Souccot

Lors de la sortie d'Egypte, Hashem partage la mer en douze parties et les tribus d'Israël font la traversée, sains et saufs, ce qui n'est pas le cas de leurs poursuivants. Et ce n'est pas tout.

Hashem  place le peuple d'Israël dans un nuage d'honneur.  

Ce nuage de Kavod  préserve les hébreux de la chaleur, du froid, de la pluie et de la grèle.

De plus les bêtes sauvages, les reptiles, les scorpions ne pourraient passer ce nuage sans y laisser la peau.


Tant de bienfaits, mais ce n'est pas tout : les vêtements ne sre salissent pas, ils sont propres et nets comme s'ils venaient de sortir de la blanchisserie. Les chaussures sont neuves et luisantes. Ainsi on peut se passer de douche, du coiffeur et de pédicure. Pas besoin comme de nos jours de machine à laver, de machine à coudre Singer ou de fer à repasser. Tout est compris dans le deal.

 

Nourriture : la Manne, cette pitance céleste arrive directement du ciel et est distribuée dans le panier de chacun. Cet aliment a le gout qu'on choisit : si on veut c'est une pizza, ou une entrecôte, un fricassé ou un plat de couscous aux boulettes. Pas mal comme régime alimentaire. Et attendez, ce n'est pas fini : le soir on a droit à des Shlavim rôtis, (des cailles).

Le nuage guidé par le Saint-Esprit de jour et de nuit est, la nuit tombante, devancé par un nuage de feu. Ainsi on ne se trompe pas. Le GPS n'est pas indispensable.

Le grand bien-être de ce nuage d'honneur, c'est qu'il permet de marcher à longueur de journée, ce qui est bon pour la santé, pas de cholestérol HDL, pas de diabète, pas de tension artérielle etc. Quel bonheur !

 
 

 

Le prophète Moïse est appelé par l'Eternel à un séminaire de quarante jours au cours duquel il étudiera la Sainte Bible, avec les moyens pédagogiques d'Hashem, il n'en faut pas plus. Moïse reçoit en outre les dix commandements sculptés par Hashem sur deux grandes pierres plates accolées, les Tables de la Loi. Il prend donc la route du ciel bleu. 


L'homme, tout le monde le sait, n'est jamais content. Pleins de mauvaise foi envers Hashem pour ses bienfaits les Hébreux profitant de l'absence du prophète vénèrent le veau d'or. Tant d'ingratitude !  

Moïse n'est pas content. Il  jette les Tables de la Loi  avec les dix commandements et les brise le 17 du mois de Tamouz (juillet), tant il a le cœur gros. La réaction divine est tout autre. Hashem supprime le nuage d'honneur et ne conduit plus le peuple non-reconnaissant et laisse ce soin à un ange et ce, après les supplications de Moïse monté au ciel pour la seconde fois.


La marche est harassante pour le peuple, dans ces chauds mois d'été de juillet-août. 40° et l'ombre n'existe pas. Il faut marcher ou tomber, proie convoitée par les chacals et les loups. Moïse laissant les commandes à son frère Aharon remonte au ciel pour la troisième fois, priant suppliant, demandant pardon au nom de ce peuple qu'il représente durant quarante jours. Selon le calendrier de nos jours, cela se passe depuis le 1er Elloul jusqu'au jour du Grand Pardon. Moïse ce Grand Prophète demande la Hatima Tova aux Hébreux, l'absolution à tous leurs péchés envers Hashem.  


Au terme de ce laps de temps Moïse revient à son peuple dans le désert du Sinaï et leur commande de construire le Michkan de Ohel Moëd, l'Arche de l'Alliance

Ce qu'ils s'empressent de faire, pendant quatre jours. Le cinquième jour Hashem plein de clémence offre son pardon. Cela correspond au 1er jour de Souccot. Le nuage de Kavod est restitué et Hashem reprend son rôle de guide. Baroukh Hashem.

 

Ainsi Souccot est une grande fête, pleine de joie et de bonheur.   

Je ne raconte pas plus, n'étant pas rabbin, mes connaissances sont restreintes. Je vous souhaite tout simplement :  Gmar Hatima Tova et Hag Saméah !

Vé Samahta bé Haguékha ve aïta akh Saméah ! Sois joyeux dans ta fête, tu seras tellement joyeux.