Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 11:20

 

Gabès (قابس)


 

C'est une ville tunisienne située dans le Golfe portant le même nom, elle comprend plus de 120.ooo habitant.


 


Avec son aglomération elle en compte 170.000. lle abrite un important secteur industriel, qui est notamment spécialisé dans l'industrie chimique avec la présence d'une importante usine de traitement du phosphate située dans une zone industrialo-portuaire partagée avec la ville de Ghannouch, mais qui abrite aussi une infrastructure d'exploitation pétrolière et pétrochimique.

 


Port de pêche spécialisée dans la pêche au thon, Gabès abrite également sa propre conserverie. Par ailleurs, sa palmeraie de 300 000 palmiers-dattiers s'étend dans un ensemble d'une dizaine d'oasis orienté sur un axe nord-sud le long du littoral compris entre l'oued Akarit (au nord) et l'oued El Ferd (au sud).

 


Le bord de la mer est le seul en Tunisie qui est la rencontre entre le pays et le désert. Les marais de Gabès attirent une grande population der différentes sortes d'oiseaux. Nous avons soucvent visité Gabès pour passer des vacances chez nos oncles et tantes qui formaient deux familles dans cette ville.

 


J'aimais particulièrement aller à la plage - la plus belle de tout le pays, à l'époque -, et nager au gré des fllots.  Ce fut un temps car l'industie chimique, le point noir de la pollution a repoussé les amateurs de natation  et on n'y trouve qu'un petit port de pêche et des armateurs qui fabriquent et font l'entretien des péniches. Dommmage. 


 

 

Chenini (شنني) est un village troglodytique berbérophone du sud de la Tunisie situé à 18 kilomètres de Tataouine.

Saint Augustin estime que Kenini, qui tire son nom de Kanaan, est l'origine du mot Chenini. Dans le patois de Tataouine, le verbe « chenna » signifie « mélanger ».

 


 

Le Pays de Canaan (en hébreu : כנען Kéna'an, - Kená'an, Kná'an; en arabe : kanaʿān, كنعان) est un terme utilisé dans le récit biblique pour décrire la partie du Proche-Orient située entre la Méditerranée et le Jourdain (cette région correspond plus ou moins aujourd'hui aux territoires de la Palestine historique, de l'ouest de la Jordanie, du sud de la Syrie et du Liban), avant sa conquête par Josué et les Tribu d'Israël sorties d'Égypte.


 


Nous avons passé un bon moment à Chenini, voyage en calèche dans les sentiers passant par les palneraies et nous avons siroté un thé aux pignons dans un café abrité dans un jardin.


 


 

El Hamma attire les touristes recherchant ses eaux thermiques, pleines de minéraux, excellentes manières de mettre en sourdine les rhumatismes et radoucir la peau. Dans le temps, on descendait dans une goirge et on s'imprégnait de ces eaux bienfaisantes.


 


Aujourd'hui on y plonge les pieds, pas beaucoup plus dans le carré de rigoles que nous avons visité. L'eau est de plus en plus chaude au fur et à mesure que l'on passe de rigole en rigole, centre étant bouillonant.


 

Les Juifs y font un pélerinage devant le tombeau de Saïd Yossef El Maravi. Ils allument une bougie et implorent le Saint, demandant une bonne santé, un accouplement heureux, une fécondation etc.  Le Saïd est connu et respecté par les Musulmans aussi.


 


En 1943, un tankiste Allemant a voulu démolir cette sainte timbe, faite d'un amoncellement de pierres, selon le testament de Saîd El Maravi. Il a cionduit son tank dans ce dessein mais le véhicule s'est arrêtté à quelques mètres du monument.

 

Tous les efforts du conducteur et d'autres soldats, mécaniciens et chauffeurs n'ont pas réussi à bouger ce tank buté comme une mûle. Le tank abondonné a attiré beaucoup de visiteurs. je l'ai vu moi-même lorsde mes visites à cette époque lointaine déjà des années fin quarante et début cinquante du sècle dernier. Un miracle.  


 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

evelyne revivp 10/10/2010 16:00



chere Fabienne, j'ai fait traduire d'ebreu en francais, ca a tout changer ce n'est pas ce que je voulais dire.


a bientot Fabienne


Evelyne



eveyne revivo 10/10/2010 15:53





Chers Yigal, grâce à vous j'ai entendu parler de mon enfance, j'ai essayé de fabriquer contact plâtre pendant plusieurs années et a trouvé une ancienne adresse et a envoyé une lettre, mais est
revenue par retour du courrier avec adresse inconnue.
Maintenant, je dois commencer à sortir mon français n'ont pas eu des entretiens viens de lire sans problème, écrit dans l'espoir qu'il y aura beaucoup d'erreurs.




Aller sociale Pabein été très heureux de vous entendre, je serai heureux de rester en contact Onatadachne ce qui s'était passé depuis que nous n'avons pas parlé et nous n'aurions jamais
toucher. 




Mon téléphone: 054-4379781




054-7706213




08-6436879


 



Fabienne Chelly Lichentin 10/10/2010 15:09



Bonjour,


je suis touchée par la vivacité de tes souvenir alors que tu n'est pas Gabésien.


j'étais à Gabes avec mon époux , mon fils David, mon frère Roland et ses enfants en juin 2010.


j'étais très triste de constater que l'immeuble ou logeait la famille Demri  ( avant de quitter la Tunisie ) était tombé.


mon père Youna Chelly avait un magasin, de Tailleur jusqte à coté de ce logement.


le magasin de Papa est toujours là.


le centre ville de Gabes n'a pas beaucoup changé.


j'ai quitté ceyte ville avec mes parents en 1968 et nous avons quitté Tunis pour Paris en  aout 1972.


je suis étonnée par la qualité de ton expression Française, C'est très agréable pour communiquer.


la disparition de ta tante Rosette m'a peinée, je passais chez elle tous les jours après l'école, c'était une maison ouverte.


dis moi ce que sont devenus tes cousins et cousines, vivent ils toujours à BEERSHEVA ?


si tu veux parler tranquilement tu peux me contacter par mail.


merci et Chalom


Fabienne


 


 



Fabienne Chelly Lichentin 10/10/2010 12:51



Bonjour,


j'ai très bien connu Rosette, Amanou son époux et j'ai passé beaucoup de temps avec Evelyne leur fille. c'étai ma meilleure Amie.


je suis allée les voir une fois, en Israel en 1974.


Mon oncle Félix Séror, était marié à une ille Hayoun.


et toi, tu vis ou ? et pourquoi, tous ces souvenir de Gabes ?


Fabienne



abès 10/10/2010 14:19



Bonjour Fabienne,


Evelyne et ses frères sont mes cousins, tante Rosette était la soeur de maman, paix à leurs âmes toutes les deux. Tante Rosette est décédée en juillet 2009, peu de temps après que je lui
ai montré des photos de Gabès et après un couscous avec les poissons désséchés que j'ai rapportés du Souk de Gabès. Trois semaines après, elle nous a quitté.


J'ai été en Tunisie en 2009 et j'ai décrit tout mon parcours, Tunis, La Goulette, Sidi Bou Saîd, Carthage, Le Bardo etc... Gabès et Sfax aussi. J'allais souvent à Gabès chez mon oncle
Meyer et ma tante Rosette. La dernière fois a été à la naissance d'Evelyne.


J'adorai cette ville. Il s'avère que je connaissais Gabès bien mieux que les ex-Gabésiens qui m'accompagnaient. Ils étaient trop jeunes pour se souvenir.


Gabès a un peu changé, mais dommage pour la plage si belle qui polluée a été désertée des habitants et sur l'emplacement, il y a aujourd'hui des chantiers de bateliers.


La framille Ayoun est noble famille.


Bien à vous.


Camus



Fabienne Chelly Lichentin 10/10/2010 10:00



Bonjour Camus


 ton blog  est très très touchant.


C'est comme un hommage rendu à un monde disparu.


Etant née à Gabes dans cette communauté, je garde en moi la tristesse de ce monde à jamais disparu.


Il serait interessant, que les différentes familles orginaires de Gabes  et qui ont quitté cette ville pour les mêmes raison que nous, partagent leur histoire. Nous devrions l'écrire ou
la graver sur internet afin de garder pour longtemps les traces de notre vécu deux fois milénaire à Gabes.Merci et Bravo pour ces mots et photos si justes. Fabienne Chelly Lichentin le 10 octobre
2010



Camus 10/10/2010 11:41



Bonne journée Fabienne,


Ma tante Rosette Demri née Allouche a habité gabés des dizaines d'années. Elle était mariée à Emmanuel Demri lle frère du rabbin Abraminou.


Mon oncle Meyer Allouche et sa famille ont aussi habité Gabès, Rue  Jeanne Prolongée.


J'ai été contacté par la fille du banquier Ayoun qui a été très émue de, lire que son son père ait été rappelé  dans mon blog hébreu Trait d'Union, dans lequel j'ai
largement décrit mon vioyage en Tunisie. Bon les lecteurs sachant l'hébreu.


Content de te lire, bisous,


Camus