons humanitaires aux autres".

 

papillon

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires