Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 11:12

Violente manifestation à Rabat et crime à Fès

 


 

Une semaine tout juste après la tuerie antisémite de Toulouse, un Juif de nationalité marocaine a été assassiné ce lundi 26 mars 2012, par un inconnu dans la ville de Fès (nord). La victime, dont le prénom serait Benjamin, est décédée suite à des coups de marteau assénés sur sa tête, précisent les sources.

Ce crime qui va soulever l’indignation de tous les membres de la communauté intervient après une violente manifestation anti-israélienne organisée ce dimanche au Maroc, quelques jours avant la Marche mondiale vers Jérusalem.


Des dizaines de milliers de Marocains (100.000 selon les organisateurs) ont participé dimanche dans la capitale Rabat à une marche géante de ”soutien à Jérusalem” en vue de la Journée de la terre. Ils dénonçaient également la participation d’Israël à une conférence de l’Euromed.

Ce lundi, le quotidien Yediot Aharonot avait rapporté que le diplomate israélien David Saranga, venu assister à ladite conférence au Parlement à Rabat, a dû être évacué par une porte de sortie latérale. Les manifestants ont également brûlé des drapeaux d’Israël et brandi des drapeaux palestiniens (1).

 

Le Maroc connaît lui aussi le souffle de l’antisémitisme dans le sillage du « Printemps arabe » qui a accompagné la montée au pouvoir du parti de la Justice et du développement (PJD), un mouvement conservateur de référentiel islamique.

 

Les juifs du Maroc, qui comptent actuellement entre 3000 et 7000 membres selon les sources, ont le sentiment accru de l’isolement alors que le royaume est aussi le cible des islamistes radicaux.

La stigmatisation des juifs a été observé lors du Salon International de l’Edition du Livre de Casablanca ( du 10 au 19 février 2012).

Ce salon du livre a mis en vedette des classiques antisémites tels que «Mein Kampf» et «Les Protocoles des Sages de Sion. », en langue arabe et étrangères.

Ce salon culturel, le plus important de la région (Moyen-Orient et Maghreb), est un rendez vous incontournable qui a réuni des milliers de livres dont également « L’exposition de complots sionistes pour contrôler le monde».

Selon le Centre Simon Wiesenthal il s’agissait du pire salon du livre. Les représentants de cet institut américain contre le racisme ont pourtant fait parvenir une missive au Ministre marocain de la culture, Mohammed Amine Sbihi.


Les éditeurs égyptiens, palestiniens et iraniens sont des récidivistes annuels de ce salon. Permettre que ces livres, année après année, soient exposés à la vue des 300.000 visiteurs durant les neuf jours de la Foire, est un appel au crime antisémite. Les couvertures de ces livres sont manifestement évidentes et véhiculent le message que, la haine des Juifs est acceptable au Maroc, un pays qui les a vus naître et s’épanouir dans les valeurs de la tolérance.


Ftouh Souhail

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

maman 25/06/2014 01:41

j ai quittai le MAROC en 1956 je suis revenu a 3 ou 4 reprise, pour travail(responssable de groupe touriste, autrement je ne voudrai pour tout l or du monde y retourner, la et autres pays arabes encore moins

duranton,pseudo Durdan 28/03/2012 22:15


c'est rassurant....je n'ai rien contre les religionsquand elles ne dérangent personne...comme l'athéisme ne cherche pas à nuire aux religions.Que tout ce monde s'entende et soit
capable d'amitié,ce serait l'idéal... Comment faire ?


Faudrait-il tuer tous les intégristes de toutes les confessions ?

Camus 29/03/2012 11:18



Quand la haine cessera il n'y aura plus de violence.



duranton,pseudo Durdan 28/03/2012 14:09


Le Maroc connaît lui aussi le souffle de l’antisémitisme dans le sillage du « Printemps arabe » qui a accompagné
la montée au pouvoir du parti de la Justice et du développement (PJD), un mouvement conservateur de référentiel islamique.


disons plutôt que c'est la tempête de l'intégrisme qui submerge le
Maroc...dire que c'est l'antisémitisme dans ce cas est un peu gênant pour moi qui suis d'accord avec les historiens et les ethnologues pour qui les Arabes sont des Sémites au même titre que les
israëlites...Ce qui n'est pas le cas,par exemple, des Fallachas qui sont des convertis d'une éthnie africaine.


Antisémitisme est un mot français qui a été inventé au 19ème siècle
faisant référence à la génèse (Sem) et pas à des données scientifiques

Camus 28/03/2012 16:21



Evidemment, car le Maroc a été jusqu'ici le pays qu'on regardait avec nostalgie, vue la bonne entente des citoyens avec les Juifs.


Dans l'origine les Sémites sont les Juifs et les Arabes (Sem). Les Arabes sont les habitants de l'Arabie ; il ya des arabes chrétiens, des arabes juifs etc. Mais l'Islam est une interprétation du
Coran  exigeant  de liquider tous les infidèles, Juifs, roumis et autres. Les Islamistes sont donc anti-tout-le-monde. Et ils ne souviennent pas de La Génèse. 


Les Musulmans c'est autre chose. J'ai beaucoup d'amis musulmans qui sont contre cette nouvelle vague de l'Islam.