Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 19:28

Jeru.jpgAprès novembre sec et chaud, décembre est froid et humide. La pluie ne cesse de tomber trois jours durant. Les wadis du néguev aride, secs durant toute l'année se sont remplis très rapidement. Des voyageurs challengers n'ayant pas froid aux yeux ont mis leurs vies en danger et les services de secours en branle-bas. Deux ont perdu la vie au cours d'une traversée intrépide d'un cours d'eau rendu violent soudainement. 

Alors que la neige continue de s'accumuler à Jérusalem et sur les sommets des montagnes du nord du pays, des dizaines de milliers de ménages israéliens sont toujours privés d'électricité. La compagnie israélienne d'électricité (CIE) a déclaré que 35 000 ménages à travers le pays sont toujours sans électricité en raison des conditions météorologiques difficiles. Des arbres tombés succombant sous la tempête ont coupé le courant électrique.

Cela comprend 12 900 familles à Jérusalem, 7 000 dans le nord, 2 000 dans le centre et le sud d'Israël, et des milliers d'autres familles en Judée Samarie. La CIE a déclaré que cela prendrait encore un temps considérable pour rétablir l'électricité partout. Quelques 2 000 employés travaillent pour réparer ces dysfonctionnements.

Le ministère de la défense et Tsahal ont fourni plus de 30 véhicules lourds pour aider à dégager les routes enneigées. Les véhicules travaillant à Jérusalem et dans le nord d'Israël comprennent des tracteurs, des bulldozers et des véhicules blindés. Le ministère a également fourni des réservoirs d'essence et de diesel aux personnes sans électricité.

Dans le kibboutz Ma'alé Hahamisha un femme âgée ayant des problèmes de respiration graves a survécu au manque d'électrécité grâce à un générateur électrique de picnic qui a mis en marche sa génératrice d'oxygène.

Les soldats ont distribué aux résidents bloqués par la neige des rations de combat.

Une femme de l'implantation d'Yitzhar, sur le point d'accoucher, a été transportée au centre médical Rabin de Petah Tikvah par un hélicoptère Black Hawk. La force aérienne a aidé à l'évacuation alors que les routes donnant à l'implantation étaient bloquées.

Le premier ministre Benyamin Netanyahou a tenu une évaluation de la situation avec plusieurs ministres, le commissaire de police, le chef de Tsahal et le directeur de la compagnie d'électricité.

Netanyahou a déclaré que les tâches principales sont de "sauver des vies en recherchant les personnes âgées qui ont besoin d'aide, d'ouvrir les routes vers ces endroits qui sont toujours privés d'électricité, et se préparer pour les inondations."

Le ministre de la défense Moshé Yaalon a publié un communiqué depuis la salle d'urgence du front intérieur à Latroun disant que les membres de l'establishment de la défense, de Tsahal et des autres forces de secours géraient les effets de la tempête de manière convenable.

Yaalon a déclaré qu'il y a deux tâches principales, "chercher les gens qui ont besoin d'aide, fournir de la nourriture et du chauffage et les évacuer, et aider les membres de la CIE à restaurer l'électricité une fois les routes ouvertes."

Répondant aux critiques sur la gestion de la tempête par les autorités israéliennes, il a déclaré : "il n'y a pas lieu de parler d'échec." Il a toutefois noté que la "tempête nous a pris par surprise par son ampleur et ses conséquences, mais nous avons été rapides dans nos préparations."

Commentant l'annonce que le contrôleur de l'état examinerait la manière dont les autorités ont géré la situation, Yaalon a déclaré que les décisions ne doivent pas être faites "par crainte d'une commission d'enquête, mais en fonction de la situation elle-même."

La tempête qui a frappé Israël jeudi a coûté la vie à deux personnes à ce jour. A Lod, un bébé est décédé dans un incendie de maison qui a probablement été causé par un chauffage électrique laissé en marche près du lit du bébé. A Rishon Letzion, un homme de 37 ans mort en tombant d'une échelle alors qu'il essayait de réparer une fuite sur le toit.

Le défi le plus difficile auquel sont confrontés les employés de la CIE est de trouver un accès à des dizaines de sites à travers Jérusalem, Tsfat et les zones environnantes. 

Des dizaines de personnes sont arrivées à l'hôpital Hadassah de Ein Kerem et du Mont Scopus dans la capitale.  En fait dès dimanche, la tempête a cessé le froid subsiste. La neige reste présente en masse à Jérusalem (60 centimètres) et dans le Golan (la même épaisseur).

Une couche de neige épaisse de 60 cm n'a jamais été vue à Jérusalem : d'après les annales, en 1879 on a mesuré 43 cm dépaisseur de couche de neige tombée dans cette ville.

La curiosité a causé des dégats : des centaines de familles ont pris la route vers Jérusalem afin de voir la capitale enneigée. Elles ne sont pas arrivées à bon port, les automobiles n'étant pas pourvues de pneus avec chainettes pour voyager dans la neige, ont été bloquées dans une file interminable. Les moteurs allumés assez longtemps afin de mettre en marche les climatiseurs ont cessé de tourner par manque de carburant. Les voyageurs transis de froids ont été conduis par les services de secours à des auspices de fortunes. Le samedi à midi la ville orthodoixe a permis au train de quitter la gare afin de ramener les malheureux Tel Aviviens et autres  dans le chemin du retour chez eux, laissant leurs véhicules derrière sur les routes.  C'est la tempête.  

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Israël
commenter cet article

commentaires

Nina Padilha 19/12/2013 18:34


Le climat est devenu fou...

Camus 19/12/2013 20:01



La tempête vient directement de Russie... Ils auront la moinnaie de leur pièce... Un bon hamsine leur fera du bien, 1 degré à Beer Shéva la capitale du néguev, la naige à Mitspé ramon en plein
désert. Bisous,