Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 10:35

Pourquoi ajouter le sésame au menu ?

Vu que : ses petites graines rôties rehaussent la saveur du plat le plus ordinaire. La purée de sésame est d’une grande polyvalence : ajoutée à des pois chiches ou des aubergines grillées, elle fait d'excellentes tartines. Et surtout : C’est une source élevée de fibres.

Ses graines regorgent de minéraux, dont le magnésium, le zinc et le fer.

L’huile de sésame peut s’employer tant dans les salades que dans les plats cuits

Le sésame est une plante oléagineuse dont on consomme la graine. Fort appréciée au Moyen-Orient où on la réduit en purée pour préparer le traditionnel tahini, on la déguste aussi entière, déshydratée, rôtie ou en huile. La graine de sésame entière (non décortiquée).est également très riche en minéraux.

 

Principes actifs et propriétés

Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires de certains cancers et d’autres maladies liées au viellisssement.

Vitamine E. Le sésame renferme des tocophérols, des composés antioxydants pouvant former la vitamine E. Le principal tocophérol du sésame est le gamma-tocophérol (381 μg/gramme) tandis qu’il contient peu d’alpha-tocophérol (7 μg/gramme). 

Lignanes. La graine de sésame est l’un des aliments qui contient le plus de lignanes, des composés végétaux jouant un rôle semblable à celui de l’oestrogène; c’est pourquoi on les appelle aussi phytoestrogènes. Les lignanes du sésame, même lorsque ce dernier n’est pas moulu, sont absorbées et converties dans l’organisme humain d’une manière aussi efficace que les lignanes provenant des graines de lin.

Interaction entre lignanes du sésame et composés de la vitamine E.
Chez l’humain, la consommation de graines de sésame a entraîné une augmentation plus marquée de la concentration sanguine de gamma-tocophérol, en comparaison avec d’autres aliments offrant pourtant la même quantité de gamma-tocophérol (huile de soja, noisette
).Globalement, cette interaction pourrait être potentiellement bénéfique en favorisant le maintien des concentrations de composés de la vitamine E dans l’organisme, permettant ainsi de mieux profiter de leurs bienfaits.

Phytostérols. La graine de sésame compte parmi les aliments qui contiennent le plus de phytostérols, avec 400 mg par portion de 100 g (soit environ 148 mg par portion usuelle de 37 g ou 60 ml). Ces composés ont une structure similaire à celle du cholestérol des produits d’origine animale, mais s’avèrent bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. Une méta-analyse de 41 essais cliniques a démontré que la prise de 2 g par jour (soit 2 000 mg) de phytostérols réduisait de 10 % le taux de cholestérol-LDL (le « mauvais » cholestérol). Cette réduction pouvait atteindre 20 % dans le cadre d’une diète faible en gras saturés et en cholestérol. Cette quantité de 2 g par jour est pratiquement impossible à atteindre seulement par l’alimentation. Toutefois, les phytostérols présents naturellement dans les aliments demeurent intéressants pour la santé cardiovasculaire. Au Canada, l’ajout de phytostérols est autorisé depuis mai 2010 dans les tartinades, la margarine, la mayonnaise, les sauces à salade, les yogourts et les jus de fruits et de légumes.

 

  http://www.espaceagro.com/_AFFAIRE/76997.jpg
   

 

Autres propriétés

 Calcium. La graine de sésame entière (non décortiquée) est une excellente source de calcium. Le calcium est de loin le minéral le plus abondant dans le corps. Il est majoritairement entreposé dans les os, dont il fait partie intégrante. Il contribue à la formation des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santé. Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles (dont le cœur).

 Phosphore. La graine de sésame est une excellente source de phosphore Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Finalement, le phosphore est l’un des constituants des membranes cellulaires.

 Magnésium. La graine de sésame entière est une excellente source de magnésium. Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.

 Fer. La graine de sésame entière est une excellente source de fer. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Il est à noter que le fer contenu dans les aliments d’origine végétale est moins bien absorbé par l’organisme que le fer provenant des aliments d’origine animale. L’absorption du fer des végétaux est toutefois favorisée lorsque consommé avec certains nutriments, telle la vitamine C.

 Zinc. La graine de sésame est une excellente source de zinc. La graine de sésame rôtie et grillée en est une excellente source pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. Le zinc participe notamment aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du foetus. Il interagit également avec les hormones sexuelles et thyroïdiennes. Dans le pancréas, il participe à la synthèse (fabrication), à la mise en réserve et à la libération de l’insuline.

 Manganèse. La graine de sésame entière est une excellente source de manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

 Cuivre. La graine de sésame entière est une excellente source de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

 Vitamine B1. La graine de sésame rôtie et grillée est une excellente source de vitamine B1. La graine de sésame déshydratée en est une excellente source pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. Appelée aussi thiamine, la vitamine B1 fait partie d'un coenzyme nécessaire à la production d'énergie principalement à partir des glucides que nous ingérons. Elle participe aussi à la transmission de l'influx nerveux et favorise une croissance normale.

 Vitamine B6. La graine de sésame est une bonne source de vitamine B6. Aussi appelée pyridoxine, la vitamine B6 fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Elle collabore également à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

 Vitamine B2. La graine de sésame est une source de vitamine B2, aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

 Vitamine B3. La graine de sésame est une source de vitamine B3. Appelée aussi niacine, la vitamine B3 collabore à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d'énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l'alcool que nous ingérons. Elle participe aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

 Folate. La graine de sésame est une source de folate. Le folate (vitamine B9) participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du fœtus

 

Source : http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=sesame_nu.


Note : Les phytostérols ou stérols naturels sont un groupe de stérols naturellement présents dans les plantes. Les phytostérols sont présents en petite quantité dans les huiles végétales, particulièrement dans l'huile d'argousier(1640 mg/100g huile)1, l'huile de maïs (968 mg/100g)2, et l'huile de soja (327 mg/100g oil)3.

Ils se présentent sous la forme de poudre blanche, avec une odeur douce caractéristique, sont insolubles dans l'eau mais solubles dans les alcools.

Ils ont des applications en médecine et en cosmétique, ou encore comme compléments alimentaires. la consommation journalière de 2 g de phytostérols sous forme de corps gras enrichis en ces molécules abaisse le cholestérol et le LDL cholestérold'environ 10 %4. Il n'existe cependant pas de preuve que cette diminution du cholestérol par les phytostérols se traduisent par une diminution du risque de survenue de maladies cardio-vasculaires5. Wykepedia

Repost 0
Published by Camus - dans recettes
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 11:41

CAM00269.jpgC'était en 2012. Les membres d'une chorale de l'église baptiste de Jérusalem ont entonné des chants de Noël sur un côté de la place, distribuant des feuillets avec les paroles des chansons et encourageant les passants à chanter avec eux.

Les festivités ont culminé avec la messe de minuit à l'église Sainte-Catherine, tout près de la basilique de la Nativité, construite au 4è siècle au-dessus de la grotte où la tradition affirme que Jésus est né.

Nous vous souhaitons une joyeuse fête de Noël dans la joie et le bonheur.  La neige tombant à Jérusalem et à Bethlehem assure un Noël traditionnel en Terre Sainte…
Par la même occasion nous vous présentons nos vœux de bonne année, de bonne santé avec le souhait que se réalisent tous vos souhaits.
Nous ajouterons à ce message des vers de notre ami Hédi Bouraoui parus récemment dans la revue CELAAN  2013 :

 

Imaginez…
Tous les gars du monde se donner la main !
La crise économique serait atténuée…
 
Imaginez…
Un village global se serrer les coudes !
Il n'y aurait plus de préjugés dans la Cité…
 
Imaginez…
Les hommes cessant de faire la guerre !
Le monde entier vivrait en paix…
 
Amen

 

 


Repost 0
Published by Camus - dans Bienvenue
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 13:39

http://seattletimes.nwsource.com/ABPub/2009/02/09/2008726012.jpgLe terme piment ou piment fort (légume vert ou rouge) est un nom vernaculaire utilisé pour désigner plusieurs espèces de plantes annuelles de la famille des Solanacées. Elles sont originaires d'Amérique du Sud et Centrale, cultivées comme plante potagères pour leurs fruits aux qualités alimentaires et aromatiques. Le terme désigne aussi le fruit de cette plante.
Le piment est utilisé frais ou sec, entier ou en poudre.
Bienfaits du piment - Grâce à la capsaïcine* le piment est excellent pour soigner la grippe, rhumes et aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires. Le piment est antibactérien, antiseptique, diurétique, sudorifique et digestif.  En usage externe il soulage l'arthrite, le rhumatisme et la dystrophie. Ne jamais appliquer sur une plaie par contre.

Vitamines du piment :

Vitamine A : Elle facilite le métabolisme, la fixation, ainsi que l'assimilation des acides aminés et des protéines.

Vitamine E : Cette vitamine joue un rôle antitoxique dans notre organisme, En outre, étant liposoluble, elle entre facilement à l'intérieur de la structure cellulaire de la peau et freine les phénomènes d'oxydation nuisibles pour notre santé engendrant le processus de vieillissement.

Vitamine C : Chaque fois que notre organisme est affaibli et exposé aux agents pathogènes, nous avons besoin de vitamine C pour soutenir notre système immunitaire qui agit à travers les globules blancs. En outre l'acide ascorbique renforce les parois des capillaires dans la circulation veineuse périphérique. Le piment est particulièrement riche en cette substance : cent grammes de produit sec contiennent cent vingt milligrammes de vitamine C.

Vitamine K : C'est une vitamine qualifiée d'hémostatique en vertu de son pouvoir coagulant dans le sang et de son action cicatrisante.

Vitamine PP : Contrairement à la vitamine PP, beaucoup d'autres vitamines ne sont plus présentes dans le piment desséché ; la caractéristique principale d la vitamine PP réside, en effet, dans le fait qu'elle reste inaltérée dans le temps.

Le piment notre ami

On connait tous le piment pour les sensations de brûlures qu'il provoque en entrant... et en sortant. Pour beaucoup cela suffit à en faire un ennemi intime. Pourtant le piment ne mérite pas la mauvaise réputation qui lui est faite car il possède de nombreuses propriétés bénéfiques pour l'organisme : stimule la salivation et aide à une meilleure digestion prévient la formation de gaz dans les intestins lutte contre la formation de caillots sanguins déclencheurs de crises cardiaques et d'attaques cérébrales déclenche la diffusion d'endorphine (anti douleur similaire à la morphine) dans l'organisme haute teneur en vitamine C et Betacarotène (propriétés anti cancéreuses) en activant le métabolisme, il aide le corps à supporter la chaleur.  Contrairement à ce que l'on croit, le piment n'irrite pas les parois de l'estomac, au contraire il active les sucs gastriques. Il ne déclenche pas non plus d'ulcères (mais il ne vaut mieux ne pas en manger si on a déjà un ulcère).

Voilà c'était juste pour dire aux futurs voyageurs en Asie du Sud-Est qu'il ne faut pas avoir peur de goûter certains plats épicés, et que les bienfaits du piment valent bien qu'on s'enflamme un peu les papilles.

Le piment, bienfaiteur de la prostate?

Le piment qui pique le nez, vous fait prendre des couleurs et vous chauffe les oreilles serait bon pour la santé, et en particulier contre le cancer de la prostate. Mais comment cela se fait-il?

L'effet sensationnel que provoque le piment rouge dans notre bouche est en fait dû à la capsaïcine. Plus un piment en contient plus il enflamme votre langue. Mais la capsaïcine ne s'en tiendrait pas là !

Une étude de l'Institut de cancérologie de l'hôpital Cedars-Sinaï et de l'Université de Californie à Los Angeles portant sur les cancers de la prostate, a démontré que cette substance serait capable de tuer certaines cellules cancéreuses. L'injection de capsaïcine dans des cellules prostatiques cancéreuses (chez des souris) a conduit à leur apoptose (la mort des cellules cancéreuses mais pas des cellules saines). 80 % des cellules cancéreuses de la prostate portées par les souris ont été détruites. "La capsaïcine a eu un profond effet anti-proliférant sur les cultures de cellules humaines de cancer de la prostate", a souligné l'un des chercheurs ayant participé à l'étude. La découverte est de taille lorsqu'on sait que 680 000 hommes sont atteints chaque année d'un cancer de la prostate dans le monde !

Ces découvertes récentes s'ajoutent à d'autres vertus connues depuis déjà des siècles. Le piment est un anti-inflammatoire très efficace et pour terminer sur un registre plus léger, c'est aussi un aphrodisiaque puissant !

Thérapeutique : le fruit est riche en vitamine A, B, C, sels minéraux. La capsaïcine contenue dans le fruit est un stimulant de l'appétit, elle favorise l'élimination des graisses, son action anti-aggrégante des plaquettes sanguines fluidifie la circulation.


Envoyé par Romeo Halloun  website : 

 

Note : 

La capsaïcine* (8-méthyl-N-vanillyl-6-nonénamide) est un composé chimique de la famille des alcaloïdes, composant actif du piment (Capsicum). C’est un irritant de l’épithélium des cellules des mammifères ; il produit une sensation de brûlure dans la bouche, ce qui peut être considéré comme un élément gustatif intéressant. Du point de vue biologique, ce composé permet à la plante qui le produit d'être moins exposée à la prédation. La molécule est classée parmi les métabolites secondaires. Wykepedia 

http://www.lepreverre.com/fr/uploads/images/accueil/epices/piments.jpg

 


Repost 0
Published by Camus - dans recettes
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 13:16

http://www.femmes-en-revue.com/img/chocolat_peau.jpgEn plus d’être bon, le chocolat possède des vertus extraordinaires pour le soin de la peau et le bien-être.

Le chocolat se révèle très efficace pour le soin de la peau, puisque il est produit à partir de la fève de cacao qui répond à plusieurs besoins spécifiques de celle-ci.

Le chocolat contient des vitamines B et E, des polyphénols et autre antioxydants, très intéressants pour lutter contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement. Il est riche en magnésium, en potassium et en fer.

Le chocolat a également une très bonne capacité d’hydratation sur la peau. En effet, il contient un agent anti-desséchant, les phospholipides, permettant à la peau de rester bien hydratée et douce. Par ailleurs, on peut rencontrer plusieurs produits cosmétiques à base de beurre de cacao, très efficaces pour favoriser la régénération de la peau.

On peut ainsi considérer le chocolat comme un anti-oxydant. Ce qui permet de maintenir un teint toujours frais, en protégeant la peau des agressions extérieures et en rendant sa souplesse et son élasticité. Celle ci se régénère ainsi plus rapidement, de plus, elle bénéficie d’une protection contre les effets néfastes des UV.

Savez-vous que le chocolat est une source de bien-être pour le corps ?. Oui, c’est pour cela que le chocolat est très utilisé dans les instituts de bien-être pour ses pouvoirs relaxants. Il existe également des massages au chocolat. L’’utilisation du cacao pour le soin du corps est sans danger, car il s’agit d’un produit naturel.

Savez-vous aussi que le chocolat peut être utilisé dans le cadre de régime ? Contre toute attente, on a découvert que la consommation de chocolat avait un effet anti-cellulite, grâce à la caféine et à la théobromine qu’il renferme. La peau devient alors plus ferme et on peut apprécier une nette amélioration au niveau de l’effet peau d’orange.

Mais attention !!! Il ne faut pas trop en abuser, il faut toujours consommer le chocolat avec modération à cause du sucre qu’il contient. Désolée pour ceux qui sont allergiques au chocolat ! Source :  Les femmes en revue

 


© putilov_denis - Fotolia.com
Repost 0
Published by Camus - dans Nouveautés
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 19:10

 J'ai aimé lire dans la revue CELAAN des poèmes inédits d'Hédi Bouraoui, entre autres celui-ci : Imaginez... écrit en septembre 2011... 

Imaginez…

Tous les gars du monde se donner la main !

La crise économique serait atténuée…

 

Imaginez…

Un village global se serrer les coudes !

Il n'y aurait plus de préjugés dans la Cité…

 

Imaginez…

Les hommes cessant de faire la guerre !

Le monde entier vivrait en paix…

 

Imaginez…

Les Femmes les approuvant par des Zgharites !

Toute l'Humanité respirera la sérénité…

 

Imaginez…

Des pays bannissant Dictature et Injustice !

Il n'y aurait plus de corruption, de chômage, d'insécurité…

 

Imaginez…

Que l'éthique règle les lois de tous les pays !

Plus besoin d'enseigner la moralité…

 

Imaginez…

Que la main caresse au lieu de blesser !

Il n'y aurait ni viol, ni criminalité…

 

Imaginez…

L'atmosphère débarrassée de pollution !

L'air pur serait bénéfique à la santé…

 

Imaginez…  

Une gouvernance sans deux poids, deux mesures !

L'équilibre de la planète sera restauré…

 

Imaginez…

Les riches aidant les pauvres !

Sur terre, il n'y aurait plus d'affamés…

 

Imaginez…

Des chômeurs trouvant du travail à leur hauteur !

L'économie fleurirait dans des fleuves de monnaies…

 

Imaginez…

L'adolescent se mettant à éduquer son père !

Ne fonctionnerait plus infériorité et supériorité…

 

Imaginez…

Le Pouvoir donnant libre expression à tout un chacun !

Le peuple oserait dire Vrai au lieu de flatter…

 

Imaginez…

Ne plus suivre les Aléas du Ciel !

Les méandres Mektoub / Fatalité seraient domptés…

 

Imaginez…

Cueillir la figue de son figuier !

À vous de savourer Nectar des privilégiés…

 

Imaginez…

L'Inattendu rebondir dans la vie privée !

L'invention dressera ses murs d'humilité…

 

Imaginez…

La vie sans rire, sans sourire !

Mère Tristesse étouffera les bonnes volontés…

 

Imaginez…

Le monde sans enjeux, sans défis !

Monotone la rose à cueillir en matinée…

 

Imaginez…

Un ciel sans nuage presque tout le temps !

Plus possible d'arroser les cœurs de flute enchantée…

 

Imaginez…

Une terre aride infestée de vipères !

Les pétrodollars couleraient à satiété…

 

Imaginez…

Une atmosphère pétillante de joie de vivre !

Il ferait bon s'y baigner dans la gaieté…

 

Imaginez…

Un retour à l'origine peu importe laquelle !

Chaque peuple retrouvera son originalité première

Fierté des tripes faisant honneur au bon vivre…  

 

Hédi Bouraoui

Paris, le  2 sept. – 11

Salon du livre de Paris, 2011

 

Ce poème a paru dans la revue CELAAN

 

Revue du Centre d'Etudes des Litératures et des Arts d'Afrique du Nord : Hédi Bouraoui et L'Ecriture Pluriculturelle


No 1&2 Spring 2013

 

***

C’est un numéro spécial de la revue CELAAN (Centre d’Etudes des Littératures et des Arts d’Afrique du Nord), un périodique publié aux USA, dirigé par un autre compatriote, Hédi Abdel-Jaouad, professeur à Skidmore College (Saratoga Springs).


      *** 

                                                

Il est possible d'acquérir la revue CELAAN  en s'y abonnant

Abonnements : Numéro Individuel $30 (Amérique du Nord) ; 30€ (International)
Veuillez envoyer les payements à :

Hédi A. Jaouad/CELAAN, FLL, Skidmore College,
Saratoga Springs, NY, 12866, U.S.A.

www.skidmore.edu/celaan

https://fbexternal-a.akamaihd.net/safe_image.php?d=AQCy8076yXbqAgYc&w=154&h=154&url=http%3A%2F%2Fwww.skidmore.edu%2Fcelaan%2Fimg%2Fcelaan.png

CELAAN Home

www.skidmore.edu

CELAAN

 

http://www.leaders.com.tn/uploads/FCK_files/image/CEELAN.jpg

Repost 0
Published by Camus - dans Poésie
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 17:14
Passerelle, carnet de mer
 Erwann Rougé

Passerelle, carnet de mer


Prix : (12,00 €)  11,40 €
EAN : 9782915120929
Format 14,5 x 20 centimètres
80 pages
Couverture quadrichromie
Reliure dos carré collé
Collection “ Fonds Poésie ”
ISSN : 2117-5470
Dépôt légal 4ème trimestre 2013
 

Biographie et bibliographie de l'auteur

Propos du livre

http://poesie.evous.fr/IMG/gif/amourier_logo_9cm.gifÀ bord d’un navire, au jour le jour et dans la solitude de la passerelle, l’auteur écrit son journal de veille où se mêlent écrits intimes et poésie.
Le récit, journal de bord, fait passerelle entre les départs et les retours, entre les doutes, les désirs et les manques. Il souligne la tendresse qui s’amarre en lui de l’être aimée, ce qui débarque en même temps à l’intérieur : une tension qui danse avec les extrêmes.
Le navire fatigue et le corps aussi. Dans le noir de la passerelle, il épaule la vague, les lignes tremblantes… Les coups de ballasts réduisent l’allure. L’état de mer le contraint à renoncer à l’accostage. Navire et corps n’en finissent pas de se confondre au silence muet qui s’écrit dans la marge et qui tente de préserver ce qui reste de tendresse.


Extrait 


Remis sur roues la remorque renversée. Temps couvert et boucailleux, visibilité médiocre, roulis et tangage accentués par grosse houle.

Je continue le carnet.
Sur le mur de côté, il y a toujours des livres. Des livres de poésie pour revenir au monde, continuer le voyage. Lire pour marcher, rouler sur mer, errer. Et personne, personne à dire le blanc, à dire le pourquoi et le comment du blanc dans le poème. Un blanc présent entre les mots, un blanc qui garde les distances et appartient à cette fin d’après-midi, à cette formidable immédiateté. Les mots crissent dans le cerveau, collent aux yeux, durcissent sur la peau. Ils veulent se serrer les uns contre les autres. Ils arrivent dans le corps d’une enfance qui rêve de dérober quelques secrets du monde où se font toutes les métamorphoses, les mutations, où tout un infini remonte à la surface comme les bulles que l’on souffle dans un cercle de savon. Comme des fourmis dans une prairie au soleil.

***

Mer houleuse. Tangage et roulis modérés. Ciel nuageux.

Lire un livre débute toujours par un vertige.

Lire écrire, c’est habiter les contraires, vivre une traque, aux aguets, mais sans rien attendre. Opiniâtrement, marcher au plus près, au plus juste de la blancheur du papier qui se recouvre de signes. Vivre une avidité, une obstination, une soif… presque une rage primitive de s’approprier, jamais assouvie. On va par-delà l’envol d’oiseau sur le marais, même sans comprendre clairement, dans l’énergie d’une palpitation, un vieux rêve d’apesanteur. On espère voir venir les mots, comment les mots viennent voir, parlent, remuent, retournent la terre meuble, d’une présence animale, d’une odeur qui la nourrit et libère. Lire avant que le silence ou le blanc ne retombe ou se dire “ pourquoi font-ils tout ce bruit”. Seulement cela.


Lire un autre extrait

Lire la revue de presse

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 10:51
La Fille sauvage de Songy 
 Anne Cayre
http://www.amourier.com/pub/ftp/templates/images/bandeau_amourier.gif
Prix : (20,00 €)  19,00 €

http://www.amourier.com/pub/mod_products/images/maxi/559.jpg
EAN : 9782915120936
Format 14,5 x 20 centimètres
288 pages.
Couverture quadrichomie.
Reliure dos carré collé
Collection “ Fonds Prose ”
ISSN : 2259-6976
Dépôt légal 4° trimestre 2013
 

Biographie et bibliographie de l'auteur 

 

Propos du livre

 

La fille sauvage de Songy – sujet de ce beau roman –  a vécu au XVIIIe siècle, capturée en forêt champenoise par des villageois de Songy.
Des documents officiels, des livres, attestent de quelques événements de sa vie, son baptême, sa mort, mais en laissant de côté, toujours, le ressenti de cette jeune fille. Anne Cayre choisit de combler ce manque, de redonner à celle qui deviendra plus tard Marie-Angélique Le Blanc, une réalité physique et morale dont la privent tous les écrits de cette époque.
En s’appuyant sur les archives, l’auteure imagine avec beaucoup de délicatesse les difficultés et les souffrances éprouvées par cette enfant que l’on voit combattre et résister pour sa survie, puis, petit à petit se familiariser avec le langage et l’écriture, se sociabiliser jusqu’à parvenir, adulte, à une autonomie et à une réflexion qui la sauveront. Ou pas.

 

Extrait  
Sans doute, délaissant les ronces et les prunelliers aux fruits desséchés, les eaux basses de la rivière, rodait-elle depuis plusieurs jours autour du village de Songy, observant de loin les miséreux postés au bord des champs, qui gardaient pour deux sous la journée les maigres récoltes rescapées d’une sécheresse, dont personne ne se souvenait en avoir connu de pareille. Sans doute était-ce elle que quelques jours auparavant, le berger du vicomte d’Épinoy avait aperçue un matin, accroupie dans les vignes, écorchant fébrilement des grenouilles, les dévorant enveloppées de feuilles. Elle s’était enfuie aussitôt, une noire créature cachée sous une broussaille de cheveux, le diable en personne, avait raconté le berger à son maître, à sa femme, à qui voulait l’entendre.

Dans ce village de Songy perdu dans la plaine à quatre lieues de Châlons-en-Champagne, l’histoire avait suscité un mélange de fascination et d’incrédulité.
Mais en ce 8 septembre 1731, dans le soir qui tombait, ils la voyaient de leurs propres yeux. Le berger n’avait ni rêvé ni perdu la raison : elle était là, devant eux, blottie au creux de l’arbre, les genoux repliés sous le menton, les mains crispées sur le tronc. Elle était à demi-nue, ses hanches entourées de peaux de bêtes. Sa peau était sombre, d’une noirceur qu’il n’avait jamais vue chez aucun des leurs. “ Une nègre, pour sûr, c’est une nègre ”, répétait le garçon de ferme.
Elle les regardait à travers le feuillage, terrorisée par cette poignée d’hommes qui juraient et frappaient le sol de leur fourche, par ces chiens qui se jetaient contre le tronc en aboyant, ces femmes qui accouraient, des enfants accrochés à leurs jupes.
Les gens du vicomte d’Épinoy, le seigneur de Songy, l’avaient surprise sur les terres de leur maître dans un pommier chargé de fruits d’où, effrayée, elle avait sauté sur un autre pommier, sur un autre encore, avant de se laisser glisser sur le sol pour courir vers la rivière.
Dans sa course éperdue, c’est en vain qu’ils avaient tenté de la rattraper, et lorsqu’elle eût grimpé très haut dans l’un des arbres qui longeaient l’eau derrière le château, en vain qu’ils avaient tenté de l’en faire descendre.
En attendant que le seigneur fût prévenu et donnât ses ordres, ils l’observaient. Parfois, s’agrippant des pieds et des mains, à quatre pattes elle commençait d’avancer vers l’extrémité d’une branche pour s’échapper sur un arbre voisin. Leurs petits serrés contre elles, les femmes reculaient en se signant, les hommes s’approchaient, prêts à bondir. Mais la créature renonçait et revenait à reculons se recroqueviller dans la fourche de l’arbre.
Le corps agité de soubresauts, de petits mouvements incessants, elle roulait des yeux apeurés, tournait par saccades sa tête de tous les côtés pour chercher par où s’échapper, la levait vers le haut de l’arbre, le cou tendu, la bouche grand ouverte comme pour aspirer le ciel. Puis elle regardait vers le sol, leur laissant entrevoir à travers les mèches de son épaisse toison noire un visage noir, un regard de bête traquée.
“ Descends ! Vas-tu descendre ! ” criaient les paysans, leur fourche pointée vers elle. Écumants de bave, montrant leurs crocs, les chiens se dressaient contre le tronc, griffaient l’écorce. Un homme dit que c’était elle, c’était elle, pour sûr, la diablesse que des gens du côté de Vitry-le-François avaient vu tuer un dogue lâché sur elle d’un seul coup de bâton.



Lire un autre extrait

Lire l'article de Marie Jo Freixe, paru dans le Basilic de décembre 2013

Repost 0
Published by Camus - dans littérature
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 16:36

 

Leur travail a été publié récemment dans le Journal de Chimiothérapie Antimicrobienne, une suite des précédentes recherches de l'auteur dans Microbiologie Appliquée à l'Environnement qui a démontré de manière concluante qu'un concentré d'ail était efficace pour inhiber la croissance de la bactérie Campylobacter jejuni*.

 L'ail est probablement l'un des plus puissants aliments naturels. C'est l'une des raisons pour laquelle les gens qui suivent un régime méditerranéen ont des vies aussi saines et longues. L'ail est aussi très performant en laboratoire de recherche. 

 

« Ce travail me passionne beaucoup parce qu'il montre que ce composé a le potentiel de réduire des bactéries pathogènes de l'environnement et de nos aliments » a dit Xiaonan Lu un chercheur docteur en sciences et auteur principal de l'article. 
L'une des découvertes les plus intéressantes est que l'ail augmente le niveau global d'antioxydants dans le corps. Scientifiquement connu sous le nom d'Allium sativa, l'ail est célèbre dans l'histoire pour sa capacité à combattre les virus et les bactéries. Louis Pasteur a remarqué en 1858 que les bactéries mourraient quand elles étaient arrosées d'ail. Depuis le Moyen-Âge, l'ail a été utilisé pour guérir les blessures, broyé ou en tranches et appliqué directement sur les blessures pour inhiber la propagation de l'infection. Les russes nomment l'ail, la pénicilline russe. 
« C'est la première étape vers un développement ou une réflexion vers de nouvelles stratégies d'intervention », a dit Michael Kokel, co-auteur de recherches sur le Campylobacter jejuni pendant 25 ans. 

 

« Le Campylobacter est une des causes bactériennes les plus fréquentes des toxi-infections alimentaires aux États-Unis et probablement dans le monde » a dit Konkel. Quelques 2,4 millions d'américains sont atteints chaque année d'après le Centre américain de Contrôle et de Prévention des Maladies, avec des symptômes comme de la diarrhée, des douleurs abdominales et de la fièvre. 
Les bactéries sont également responsables dans presque un tiers des cas du déclenchement d'une maladie paralysante rare connue sous le nom de syndrome de Guillain-Barré. 
Le disulfure de diallyle* est un composé organosoufré dérivé de l'ail et de quelques autres plantes de la famille Allium. Il est produit pendant la décomposition de l'allicine libéré quand on écrase l'ail. 
Lu et ses collègues ont observé la capacité du disulfure de diallyle à tuer les bactéries quand elles sont protégées par un biofilm visqueux (sécrété par la bactérie, NdT), ce qui les rend 1000 fois plus résistantes aux antibiotiques que les cellules bactériennes flottant librement. Ils ont découvert que le composé peut facilement pénétrer le biofilm protecteur et tuer les cellules bactériennes en se combinant avec un enzyme contenant du soufre, et de ce fait changer la fonction de l'enzyme et bloquer efficacement le métabolisme de la cellule. 

 

Les chercheurs ont découvert que le disulfure de diallyle était aussi 100 fois plus efficace que les antibiotiques appelés érythromycine et ciprofloxacine et qu'il agit souvent en un temps record. 
Deux travaux précédents publiés l'an dernier par Lu et ses collègues de l'université en Microbiologie Environnementale et Appliquées et en Chimie Analytique ont montré que le disulfure de diallyle et d'autres composés organo-sulfurés tuaient efficacement des pathogènes d'origine alimentaire tels que le Listéria Monocytogénès et Escherichia Coli O157 : H7. 
« Le disulfure de diallyle peut être utile pour réduire le niveau de Campylobacters dans l'environnement et pour nettoyer le matériel de transformation industrielle de l'alimentation, car on trouve dans les deux cas la bactérie dans le biofilm » a dit Konkel. 

 

« Le disulfure de diallyle pourrait rendre beaucoup d'aliments moins dangereux » a dit Barbara Rasco, co-auteur des trois derniers articles et conseillère de Lu pour son doctorat en sciences alimentaires. « On peut l'utiliser pour nettoyer les surfaces de préparation alimentaire et comme conservateur dans les aliments emballés comme les salades de pâtes et de pommes de terre, les salades de choux et de la charcuterie ». 
« Ceci ne prolongerait pas seulement la durée de consommation mais réduirait aussi la croissance de bactéries potentiellement nocives » a-t-elle dit. 
La substance naturelle peut aussi être obtenue sans l'introduction artificielle de produits chimiques dangereux qui perturberaient ses capacités de réduction des maladies. 
Ironiquement, beaucoup de chercheurs pensent que les antibiotiques peuvent être l'un des nombreux facteurs qui contribuent à obstruer les intestins des jeunes enfants. 

 

A paru dans    : WikiStrike

 

Source : Waking Time  

 

Traduit par Bistro Bar blog

 

Notes :

Campylobacter jejuni * : Les bactéries de l'espèce Campylobacter jejuni sont des organismes connus depuis plus d’un siècle comme agents responsables de diarrhées et d'avortements (campylobactérioses) au sein de troupeaux de bovins et de moutons, mais elles ne sont considérés comme ayant une incidence dans la santé humaine que depuis quelques décennies (13). Décrits réellement comme pathogènes alimentaires depuis 1972 (8), ils font l’objet depuis 1982 d’une surveillance par les services de santé publique.  (Wikipedia) 

Le disulfure de diallyle *: le disulfure d'allyle ou disufure de diallyle est un composé allylique qui consiste en deux groupes allyliques liés par une liaison disulfure. Il a donc pour formule semi-développée CH2=CH-CH2-S-S-CH2-CH=CH2. C'est la cause majeure de l'allergie à l'ail qui affecte plus particuliérement les cuisiniers et les femmes au foyer. (Wikipedia)

 

http://sante.lefigaro.fr/sites/default/files/media/field_media_image/1a943ae6-f60d-11df-94c9-ed5d2c545735.jpg

Repost 0
Published by Camus - dans recettes
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 10:40

http://www.harissa.com/news/sites/default/files/imagecache/400xY/OLIVEOIL.jpg La diète basée sur l’Huile d’Olive est une espérance de vie prolongée

Il est scientifiquement démontré et universellement reconnu que la diète méditerranéenne (régime crétois) est la plus saine au monde.

Caractéristiques de la diète méditerranéenne :

abondante consommation de produits végétaux (pâtes, pain, légumes, salades, légumes secs et fruits, frais ou séchés),

d’Huile d’Olive comme principale source de lipides,

de poisson, volailles, produits laitiers et œufs ;

consommation modérée de viande rouge et de vin pendant les repas.

L’Huile d’Olive, a régné dans le bassin méditerranéen pendant des milliers d’années. Non seulement son goût est excellent mais encore il a été démontré qu’une diète basée sur l’huile d’olive est à mettre directement en rapport avec une espérance de vie prolongée et une diminution des maladies liées en grande partie aux mauvaises habitudes culinaires occidentales.

Propriétés essentielles de l'huile d'olive

Ces dernières années, les scientifiques se sont penchés sur les vertus de la diète méditerranéenne et en particulier sur l’huile d’olive. Des examens plus approfondis ont révélé que ce liquide ancestral est plus qu’une simple source de graisse monoinsaturée. Il constitue également une source abondante d’antioxydants.

Les antioxydants aident à prévenir les dommages causés aux tissus corporels par certaines molécules appelées "radicaux libres". Le corps produit ces radicaux libres parce qu’il a besoin d’oxygène et leur quantité augmente au fur et à mesure que nous vieillissons. Les radicaux libres ont été mis en cause dans les maladies cardiaques, le cancer et le vieillissement.

Bien que le corps produise ses propres antioxydants, les aliments dont nous nous nourrissons en fournissent également. L’huile tirée de ce fruit qu’est l’olive contient une large gamme d’antioxydants précieux qui ne se retrouvent pas dans les autres huiles.

Meilleure santé

Le rôle des antioxydants sur l’état des artères est fondamental. Les lipoprotéines de faible densité (LDL) ou mauvais cholestérol ne sont réellement nocives que lorsqu’elles s’oxydent. Dans ce cas, des particules se forment pour créer une plaque qui s’épaissit et menace dangereusement de bloquer les artères. L’huile d’olive, en tant qu’antioxydant naturel, aide à empêcher cette oxydation.

D’importants antioxydants sont également apportés par les végétaux mais les nutritionnistes doivent d’abord obtenir que les gens en consomment. Pour cela, ils doivent être savoureux. La cuisine méditerranéenne rend les légumes attirants en les assaisonnant avec de l’huile d’olive, du jus de citron, de l’ail et des herbes aromatiques et ceci explique pourquoi, dans les pays méditerranéens, les gens prennent plaisir à consommer de grandes quantités de végétaux tous les jours.

Des travaux successifs ont révélé que les graisses monoinsaturées sont meilleures que les polyinsaturées car elles réduisent les lipoprotéines de faible densité (LDL ou mauvais cholestérol), sans nuire aux lipoprotéines de haute densité (HDL ou bon cholestérol) qui sont protectrices. Outre l’effet bénéfique de l’huile d’olive dans la réduction des LDL, l’acide oléique est également réputé pour réduire la formation de caillots de sang dans les artères.

Les vertus de l’huile d’olive vont au-delà de la protection contre les maladies cardiovasculaires. Certains antioxydants appelés "polyphénols", présents dans l’huile d’olive, sont aptes à détruire des substances qui gouvernent la prolifération de cellules cancérigènes. Naturellement, la recherche doit se poursuivre pour expliquer ce phénomène de protection mais les faits sont là : dans les pays méditerranéens, les femmes souffrent moins de cancer du sein que dans des pays comme les Etats-Unis ou l’Australie, où leur taux est très élevé.
L’huile d’olive joue aussi un grand rôle dans le diabète. La science a démontré que les personnes qui utilisent de l’huile d’olive contrôlent mieux leur diabète et présentent des taux réduits de certaines graisses dans le sang, si nous comparons leur diète avec celle riche en hydrates de carbone qui est normalement recommandée pour ce type de diabète.

L’huile d’olive exerce un effet protecteur incontesté sur le métabolisme, les artères, l’estomac et la bile. Elle encourage la croissance pendant l’enfance et allonge l’espérance de vie des personnes âgées. Son impact est unique sur les lipides du sérum sanguin. En outre, l’huile d’olive semble avoir un effet cholagogue (expulsion de la bile) et un effet thérapeutique sur les ulcères peptiques.

Les habitudes alimentaires des habitants des pays développés connaissent ces dernières années un profond bouleversement. Notre activité étant toujours plus sédentaire et à la fois stressante, les aliments consommables sont plus abondants que ce dont nous avons besoin. Les nouvelles habitudes alimentaires s’appuient sur une diète riche en graisses (saturées et polyinsaturées), riche en cholestérol et en protéines d’origine animale, et pauvre en fibres et en carbohydrates complexes.

L’alimentation de la plupart des habitants des pays développés se caractérise par un excès de calories, une déficience en vitamines, minéraux et fibres, ainsi que par un déséquilibre nutritionnel, qui explique la hausse de maladies chroniques comme les pathologies cardiaques, le diabète et le cancer. La solution serait d’adopter une diète saine, comme l’est la diète méditerranéenne classique, à la fois nutritive et agréable.

Merci à Harissa de la semaine : http://www.harissa.com/news/article/les-bienfaits-de-l%E2%80%99huile-d%E2%80%99olive

cafe-copie-1

Repost 0
Published by Camus - dans recettes
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 19:28

Jeru.jpgAprès novembre sec et chaud, décembre est froid et humide. La pluie ne cesse de tomber trois jours durant. Les wadis du néguev aride, secs durant toute l'année se sont remplis très rapidement. Des voyageurs challengers n'ayant pas froid aux yeux ont mis leurs vies en danger et les services de secours en branle-bas. Deux ont perdu la vie au cours d'une traversée intrépide d'un cours d'eau rendu violent soudainement. 

Alors que la neige continue de s'accumuler à Jérusalem et sur les sommets des montagnes du nord du pays, des dizaines de milliers de ménages israéliens sont toujours privés d'électricité. La compagnie israélienne d'électricité (CIE) a déclaré que 35 000 ménages à travers le pays sont toujours sans électricité en raison des conditions météorologiques difficiles. Des arbres tombés succombant sous la tempête ont coupé le courant électrique.

Cela comprend 12 900 familles à Jérusalem, 7 000 dans le nord, 2 000 dans le centre et le sud d'Israël, et des milliers d'autres familles en Judée Samarie. La CIE a déclaré que cela prendrait encore un temps considérable pour rétablir l'électricité partout. Quelques 2 000 employés travaillent pour réparer ces dysfonctionnements.

Le ministère de la défense et Tsahal ont fourni plus de 30 véhicules lourds pour aider à dégager les routes enneigées. Les véhicules travaillant à Jérusalem et dans le nord d'Israël comprennent des tracteurs, des bulldozers et des véhicules blindés. Le ministère a également fourni des réservoirs d'essence et de diesel aux personnes sans électricité.

Dans le kibboutz Ma'alé Hahamisha un femme âgée ayant des problèmes de respiration graves a survécu au manque d'électrécité grâce à un générateur électrique de picnic qui a mis en marche sa génératrice d'oxygène.

Les soldats ont distribué aux résidents bloqués par la neige des rations de combat.

Une femme de l'implantation d'Yitzhar, sur le point d'accoucher, a été transportée au centre médical Rabin de Petah Tikvah par un hélicoptère Black Hawk. La force aérienne a aidé à l'évacuation alors que les routes donnant à l'implantation étaient bloquées.

Le premier ministre Benyamin Netanyahou a tenu une évaluation de la situation avec plusieurs ministres, le commissaire de police, le chef de Tsahal et le directeur de la compagnie d'électricité.

Netanyahou a déclaré que les tâches principales sont de "sauver des vies en recherchant les personnes âgées qui ont besoin d'aide, d'ouvrir les routes vers ces endroits qui sont toujours privés d'électricité, et se préparer pour les inondations."

Le ministre de la défense Moshé Yaalon a publié un communiqué depuis la salle d'urgence du front intérieur à Latroun disant que les membres de l'establishment de la défense, de Tsahal et des autres forces de secours géraient les effets de la tempête de manière convenable.

Yaalon a déclaré qu'il y a deux tâches principales, "chercher les gens qui ont besoin d'aide, fournir de la nourriture et du chauffage et les évacuer, et aider les membres de la CIE à restaurer l'électricité une fois les routes ouvertes."

Répondant aux critiques sur la gestion de la tempête par les autorités israéliennes, il a déclaré : "il n'y a pas lieu de parler d'échec." Il a toutefois noté que la "tempête nous a pris par surprise par son ampleur et ses conséquences, mais nous avons été rapides dans nos préparations."

Commentant l'annonce que le contrôleur de l'état examinerait la manière dont les autorités ont géré la situation, Yaalon a déclaré que les décisions ne doivent pas être faites "par crainte d'une commission d'enquête, mais en fonction de la situation elle-même."

La tempête qui a frappé Israël jeudi a coûté la vie à deux personnes à ce jour. A Lod, un bébé est décédé dans un incendie de maison qui a probablement été causé par un chauffage électrique laissé en marche près du lit du bébé. A Rishon Letzion, un homme de 37 ans mort en tombant d'une échelle alors qu'il essayait de réparer une fuite sur le toit.

Le défi le plus difficile auquel sont confrontés les employés de la CIE est de trouver un accès à des dizaines de sites à travers Jérusalem, Tsfat et les zones environnantes. 

Des dizaines de personnes sont arrivées à l'hôpital Hadassah de Ein Kerem et du Mont Scopus dans la capitale.  En fait dès dimanche, la tempête a cessé le froid subsiste. La neige reste présente en masse à Jérusalem (60 centimètres) et dans le Golan (la même épaisseur).

Une couche de neige épaisse de 60 cm n'a jamais été vue à Jérusalem : d'après les annales, en 1879 on a mesuré 43 cm dépaisseur de couche de neige tombée dans cette ville.

La curiosité a causé des dégats : des centaines de familles ont pris la route vers Jérusalem afin de voir la capitale enneigée. Elles ne sont pas arrivées à bon port, les automobiles n'étant pas pourvues de pneus avec chainettes pour voyager dans la neige, ont été bloquées dans une file interminable. Les moteurs allumés assez longtemps afin de mettre en marche les climatiseurs ont cessé de tourner par manque de carburant. Les voyageurs transis de froids ont été conduis par les services de secours à des auspices de fortunes. Le samedi à midi la ville orthodoixe a permis au train de quitter la gare afin de ramener les malheureux Tel Aviviens et autres  dans le chemin du retour chez eux, laissant leurs véhicules derrière sur les routes.  C'est la tempête.  

 


 

Repost 0
Published by Camus - dans Israël
commenter cet article