Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 10:49

http://lorraine.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2014/01/20/juif_levy_glatigny.jpg?itok=ZNl_c20P

 

Glatigny (Moselle) près de Metz était interdit aux juifs depuis plus de 300 ans. Aujourd’hui, le village est de nouveau prêt à accueillir des juifs pour s’y installer ou de passage. Une sordide affaire en était à l’origine.

Le village interdisant aux juifs d’y résider ou d’y passer la nuit fait son mea-culpa. En effet, une affaire veille de plus de 300 ans vient de revenir sur le devant de la scène pour être enfin résolue. Raphaël Levy, un marchand de bestiaux juif originaire de Boulay (Moselle), avait été désigné coupable d'avoir enlevé et tué le petit Didier Lemoine, un enfant du village âgé de 3 ans. Jugé à Metz, il avait été condamné à mort pour un crime dont il s’est toujours défendu. 

Un innocent brûlé vif parce que juif

Raphaël Levy s'était rendu à Metz le 25 septembre 1669 à la veille des grandes fêtes juives du Nouvel An pour faire des achats. Il s'était arrêté en chemin pour faire ferrer son cheval. Une mère était allée laver son linge avec son petit garçon à une fontaine près de Glatigny.
"Cette femme se retourne et l'enfant a disparu",  explique Henry Schumann, en charge du patrimoine au sein du Consistoire de Moselle.
Le garçonnet avait été retrouvé mort un mois plus tard dans un buisson.
Au terme d'un procès émaillé de faux témoignages, Raphaël Levy avait été condamné à mort et brûlé vif le 17 janvier 1670 à Metz.

Le village était «maudit» pour les juifs

Lors de son procès à Metz, de nombreux témoins défilent. Si la plupart témoignent à charge, certains mettent en avant les incohérences des accusations. Le petit garçon était encore vivant à 15 heures alors que Levy avait déjà entamé le chemin de retour. La couleur de son cheval n'est pas celle décrite par les accusés. Rien n'y fait. Des villages alentours, des gens viennent dénoncer d'autres crimes rituels, des profanations d'hosties. D'autres Juifs sont ainsi jetés en prison. Malgré les effroyables tortures auxquelles il est soumis, Raphaël Levy continue de proclamer son innocence et la fidélité à sa foi. Il est brûlé vif le 17 janvier 1670 à Glatigny (Moselle) peut-on lire sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

Le village avait depuis 1670 été déclaré maudit interdisant à tout juif d'y passer la nuit, une interdiction qui était encore respectée de nos jours. «Depuis cette époque il n'y a jamais eu aucun juif à Glatigny», a expliqué à l'AFP le responsable en charge du patrimoine au sein du Consistoire de Moselle.

"Les sources ont révélés que ce sont en général les témoignages de femmes dont les maris étaient débiteurs de ce marchand qui l'avaient fait condamner à mort", explique Henry Schumann.
Le roi Louis XIV en personne s'était intéressé à cette affaire, avait relu le procès, et le jugeant innocent, l'avait réhabilité quelques années après, tout comme le Parlement de Nancy en 1699.

Les juifs pourront désormais résider dans cette commune de 900 habitants ou y passer la nuit. Selon le maire du village, la réconciliation «n’a pas été facile mais aujourd’hui nous levons symboliquement cet interdit». Une situation vécue dans ce bourg mosellan jugée très rare par de nombreux historiens. Il s’agit d’un jour «historique» pour la réhabilitation d’un juif innocent a réagit un représentant de la communauté juive de Moselle.

Voir le reportage de Lorraine : http://lorraine.france3.fr/2014/01/20/344-ans-apres-glatigny-rend-hommage-raphael-levy-398711.html


cafe-copie-1

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 12:12
Publié le 3 jan 2014

http://lemondejuif.info/wp-content/uploads/2013/01/logoOKIDOKI1.png

yohoho2

L’expulsion des Juifs d’Espagne ne sera que le coup d’envoi d’une terrible partie de chasse à l’homme sur plus de deux siècles sur trois continents. D’un coté, la très cruelle Inquisition, de l’autre, des Juifs qui essaient désespérément d’échapper à ses filets. Nos ancêtres ne furent pas tous des fugitifs, et nombreux, sont ceux qui décidèrent de combattre le monstre espagnol avec les moyens du bord. Certains seront diplomates en Angleterre, en Hollande ou dans l’empire Ottoman et essaieront de contre -carrer les desseins espagnols sur la scène internationale. D’autres utiliseront le domaine de la finance dans le but de porter atteinte aux intérêts ennemis. Une troisième catégorie, moins connue, a pourtant bel et bien existe : les pirates juifs !  

Les pirates juifs 

David Abrabanel, né en 1580 en Hollande. Sa famille qui s’apprêtait à gagner le nouveau monde fut massacrée par des marins espagnols qui prirent l’assaut du navire. David réussit à s’enfuir. Il s’engage dans la marine anglaise et gagne rapidement du galon. Quelques années plus tard, il deviendra le fameux « Captain Davis » qui fit un véritable carnage parmi les vaisseaux de Madrid, petit détail, son navire de guerre s’appelait Yeroushalaïm.  

Bridgetown, capitale des iles Barbade dans les Caraïbes. Une petite visite au cimetière de la ville réserve bien des surprises. Nous voici devant deux magnifiques pierres tombales, celles de Yaacov Machiah et de son épouse Deborah, une étoile de David gravée dans le marbre et, à coté, le dessin de deux fémurs gravés croisés, emblème redoutable des pirates.

Les vétérans racontent, encore aujourd’hui, les exploits de tous ces pirates juifs, la liste des capitaines de bateaux de flibustiers juifs de l’ile de Curaçaos est impressionnante : Itsh’ak Gabbay, Manuel Levy, Yoshoua Mendes… Tout aussi remarquable les noms de leurs bateaux, Mazal Tov, Melekh David, Zevoulon et Issakhar, Malkat Esther etc..

Le plus célèbre et le plus charismatique de tous les pirates juifs est Rabi Chmouel Pallache, négociant international, diplomate, agent secret et corsaire. Ce personnage extraordinaire défraya la chronique par de opérations audacieuses qu’il mènera contre les bateaux espagnols. Il connaît aussi des revers mais, comme tous les héros, il s’en sort toujours avec panache.

Juillet 1614, au cours d’une escarmouche contre les Espagnols, le navire de Pallache nécessite une réparation urgente.  Plymouth, au sud de l’Angleterre est le port le plus proche. La venue de notre pirate ne passe pas inaperçue. L’Ambassadeur d’Espagne en Angleterre se réjouit en apprenant la nouvelle. Il porte plainte contre lui au tribunal de l’amirauté. Le Roi en personne se déplace pour voir de ses propres yeux le héros légendaire qui tient tête aux Espagnols, Pallache.

Entre-temps, Noël De Caron, ambassadeur des Pays-Bas, en Grande Bretagne, propose d’être son avocat, ses rapports nous permettent de reconstituer le procès, jour par jour.

Une anecdote révèle l’impact que laissera Pallache sur ses contemporains. De Caron, affirme qu’à son entrée, l’audience se lève et ne se rassoit qu’après l’accusé.

Pallache se présente à la cour de l’amirauté comme un Juif pratiquant et demande l’autorisation de garder la tête couverte. La demande est aussitôt acceptée à la plus grande indignation de Diego de Cuna, ambassadeur d’Espagne, qui plaide la peine de mort pour ce pirate juif. Il s’adresse alors aux juges coiffé de son chapeau de gentilhomme. Les magistrats britanniques lui font remarquer son manquement aux règles du savoir-vivre. L’Espagnol, indigné, désigne Chmouel Pallache de son doigt accusateur :

- Lui peut garder son calot de Juif ?

- Lui, c’est Chmouel Pallache, Excellence !  

Impressionné par la dignité de l’accusé, le Roi annonce que Pallache sera logé dans son palais d’été jusqu’à sa libération. Acquitté, Pallache retournera en Hollande où il terminera sa vie comme … Ambassadeur des Pays-Bas.

A l’époque où les magistrats anglais découvrent un Juif qui leur inspirent le plus grand respect, les Juifs sont encore interdits de séjour dans le pays de Shakespeare. Ce même Shakespeare qui écrit cette année là, (1614) le Marchand de Venise. Le public anglais découvrant un Juif odieux et méprisant qui n’existe que dans les fantasmes antisémites de l’époque.

On ne peut que regretter que le grand écrivain ne soit pas déplacé pour assister au procès Pallache, peut être alors, Shylock, dans le rôle du pirate serait, encore aujourd’hui, le symbole de la résistance juive contre l’Inquisition.

Eliaou Attlan - © Le Monde Juif .info

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 09:55

Réédition de cet article publié pour la première fois le 12 décembre 2009.

http://jssnews.com/wp-content/uploads/2012/01/image001.pngCet article à été écrit en réponse à l’article « 11 règles d’or des médias français », rédigé sur un site anti-sioniste et qui diffuse en plus, une vidéo créée par la crapule antisémite « pax ».

Voici, en exclusivité, ces règles que tout le monde doit avoir à l’esprit lorsqu’il regarde le JT (journal télévisé) le soir, ou quand il lit son journal le matin. Tout deviendra simple.


Règle numéro 1: Au Proche Orient, ce sont toujours les « colons sionistes d’extrême droite » qui attaquent les premiers et ce sont toujours les pauvres victimes (femmes et enfants) palestiniens qui souffrent le plus malgré les représailles du Hamas ou d’un autre mouvement. Cela s’appelle de la résistance.

Règle numéro 2: Les juifs, sionistes ou simplement israéliens n’ont pas le droit de se défendre contre le tir incessant de roquettes lancés sur des cibles civiles. L’Etat d’Israël qui se défend, cela  s’appelle un crime de guerre.

Règle numéro 3: Le Hamas ou le Hezbollah a le droit de tuer les civils israélien. Cela s’appelle de la résistance face à une force d’occupation.

Règle numéro 4: Quand le Hamas tue trop de civils israéliens, les puissances occidentales appellent Israël à la retenue. Cela s’appelle la réaction de la communauté internationale.

Règle numéro 5: Les israéliens n’ont pas le droit de capturer des terroristes,  même si leur nombre est très limité et est justifié par des accusations vérifiées. C’est d’autant plus interdit que les prisons israéliennes sont des prisons « 4 étoiles », avec TV par satellite, journaux, nourriture Hallal, imam, droit de visite quotidien, médecin, croix-rouge, activités organisées par l’ONU, etc…

Règle numéro 6: Les Palestiniens ont le droit d’enlever, de torturer, de laisser sans nouvelle un israélien sans que la communauté internationale ne pipe mot. Même sans droit de visite de la Crois-Rouge, personne n’haussera le ton. Pas plus quand il s’agira d’échanger 1 otage contre 1.000 terroristes.

Règle numéro 7: Quand vous dites “Cisjordanie”, il faut toujours rajouter l’expression « colons extrémistes anti-arabes et ultra-violents ».

Règle numéro 8: Quand vous dites “Hamas” ou « Hezbollah », il ne faut surtout pas rajouter après: « soutenu par la Syrie, l’Iran ou les Frères Musulmans», car on pourrait croire qu’il s’agit d’un conflit déséquilibré.

Règle numéro 9: Ne jamais parler de “Judée-Samarie“, d’initiative de paix, de négociations directes, d’échange économique, d’aide à la population organisée par Israël, d’innovation, d’amour dans le judaïsme, ni des conventions de Genève (droit du prisonnier par exemple). Cela risque de perturber le téléspectateur, le lecteur et l’auditeur.

Règle numéro 10: Les arabes parlent mieux le français que les israéliens. C’est ce qui explique qu’on leur donne, ainsi qu’à leurs partisans, aussi souvent que possible la parole. Ainsi, ils peuvent nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9). Cela s’appelle de la neutralité journalistique.

Règle numéro 11: Si vous n’êtes pas d’accord avec ces règles ou si vous trouvez qu’elles favorisent une partie dans le conflit contre une autre, c’est que vous êtes un dangereux sioniste, que vous dominez très certainement la France et le monde, que vous travaillez dans les médias, la finance, la politique, la médecine ou le droit. Si vous êtes ainsi c’est aussi certainement parce que vous avez un gros nez et que vous parlez tout le temps de la Shoah. Et lorsque vous allez à la synagogue sioniste, c’est uniquement pour parler de la meilleure méthode pour dominer le monde.

Source :  JSSNews 

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 15:22

Publié le : 12 novembre 2013

Des étudiants israéliens à Odessa, en Ukraine, sont barricadés chez eux. Ils n’ont plus sortir de leurs appartements, après les émeutes néo-nazis dans et autour de la ville.

« Je suis sorti avec mon frère pas loin de la maison et sur le chemin du retour, à 5 minutes de chez nous, nous nous sommes fait agressés par 30 personnes âgées de 25 à 30 ans. Mon frère, 19 ans , a réussi à s’échapper, mais ils m’ont encerclé et m’ont donné une raclée », raconte un étudiant israélien.

Selon eux, ils ont des difficultés à entrer en contact avec l’ambassade d’Israël à Kiev.

L’étudiant qui a demandé à rester anonyme est un arabe-israélien de 21 ans, originaire de Taybeh, et qui étudie la médecine à l’université d’Odessa.

Samedi, alors qu’il revenait du terrain de football comme il le fait chaque week-end, il a été donc attaqué. Au moins « un d’entre eux avait un couteau et il voulait me poignarder. Et avant de s’enfuir, mon frère lui a jeté des pierres dessus, ce qui a empêché ce type de me charcuter. »

« L’un d’eux m’a frappé. Ils m’ont insulté en russe. D’après ce que j’ai compris , ils me maudissent pour être un étranger. Je suis allé à la police locale, mais ils m’ont dit qu’ils ne savent pas quoi faire.  »

L’étudiant a également décrit plusieurs cas d’ attaques visant des étrangers, certains en provenance d’Israël, mais pas tous : « Je connais un gars d’Azerbaïdjan qui, en sortant d’un restaurant, a été assassiné par ces gangs. Et d’autres israéliens, même des arabes de Rahat, ont été attaqués… Devant les policier ! J’étais là, j’ai tout vu… La police aussi. Et elle n’a pas bougée ! »

Selon lui, « je sais aussi qu’environ 12 étudiants israéliens ont été battus. Hier, j’ai essayé toute la journée pour entrer en contact avec l’ambassade d’Israël , et personne n’a répondu. »

« Ces gangs menacent les Arabes israéliens et les juifs aussi, et tous les étrangers en général. Aujourd’hui, la nuit tombe en milieu d’après-midi. Plus question de sortir de la maison. Et pas question non plus d’aller à l’hôpital, c’est un endroit dangereux pour un étranger. »

Quelque 200 israéliens juifs et arabes sont étudiants dans cette université. « Ils ont peur d’aller étudier. Ils ne savent pas vers qui se tourner. »

Au Ministère des Affaires Etrangères à Jérusalem, « on sait qu’il y a énormément de xénophobie en Ukraine. On a ouvert une enquête. »

http://jssnews.com/wp-content/uploads/2012/01/image001.pngSource :

http://www.juif.org/go-news-190259.php

 

http://jssnews.com/wp-content/uploads/2013/11/Screen-Shot-2013-11-12-at-8.33.45-AM.png

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 12:14

Allemagne

« article précédent

 

LU SUR...

75 ans après la Nuit de Cristal, l'antisémitisme continue d'être une réalité en Europe, et en particulier en Allemagne, rapporte l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, qui cite les résultats d'une vaste étude menée par l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne. Près de 6.000 personnes juives résidant dans les huit pays où se concentre 90% de la population juive européenne - la France, l'Allemagne, la Belgique, la Hongrie, la Lettonie, l'Italie, l'Angleterre et la Suède - ont été interrogées sur leur expérience vis-à-vis de l'antisémitisme. Les résultats de l'enquête sont effarants:

  • plus d'une personne interrogée sur deux a été confrontée durant les douze mois précédent l'enquête à l'affirmation selon laquelle la Shoah n'a pas eu lieu ou bien qu'il a été présenté d'une façon exagérée

  • une personne sur cinq a été victime d'au moins un incident à caractère antisémite et/ou d'une agression physique dans le même laps de temps

  • une personne sur deux craint d'être agressée verbalement

  • une personne sur trois craint d'être également agressée physiquement dans son pays natal

  • 66% des personnes interrogées estiment que l'antisémitisme est un problème majeur dans leur pays.

Selon différentes études menées en Allemagne ces dernières années, 20% de la population allemande serait antisémite de manière «latente», comme le rapportait Der Spiegel en 2012. Les délits à caractère antisémite sont pourtant en recul depuis 2009 en Allemagne. Mais les juifs allemands continuent de vivre dans la peur: 63% d'entre eux ont affirmé renoncer à arborer des symboles tels que la kippa en public par crainte d'une agression. 25% affirment avoir pensé à quitter l'Allemagne à cause de l'antisémitisme au cours des cinq dernières années. Plusieurs témoignages sont rapportés dans l'étude. Certains tordent le cou aux clichés, tel celui-ci:

«Les attaques antisémites auxquelles j'ai été confronté ne venaient ni de la part de néonazis. Elles venaient de gens politiquement modérés

D'autres s'attachent à la façon dont l'antisémitisme ambiant influe sur le quotidien des juifs pratiquants:

«Je trouve le fait que les messes n'ont lieu que sous protection policière quasi insupportable

De nombreux juifs européens se plaignent également de l'influence négative du conflit israëlo-palestinien sur leur quotidien. Ils sont 63% en Allemagne à penser qu'il a «un fort impact sur leur sentiment de sécurité en tant que juif», contre seulement 8% en Lettonie. En France, où ce conflit est très présent dans le débat politique, ils sont 73% à l'affirmer.

A.G. dans : http://www.slate.fr/monde/79837/en-europe-les-juifs-continuent-de-vivre-dans-la-peur

http://www.slate.fr/sites/default/files/imagecache/blognews-picture/toulouse_4.jpg

 Devant l'école Ozar Hatorah à Toulouse, après l'attaque de l'école juive par Mohammed Merah, en mars 2012. REUTERS/Jean-Philippe Arles

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 10:27

Les Juifs turcs choisissent de quitter le pays en nombre croissant selon un quotidien turc citant des « perceptions de montée de l’antisémitisme », ainsi que les tensions croissantes entre Ankara et Jérusalem.

La communauté juive de Turquie, au nombre de près de 15.000 et concentrée principalement à Istanbul, aurait été la principale victime de « l’atmosphère négative  » causé par la rhétorique dure du gouvernement contre Israël.

Des centaines de jeunes Juifs choisissent de quitter le pays car il devient plus difficile de concilier leur identité juive et turque. Beaucoup partent en Europe et aux Etats-Unis.

« Regardez l’environnement en Turquie pour le moment. Nous sommes mal à l’aise… Je suis davantage turc que beaucoup », explique Nesim Güveniş , vice-président de l’Association des Juifs de Turquie en Israël , à Hürriyet.

Un autre Israélien turc cité dans le rapport , qui a fait son aliya au cours des dernières années, a déclaré que la situation dans son pays d’origine devenait «très mauvaise».

Il y a 80.000 juifs turcs vivant aujourd’hui en Israël .

Par Zeev Koskas – JSSNews 

 

http://jssnews.com/wp-content/uploads/2013/10/Screen-Shot-2013-10-24-at-12.54.55-AM.png

Articles liés :

 

Les services secrets de Turquie (MIT) viennent de lancer une enquête sur au moins cinq citoyens turcs qui auraient, selon eux, "collaboré" avec Israël en 2010 dans la lutte contre le Mavi Marmara. Le MIT estime [Lire la suite... ]
Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 11:59

-------copie-1.jpgLa nageuse israélienne Amit Ivry a terminée deuxième du 100 mètres féminin lors de la Coupe du Monde Fina de Natation à Doha au Qatar.

Si c’est, en soit, en exploit qu’une israélienne ait pu participer à ces jeux dans un pays pronant l’apartheid anti-juif (de nombreux athlètes juifs israéliens se sont vu interdire l’entrée dans le pays à plusieurs reprises), notons la couleur du drapeau « finish » publié par la télévision qui retransmet l’évènement :
Un drapeau tout blanc. Est-ce à dire qu’elle abandonne sa médaille ? Non… Simplement que le Qatar est si « progressiste » qu’il a interdit de diffuser le drapeau de l’Etat Juif. J’ose à peine imaginer le commentateur forcé de ne pas prononcer le nom de la médaille d’argent…

C’est ça l’esprit du sport qatari ! Vivement la Coupe du Monde de Football !

Par Dan Birenbaum – JSSNews : http://www.juif.org/societe-israel/189690,medaille-d-argent-aux-championnats-du-monde-de-natation-au-qatar.php?utm_source=newsletter&utm_medium=mail


http://jssnews.com/wp-content/uploads/2013/10/1385606_10153396865230249_856520680_n-300x185.jpg

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 10:05

Article | ven, 18/10/2013 - 02:14

 

40% des Juifs français cachent leur identité

La majorité de Juifs européens constatent une croissance de l'antisémitisme en Europe, selon une enquête

40% des Juifs de France affirment éviter le port de signes religieux ostentatoires en public, selon une récente étude de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne, auprès de 1200 répondants.

L'enquête, qui a été lancée le 3 septembre 2012 et qui s'est terminée le mois dernier, a été réalisée en ligne en France, mais également en Grande-Bretagne, Belgique, Allemagne, Suède, Italie, Hongrie, Roumanie et Lettonie. 5.100 Juifs ont été questionnés au total. Le rapport complet devrait être publié le mois prochain à Vilnius.

La peur de porter une kippa ou d'autres signes identifiables de la religion juive est particulièrement forte également en Suède et en Belgique, où respectivement 49% et 36% des répondants ont dit s'abstenir de telles actions, selon JTA, qui a obtenu une copie des résultats préliminaires de l'enquête.

En moyenne, 22% des répondants ont affirmé qu'ils évitaient de fréquenter des «événements ou des lieux juifs" en raison de problèmes de sécurité.

"Les résultats montrent que la majorité des Juifs européens constatent une hausse de l'antisémitisme», a affirmé mardi Gert Weisskirchen, un ancien représentant de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe pour lutter contre l'antisémitisme, lors d'une conférence à Kiev.

En Hongrie, 91% des 500 répondants ont déclaré que l'antisémitisme a augmenté au cours des cinq dernières années. 88% des répondants en France, 87% en Belgique et 80% en Suède ont également affirmé que l'antisémitisme était en croissance.

En France, 21% des répondants ont avoué avoir été victime d'un incident antisémite au cours des douze derniers mois, contre 30% en Hongrie et 16% en Allemagne.

Plus de 75% des répondants ont dit ne pas signaler les incidents d'harcèlement antisémite dont ils sont victimes à la police alors que 64% ne signalent pas les agressions physiques. 67% ont déclaré que rapporter les incidents ne valait « pas la peine » ou était "inefficace".

"Les États doivent s'attaquer à l'antisémitisme, non pas pour le bien de la génération actuelle, mais pour empêcher l'aggravation de la situation pour la génération suivante», a déclaré Oleksandr Feldman, un membre juif du parlement ukrainien.

Selon JTA, la communauté juive du Danemark a documenté 40 incidents antisémites en 2012, ce qui est presque le double du nombre de 2009.

Une autre enquête, publiée la semaine dernière, a recensé 614 attaques racistes visant des Juifs en France en 2012, soit une augmentation de 58% par rapport à 2011.

Source : http://www.harissa.com/news/article/antisemitisme-en-europe-40-des-juifs-fran%C3%A7ais-cachent-leur-identit%C3%A9

 

http://pmcdn.priceminister.com/photo/Collectif-L-histoire-N-269-Special-L-antisemitisme-Du-Judaisme-Antique-Au-Conflit-Israelo-Arabe-Revue-246155530_ML.jpg

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 18:01

Par Albert Soued, écrivain et journaliste, http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

jeudi 17 octobre 2013

L’Inquisition était une juridiction d’exception, établie pour représenter l’autorité judiciaire du pape sur une région donnée, quand le fonctionnement courant des tribunaux ecclésiastiquess’avérait inadapté, voire dangereux pour le pouvoir temporel de Rome.

Il y eut plusieurs inquisitions au Moyen Age, la plus connue étant l’espagnole, fondée en 1478 et supprimée en 1834, qui pourchassait les Juifs, après les avoir chassés d’Espagne en 1492, en les immolant sur des autodafés, s’ils ne parjuraient pas et ne se convertissaient pas au catholicisme (voir Wikipedia).
Rappelons le massacre sanglant à la Saint Barthélémy, le 24/08/1572, de 6000 protestants qui refusaient de parjurer et le parjure le surlendemain d’Henri de Navarre, futur roi Henri IV, pour sauver sa peau.
Depuis sa naissance en Arabie et ses conquêtes territoriales au 7ème siècle, l’Islam n’est pas en reste. L’infidèle (non musulman) est condamné à la mort par égorgement s’il ne parjure pas. A certaines périodes de mansuétude des dirigeants, l’infidèle qui refusait de se convertir pouvait choisir entre l’exil ou la "protection" du type mafieux par paiement d’une taxe arbitraire (la jizya). Récemment, le 21/09/13, les 135 infidèles du centre commercial WestGate Mall de Nairobi qui n’ont pas pu s’échapper lors d’une attaque terroriste, ni prononcer la "shéhada" (profession de foi de l’Islam) n’ont pas eu droit à cette mansuétude, ont été égorgés et sauvagement mutilés par des Somaliens, "shabab" islamistes…
Au 20ème siècle, la situation empire, Hitler et ses troupes nazies, ne donnent même plus aux Juifs le droit de parjurer et 6 millions d’entre eux — même s’ils n’ont qu’un grand père juif et eux ne le soient pas — sont systématiquement et industriellement éliminés.
Au 21ème siècle, cette haine de l’autre prend des formes plus subtiles. La volonté de puissance d’un Hitler a cédé la place à une volonté de puissance technocratique de fonctionnaires, grassement payés et irresponsables dans une Communauté Européenne devenue monstrueuse et suicidaire.
Comment va-t-on éliminer les Juifs ? En s’attaquant à leurs rites fondamentaux, pardi !
On a commencé avec l’interdiction de l’abattage rituel, sous prétexte qu’"il fait souffrir les animaux", comme si le fonctionnaire qui en a eu l’idée s’était mis dans la peau de l’animal tué et avait comparé les dites souffrances entre diverses méthodes d’abattage. Aucune étude sérieuse sur la question ne peut accuser "l’abattage rituel" d’être plus cruel que ceux pratiqués dans les autres abattoirs.
Cette merveilleuse idée n’ayant pas convaincu les juifs de cesser de manger "casher", les fonctionnaires ont trouvé une autre, plus géniale, en tout cas apparemment plus efficace.
L’interdiction de la circoncision. Il fallait y penser, mais ils ne pouvaient décemment y venir qu’en traitant de pratique "mutilante" au niveau du sexe, incluant une pratique effectivement mutilante pour les filles musulmanes, l’excision.
L’excision empêche l’orgasme, alors que la circoncision du prépuce telle qu’elle est pratiquée par les Juifs depuis 35 siècles ne l’empêche pas.
Pour être inattaquables, ces fonctionnaires ont trouvé l’argument qu’on ne pouvait demander l’avis d’un bébé de 8 jours (âge de la circoncision dans le judaïsme)…, argument qui évitait, de plus, la formidable opposition de l’Islam, qui pratique la circoncision des garçons entre 5 et 15 ans.
Si la circoncision juive était mutilante, on s’en serait aperçu depuis 35 siècles. D’autant plus que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) embauche des médecins israéliens pour former en Afrique des moniteurs de circoncision, afin de prévenir la propagation du sida et des maladies vénériennes.
En 2013, sur les 8 récipiendaires des prix Nobel de Médecine, Physique et Chimie, 5 sont juifs et 2 sont Israéliens ! Pas si mal pour des gens circoncis qui représentent 0,2 % de l’humanité (les Juifs) et 0,1 % de l’humanité (les Israéliens). Cette nouvelle ne fait que nourrir les théories les plus folles au sein d’une frange marginale du monde académique et médiatique : il y aurait trop de prix Nobel décernés à des Juifs ! Et des scientifiques proposent très sérieusement de ne plus attribuer cette récompense scientifique aux Juifs pendant plusieurs années, afin de mettre un terme à ce qu’ils considèrent comme une disproportion inacceptable.
L’interdiction de la circoncision pourrait y contribuer plus efficacement, pardi !
Ces fonctionnaires européens irresponsables perdront leurs Juifs et l’Europe sombrera encore plus rapidement dans le marasme.

Source :
http://www.desinfos.com/spip.php?page=ispip-article&id_article=38165#sthash.iHVtenVC.dpuf  

 

http://www.harissa.com/news/sites/default/files/imagecache/400xY/Antisemitisme.jpg

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 10:38

samedi 19 octobre 2013 : http://www.juif.org/go-blogs-53000.php  

-------copie-1.jpgCe site est dédié aux millions d'Européens qui, malgré d'incessantes campagnes de désinformation, ne croient pas que les Juifs ne sont capables que du pire; ne dissimulent pas leur antisémitisme dans le langage de l'antisionisme; et savent qu'Israël représente ce qu'il y a de meilleur dans une démocratie.

Norvège : on aidera les Juifs à faire leurs valises

"Nous n'avons aucune obligation de soumettre notre bétail aux atrocités juives, nous avons invité les Juifs à s'installer sur notre sol, mais nous n'avons aucune obligation de fournir aux Juifs des animaux pour leurs orgies religieuses"(Jens Hundseid, premier Ministre de Norvège de 1932 à 1934)
"J'ai entendu dire que, si cette pratique [circoncision] est interdite, les Juifs envisagent de quitter le pays. S'ils se sentent obligés de quitter la Norvège pour continuer à perpétrer cette violence, nous devrions les aider à faire leurs valises."
(Lettre publiée dans un journal norvégien en 2013)

http://2.bp.blogspot.com/-9Rea6Ebha64/Ul-_Gzfwi4I/AAAAAAAARvc/w9FrYPpVTDM/s320/Norv%25C3%25A8ge+pratique+grotesque.jpg

Un éditorial intitulé "Kamuflert jødehat" (Antisémitisme camouflé) paru dans le Dagen.no le 08/10/2013 se penche sur l'antisémitisme en Norvège.  Le blog Norway, Israel and the Jewsl'a traduit en anglais. Nous publions une adaptation en français. Ce type de réaction n'est pas seulement propre à la Norvège - on constate partout en Europe une hostilité grandissante envers les Juifs:
Il est difficile de nos jours d'exprimer publiquement son aversion ou sa haine des Juifs ou de dire qu'il serait souhaitable que tous les Juifs quittent le pays. Néanmoins rien ne vous empêche de le suggérer de manière indirecte et ambiguë.
Même les groupuscules néo-nazis, Vigrid ou Boot Boys, s'expriment rarement de nos jours sur ce sujet. Seuls les groupes islamistes extrémistes tels que l'Oumma du Prophète font des déclarations ouvertement antisémites.
Mais ce silence ne doit pas nous induire en erreur en nous faisant croire que l'antisémitisme traditionnel a été éradiqué. De récents sondages le prouvent clairement.  L'enquête menée par l'Holocauste Centre révèle que 26% des Norvégiens croient que "les Juifs se considèrent supérieurs aux autres". La même proportion estime que les Juifs instrumentalisent la mémoire de l'Holocauste pour en retirer des avantages. 12% pensent que les Juifs sont responsables de leur propre persécution. Environ 10% n'aimeraient pas avoir un voisin juif ou dans son cercle d'amis.

On constate donc que les préjugés anti-Juifs bouillonnent en profondeur mais sont rarement rarement exprimés publiquement. Et le cas échéant on les formule de manière à les rendre respectables. Récemment, les pratiques religieuses ont, sous un mince vernis de respectabilité, fourni le prétexte à des attaques haineuses et publiques contre les Juifs. [Note: on aura remarqué qu'en Europe la rage se déchaîne contre les Juifs et beaucoup moins contre les Musulmans et d'autres populations qui pratiquent la circoncision.]
Dans l'entre-deux guerres il y eut un vif débat sur l'abattage rituel juif, l'abattage casher. Ce n'était pas seulement le souci de la protection des animaux qui animait le débat. Le représentant du Parti des paysans, Jens Hundseid, qui devint plus tard premier ministre, a proféré cette accusation au Parlement:  "Nous n'avons aucune obligation de soumettre notre bétail aux atrocités juives, nous avons invité les Juifs à s'installer sur notre sol, mais nous n'avons aucune obligation de fournir aux Juifs des animaux pour leurs orgies religieuses".
Le journal de la coopérative des fermiers, la Nation, publiait, des lettres de ce calibre: "S'ils ne peuvent pas consommer du bétail norvégien, qui est abattu conformément à la tradition norvégienne, alors ils devraient quitter la Norvège".
Les lettres de lecteurs publiées dans le journal dominical VG sous le titre  "Pratique grotesque" sur la question de la circoncision nous font penser à ces débats.  Un lecteur demande qu'on mette un terme à "cette violence grotesque sur des enfants innocents" avant de conclure:  "J'ai entendu dire que, si la pratique est interdite, les Juifs envisagent de quitter le pays. S'ils se sentent obligés de quitter la Norvège pour continuer à perpétrer cette violence, nous devrions les aider à faire leurs valises".

Cette lettre a été publiée dans l'édition papier d'un quotidien et pas dans l'un des forums qui sont de vrais égouts de l'information et où les commentaires anonymes ne sont pas modérés. Au contraire, cette lettre a été lue et approuvée par les éditeurs de VG  et sélectionnée parmi l'abondante correspondance qu'un journal reçoit quotidiennement.
On peut très certainement être un adversaire de principe à la fois de l'abattage rituel et de la circoncision. Mais quand la critique se transforme en appel à ce que les Juifs norvégiens quittent le pays, une limite est franchie.
Celle de la haine du Juif .

Commentaire:

Philo  a  dit…

Qui va agir? Après l'exterminations des Juifs d'Europe - dont un million et demi d'enfants - et des millions consacrés au 'devoir de mémoire', aux commémorations, aux témoignages - où en est-on? En publiant la lettre du lecteur le journal norvégien a envoyé un message clair. Les Juifs inspirent de la répulsion à un nombre important de Norvégiens (et pas seulement eux, comme nous le savons) qui seraient très contents de les voir partir. Si les autres ne partagent pas ce sentiment de répulsion ils ne sont pas prêts non plus à réagir. Même un rabbin violemment critique d'Israël, comme le rabbin David Meyer, a dit que les Juifs européens après 2000 ans de présence en Europe demeurent "des outsiders et ne sont pas égaux". Anti-Semitism in Europe: Jews are outsiders, not equals Testifying at the U.S. House subcommittee hearing I described how, even after 2000 years, Europe has never really accepted the place either of individual Jews or of Judaism as a religion in its midst, leading to a deeply rooted tolerance for acts of violence against the Jewish community.
http://www.beth-hillel.org/news/293

19 octobre 2013 15:29


Voir :

 

http://www.lessakele.com/article-lorsque-l-anti-americanisme-et-l-antisemitisme-europeens-convergent-manfred-gerstenfeld-andrei-s-m-91862047.html


 

Repost 0
Published by Camus - dans Antisémitisme
commenter cet article