Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 16:00

AFP 27 février 2014 à 22:01 (Mis à jour : 28 février 2014 à 00:25)http://md1.libe.com/photo/623999-latifa-ibn-ziaten-la-mere-du-soldat-assassine-par-mohammed-merah-a-toulouse-le-27-fevrier-2014.jpg?modified_at=1393543807&width=750

Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat assassiné par Mohammed Merah, à Toulouse le 27 février 2014 (Photo Rémy Gabalda. AFP)

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) de Midi-Pyrénées a rendu hommage, jeudi à Toulouse en présence de Manuel Valls, au travail de l’association fondée par Latifa Ibn Ziaten, mère d’un soldat assassiné en 2012 par Mohamed Merah.

A l’occasion de son dîner annuel, le Crif régional a remis un prix à Latifa Ibn Ziaten pour honorer le travail de «l’Association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et la paix» fondée en avril 2012, moins de deux mois après les sept assassinats commis par Merah, petit délinquant des cités toulousaines tombé dans l’islamisme radical.

Le dîner réunissait quelques centaines de convives, juifs et non juifs. Le président national du Crif Roger Cukierman y assistait, de même que le cinéaste Alexandre Arcady, des élus, des représentants des différentes religions et de l’État.

«L’islam n’est pas une arme de guerre. L’islam, c’est la paix, la tolérance, le respect. Les gens qui disent tuer au nom de l’islam... Non, on ne doit pas tuer!», a déclaré à l’AFP Mme Ibn Ziaten, mère de famille de 53 ans, juste avant de recevoir son prix. «Il faut savoir pardonner» et ne pas garder «la haine au coeur», a-t-elle aussi insisté.

Son fils, le soldat Imad Ibn Ziaten, avait été tué au nom du jihad le 11 mars 2012 à Toulouse par Mohamed Merah. Quatre jours plus tard, à Montauban, deux autres parachutistes avaient été assassinés par le jeune «tueur au scooter» de 23 ans. Puis le 19 mars, Merah avait abattu trois enfants juifs et le père de ces derniers à l’école juive Ozar Hatorah de Toulouse.

A l’issue du siège de son appartement à Toulouse, Mohamed Merah avait été tué par les policiers du Raid le 22 mars 2012.

Depuis, l’Association Imad Ibn Ziaten tente de promouvoir chez les jeunes la laïcité et le dialogue interreligieux.

Samuel Sandler, père et grand-père de trois des victimes juives de Merah, était également présent jeudi soir au dîner du Crif à Toulouse.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls y a appelé à combattre «l’antisémitisme virulent» diffusé notamment sur internet. Il a évoqué une «lame de fond» faisant se joindre «l’antisémitisme traditionnel et un nouvel antisémitisme (...) qui se cache derrière un antisionisme de façade». «Cette jonction, qui se fait notamment sur Internet, ranime un antisémitisme virulent, celui dont Alain Soral n’est qu’un petit idéologue rabougri», a lancé M. Valls, au sujet de l’essayiste proche de l’extrême droite et du polémiste Dieudonné.

Le ministre s’est également dit «fier» d’avoir mené le combat pour faire interdire les représentations des spectacles de Dieudonné, ajoutant: «Plus personne ne peut dire qu’il ne sait pas quel est le vrai visage de Dieudonné M’Bala M’Bala».

La présidente du Crif Midi-Pyrénées, Nicole Yardeni, s’était auparavant inquiétée d’un réveil de la haine, «parfois dissimulée sous le masque de l’antisionisme», en fustigeant «les islamistes, l’extrême droite» et «l’ultra-gauche».

Deux mille personnes avaient participé le 22 février à Toulouse à une manifestation contre les discriminations homophobes et antisémites. Mais des représentants de la communauté juive avaient été alors conspués par une partie du cortège, aux cris de «Yardeni casse-toi, le Crif, fascistes, sionistes, cassez-vous».

Au dîner du Crif à Toulouse, était présente Françoise Rudetski de la Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs (Fenvac). «Je suis venue interpeller M. Valls car deux ans après les drames de Montauban et de Toulouse, les dossiers d’indemnisation sont au point mort», a-t-elle affirmé à l’AFP. «Les propositions d’indemnisation faites aux familles des victimes et aux blessés sont indécentes», a-t-elle ajouté.

 

Source : Libération

http://idata.over-blog.com/0/16/78/46//logo_crif.gif
AFP 

 

 

 

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 16:55

 

Sports Hockey

Tournoi Provincial de Hockey Balle: c'est bientôt ! 

Par Anne-Sophie Bois

La 17e édition du Tournoi Provincial de Hockey Balle pour les athlètes vivant avec une déficience intellectuelle se déroulera les 15 et 16 mars au Cégep de Drummondville et à l’école Jean-Raimbault.

Anne-Sophie Bois

La 17e édition du Tournoi Provincial de Hockey Balle pour les athlètes vivant avec une déficience intellectuelle se déroulera les 15 et 16 mars au Cégep de Drummondville et à l’école Jean-Raimbault.

DRUMMONDVILLE - La 17e édition du Tournoi Provincial de Hockey Balle pour les athlètes vivant avec une déficience intellectuelle se déroulera les 15 et 16 mars au Cégep de Drummondville et à l’école Jean-Raimbault.

Près de 300 athlètes et entraîneurs seront présents pour prendre part aux différentes activités. Au total, 14 équipes provenant des quatre coins de la province seront présentes. À noter que les formations sont mixtes et il n'y a pas de catégorie d’âge.

«C’est une très belle preuve d’humanité. Il faut faire sortir ces gens qui sont un peu ignorés. Je regarde ce qui est gagnant et c’est le sourire des participants. C’est ça le succès. Il faut que ces gens soient mis à l’avant-scène et qu’ils soient impliqués dans la société», mentionne le député dans Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger.

Cette année, l’ancien capitaine des Voltigeurs de Drummondville, Marc-Olivier Vachon, qui s’aligne aujourd’hui avec l’Université McGill. De plus, le numéro 77 des Voltigeurs, Jérôme Verrier remettra les médailles et les trophées pour une troisième année consécutive.

Questionné sur l’avenir du tournoi, Daniel Dicaire, le coordonnateur du tournoi a mentionné : «Dans les prochaines années, nous aimerions attirer des équipes de l’Ontario. Actuellement, nous sommes une des seules occasions de compétitivité au niveau du hockey balle.»

Pour ceux qui aimeraient être bénévole durant cet événement, il est encore possible de s’inscrire auprès du comité organisateur.

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 14:19

201369_vignette_sabra-shatila-massacres-ljuul-19672

 

Trente-deux ans après la tragédie et moins d’une semaine après la mort d’Ariel Sharon, les langues commencent à se délier et la vérité à sortir.

Dans une analyse largement diffusée, Hameed Ghuriafi, éditorialiste du quotidien koweïtien as-Siyassa, affirme que c’est le président syrien Hafez el-Assad qui a donné l’ordre des massacres de Sabra et Chatila en 1982, a rapporté mercredi soir le quotidien libanais L’Orient Le Jour.

Cet ordre aurait été donné à un chef de milice libanais, par le biais des services de renseignements syriens à Beyrouth, et précisément du général Ghazi Kanaan.

S’il a déjà été établi que les massacres ont été directement perpétrés par les milices libanaises, Hameed Ghuriafi insiste que les ordres ont émané de Ghazi Kanaan, comme le lui aurait confirmé un témoin oculaire, Robert Hatem, l’ancien responsable de la sécurité du chef de milice en question.

Le journaliste relève que le seul élément qui n’a jamais fait l’objet d’une enquête sur les massacres est celui « de l’influence syrienne sur ce chef de milice ». Pourtant, selon un observateur à Beyrouth, qui avait suivi le débat sur Sabra et Chatila en 1982, « identifier le responsable des massacres, c’est retracer l’origine des ordres donnés ».

Sachant que Sharon et ses alliés libanais voulaient sécuriser les camps jusqu’à l’arrivée des troupes libanaises, une partie tierce aurait donné l’ordre aux miliciens d’attaquer.

Un témoin principal sur le terrain avait déjà révélé que cette personne était bien le général Ghazi Kanaan, mais son témoignage n’a jamais été intégré dans les travaux de l’enquête. Un livre incluant ce témoignage a été publié dans les années 90, sans toutefois éveiller la curiosité des médias occidentaux.

Entre 700 et 3500 réfugiés palestiniens furent massacrés entre le 16 et 18 septembre 1982.

© Le Monde Juif .info avec L’Orient Le Jour

© Photos : DR

Mal nommer
les choses, c'est ajouter
au malheur du monde.

Albert Camus.

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:38

Christian Malard (photo), consultant et ancien éditorialiste de politique étrangère à France 3, revient sur les enjeux de l'accord de Genève. Extrait :

 

L’accord met-il fin à l'isolement de l'Iran sur la scène internationale ?

 

Si le régime des ayatollahs se tient bien, il a de beaux jours devant lui. Il profite d'une Amérique faible avec un Barack Obama qui ne veut plus s'impliquer dans les conflits au Moyen-Orient et préfère se tourner vers l'Asie. Le président américain veut collaborer avec l'Iran chiite, nouvelle puissance régionale, pour tenter de stabiliser le Moyen-Orient au grand dam de l'Arabie Saoudite et des sunnites. Ce n'est sans doute pas le meilleur calcul quand on sait, qu'il y a 10 ans, l'actuel président iranien Hassan Rohani, qui négociait déjà le nucléaire, s'était félicité d'avoir roulé les Occidentaux dans la farine… Lire l’intégralité et accéder à la vidéo.

http://www.crif.org/sites/default/fichiers/images/logo_crif_web.jpg
Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 17:33
http://www.fait-religieux.com/images/pages/religions/sayeeda_warsi.jpgA la mi-novembre, Sayeeda Warsi, plus jeune membre de la chambre des Lords, vice-présidente du parti conservateur et ministre au sein du gouvernement Cameron, a fait part de son inquiétude concernant les chrétiens au Moyen-Orient : « Je suis préoccupée que dans les lieux de naissance du christianisme, de nombreux chrétiens partent et que ceux qui restent se sentent persécutés. Malheureusement, ils sont considérés comme de nouveaux arrivants, étiquetés "en marge" de la société, quand bien même ils ont été présents sur le territoire durant des siècles ».

La ministre chargée des cultes et des communautés religieuses s'est d'abord exprimée lors d'un discours à l'université de Georgetown, aux Etats-Unis ; avant de réitérer ses propos sur la BBC et dans une tribune parue au Telegraph.

Elle a cité différentes minorités religieuses persécutées : « En Irak, le nombre de chrétiens a chuté : ils étaient 1,2 million en 1990, ils sont 200.000 aujourd'hui. En Syrie, le bain de sang horrible auquel nous avons assisté a caché l'hémorragie de la population chrétienne dans le pays. Les responsables varient, ce sont tantôt les Etats, tantôt les terroristes, parfois même des voisins. Et les victimes ne sont pas exclusivement chrétiennes : les Hazaras au Pakistan, les Baha'is en Iran ou encore les Rohingyas en Birmanie, tous sont depuis longtemps montrés du doigt et harcelés en raison de leurs convictions religieuses. »

Sayeeda Warsi, première femme musulmane ministre de Grande-Bretagne, a également déploré « une punition collective et une idée fausse selon laquelle ces chrétiens seraient des agents de l'occident ou d'un régime politique particulier. Nous devons en parler et aborder le sujet avec les pays concernés ». Elle affirme avoir eu des « conversations très franches » à ce sujet avec des ministres pakistanais. « Les politiciens ont la responsabilité de donner le ton, de définir les limites légales de ce qui peut et ne peut pas être toléré. », a-t-elle précisé.

Pour elle, si 83% des pays ont des Constitutions qui garantissent la liberté religieuse, elles ne  pas toutes appliquées: « Il y a un consensus international qui a donné lieu à une résolution du Conseil des droits de l'Homme sur les minorités et la tolérance entre les différentes religions. Mais nous avons besoin de renforcer la volonté politique ».

La ministre a également déclaré « Bien sûr, il y a eu des moments de tensions entre les communautés religieuses, mais il y a eu aussi de grands moments de coexistence pacifique. Il n'y a pas de conflit intrinsèque entre les croyants ». Et d'ajouter qu'elle croit que « la pluralité religieuse rend les pays plus forts. Cela va de l'élargissement du domaine culturel à un meilleur dynamisme économique ».
A paru dans :  Fait Religieux.com

Sources : BBC, The Telegraph.
Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 10:25
Amal Haniyeh, la petite-fille du chef du Hamas à Gaza, hospitalisée en Israël
Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas à Gaza.
© AFP

Amal Haniyeh, la petite-fille du chef du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a été hospitalisée en Israël dans un état critique, selon des sources palestiniennes.

Par FRANCE 24 (texte)
 

La petite-fille d’Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, a été hospitalisée, lundi 18 novembre, en Israël dans un état critique, a appris l’AFP de plusieurs sources palestiniennes.

L'administration militaire israélienne, interrogée sur le sujet, a assuré qu’elle n’avait pas été informée de ce transfert pour raisons médicales.

"Frères bien-aimés, Amal a franchi la ligne verte [la frontière avec Israël, NDLR] maintenant, et je demande à Dieu de lui accorder la santé", a déclaré dimanche le fils d'Ismaïl Haniyeh, Abdessalam Haniyeh, sur sa page Facebook.

État de mort clinique

"Je demande à Dieu d'accorder la santé à ma fille Amal, entrée dans un état de mort clinique", a-t-il ajouté dans un autre message lundi après-midi.

Amal Haniyeh, âgée d’un an, est atteinte d’une grave infection du système digestif, qui a atteint son système nerveux, précisent des sources médicales à Gaza.

Sur les réseaux sociaux, des clichés montrent Ismaïl Haniyeh, dont le mouvement ne reconnaît pas Israël, rendant visite à sa petite-fille à l'hôpital pédiatrique "Al-Nasser" à Gaza, avant son transfert en Israël.

En dépit de la non-reconnaissance de l’État hébreu par le Hamas, plusieurs milliers d’habitants de Gaza sont autorisés, chaque année, à traverser la frontière pour bénéficier de soins en Israël, dévoilent des statistiques publiées par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Avec dépêches (AFP)

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 10:23

http://lemondejuif.info/wp-content/uploads/2013/01/logoOKIDOKI1.pngLe président français François Hollande entame ce dimanche après-midi sa première visite présidentielle en Israël et dans les territoires sous contrôle de l’Autorité palestinienne. Une visite très attendue et un exercice délicat pour tout président français. C’est la quatrième visite officielle en Israël d’un chef d’État français.


toulouse_netanyahu-et-hollande-ont-rendu-hommage-aux-victimes-de-merah

Jeudi dernier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exprimé : attendre “avec impatience” la première visite du Président français. “Pour ce qui me concerne, ce sera le tapis rouge… comme c’est le cas pour tous les amis d’Israël”, a-t-il même affirmé.

Depuis son élection, François Hollande a presque réalisé un sans-faute vis-à-vis d’Israël. Aucune prise de position publique hostile contre l’État hébreu et une relation privilégiée avec Netanyahu qui s’est créée entre les deux hommes lors de sa visite en France en novembre 2011. Les autorités israéliennes apprécient particulièrement la fermeté de Hollande sur le nucléaire iranien, la lutte contre le terrorisme et contre l’antisémitisme.

C’est à la Knesset, le parlement israélien, que les autorités israéliennes vont analyser chacun des mots du chef de l’État français lors de son discours lundi, pour se faire une idée plus précise des réelles intentions dans la région du président Hollande. Avant lui, seuls deux présidents français s’étaient déjà exprimés au Parlement : François Mitterand en 1982 et Nicolas Sarkozy en 2008.

En avril 2012, François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle, avait été interrogé par l’hebdomadaire Actualité Juive sur la question d’Israël État juif et Jérusalem, sa capitale. Hollande :

“Israël a été créé pour être l’État des Juifs, selon le titre même du livre fondateur de Théodor Herzl. C’est sa vocation, d’être le refuge où les Juifs du monde entier savent qu’ils pourront toujours, si le pire revenait, trouver abri et dignité. C’est le pays qui a ressuscité l’hébreu. C’est le pays de l’intégrité retrouvée d’un vieux peuple offensé. Donc oui, c’est un État juif, même si c’est à son honneur de compter parmi ses citoyens des Musulmans et des Chrétiens. Je n’oublie pas que l’arabe est avec l’hébreu, langue officielle d’Israël.”, s’était-il prononcé sur le caractère juif de l’État d’Israël.

“Quant à Jérusalem, c’est vers elle que se tournent les prières des Juifs de tous les continents. Le mur occidental du Temple de Jérusalem est le lieu le plus sacré du judaïsme. Je mesure tout ce que Jérusalem représente dans l’âme juive. Pour le reste, sur l’avenir qui doit être celui de Jérusalem au terme des négociations, c’est aux parties en présence, et à elles seules d’en décider. avait-il poursuivi.

Il sera beaucoup plus délicat pour un François Hollande président à présent, de tenir un discours identique sur ces deux questions cruciales aux yeux de Benjamin Netanyahu.

Visite éminemment politique, le séjour de François Hollande va toutefois plus s’inscrire dans un cadre économique tout particulier. Le président français compte surtout s’inspirer de la réussite économique de l’État hébreu, la “Startup Nation”, dans le domaine des nouvelles technologies, pour relancer significativement la croissance française.

Accompagné d’une quarantaine de chefs d’entreprise, dont les représentants d’Alstom, de la SNCF et des patrons de plus petites entreprises spécialisées dans les biotechnologies et les télécommunications, le chef de l’État français espère nouer des liens économiques solides avec Israël.

N’oublions pas non plus que François Hollande, en novembre 2011, très loin à l’époque d’avoir à l’esprit de se présenter à l’élection présidentielle, avait cosigné une tribune dans le journal Le Monde dans laquelle il affirmait que “le boycott d’Israël est une arme indigne”.

Yohann Taïeb – © Le Monde Juif .info

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 09:26

 

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 93 - le 4 novembre 2013

 

3ème partie

Etats-Unis

- Une étude commandée par l'ADL (Anti Defamation League) sur la perception des Juifs américains par la population montre que 30% pensent que les Juifs sont plus loyaux envers Israël qu'envers les Etats-Unis et que 14% pensent que les Juifs ont un pouvoir trop important dans le pays. 26% pensent encore que les Juifs ont tué Jésus, en baisse de 5 points. Néanmoins, il n'y a que 4% qui citent le lobby-pro israélien (AIPAC), comme le lobby le plus important parmi les 5 proposés. La réputation de ce lobby auprès du public serait donc très surestimée par les medias.

- Un sondage auprès de 1034 Juifs américains, réalisé par KnowledgePanel pour l'"American Jewish Committee", montre que le soutien à une frappe américaine du nucléaire iranien diminue, passant de 64% l'an dernier à 52% cette année. Le soutien à une frappe israélienne est passé de 72,5% à 67%. De même le soutien de la politique étrangère du président Obama est tombé de 10 points de 77% à 67%. Les Juifs restent très "démocrates" puisque Hillary Clinton a recueilli 60% de suffrages comme présidentiable contre 20% pour le Sénateur Républicain Rand Paul. (Voir enquête à http://www.ajc.org/site/apps/nlnet/content3.aspx?c=7oJILSPwFfJSG&b=8479755&ct=13376311 en anglais)

- Le Pentagone envisage de vendre pour 11 milliards $ d'armes à l'Arabie et aux Emirats, des missiles de croisière et des bombes à percussion "bunker-buster".

- Financée par l'Arabie depuis des décennies, l'Association "Ivy League" diffuse dans les universités un narratif présentant les jihadistes comme des "combattants épris de liberté", se battant contre "des tyrans oppresseurs" et donnant une image positive aux bombes humaines. C'est la diffusion de ce narratif auprès des élites qui serait à l'origine de la politique étrangère désastreuse et de l'évolution de la situation intérieure. Au point que l'Armée considère les Chrétiens évangéliques et les partisans des "Tea Party" comme des menaces terroristes. Un exemple frappant: Mohamed Elibiary, membre du Conseil de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security Advisory Council) a été surpris en tain de tweeter, disant que "les Etats-Unis est un pays islamique, avec une constitution compatible avec l'Islam"- On ne doit donc pas s'étonner de voir autant de Frères Musulmans dans l'administration Obama.

 

Union Européenne (UE)

Le 22 Juillet 2013, les 28 pays de l'Union européenne (UE) à l'unanimité ont convenu d'ajouter l'aile militaire du Hezbollah sur la liste européenne des organisations terroristes. Mais, 3 mois plus tard, le ministère français des Affaires étrangères reçoit le Hezbollah Ali Fayyad, siégeant au Parlement libanais.

 

Espagne

L’écrivain espagnol, Sebastián Rodríguez Vilar, avait dit, il y a 5 ans déjà: "Je marchais dans la rue à Barcelone, et soudain je découvrais une terrible vérité – L’Europe est morte à Auschwitz… Nous avons tué six millions de Juifs...

A Auschwitz, nous avons brûlé une culture, la pensée, la créativité, le talent. Nous avons détruit le peuple élu, véritablement choisi, car ils ont produit des gens formidables et merveilleux qui ont changé le monde.

La contribution de ce peuple se fait sentir dans tous les domaines de la vie: science, art, commerce international, et surtout, comme la conscience du monde. Ce sont les gens que nous avons brûlés...

 

France

Si vous êtes une jeune femme française, entre 18 et 35 ans, avec des affinités politiques de gauche et que vous n’avez pas de connaissances particulières à propos d’Israël, vous avez 7 chances sur 10 d’avoir une mauvaise opinion d’Israël, selon un sondage réalisé par Ifop pour l'Ambassade d'Israël, sur ce que les Français pensent d'Israël.

(voir résultats à www.nuitdorient.com/n3474.htm

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 09:40

   

 

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 93 - le 4 novembre 2013

 

2ème partie

 

Syrie

Sur la pratique de la torture, le journaliste Perrin trace un tableau terrifiant dans l'Orient-le-Jour: "On torture, écrit-il, dans tout le monde arabe… Mais la spécificité syrienne (…), c’est que la torture ne sert pas seulement à arracher des informations. On torture pour terroriser, pour briser les corps et détruire les âmes, pour estropier, pour mutiler, pour rendre fou, pour tuer. Par vengeance aussi. Et on torture par goût pour la torture, comme si c’était un peu une gourmandise ou une pratique sexuelle". Il cite sur ce sujet La Coquille, une œuvre magistrale sur la torture écrite par l’écrivain Moustapha Khalifeh qui a passé 13 ans dans les geôles du Baath.

 

Liban

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a affirmé "Pour ceux qui ne le savent pas encore, la guerre civile a déjà éclaté au Liban. Le Jihad mondial, qui a infiltré le Liban et attaque le Hezbollah, fait exploser des voitures dans la banlieue-sud et tire des roquettes sur la banlieue-sud et la vallée de la Békaa, places fortes du parti shiite libanais"- On estime à 30 000 les combattants du Jihad mondial opérant dans les pays autour d'Israël, prêts à se diriger vers Jérusalem (notamment en Syrie, en Irak, au Yémen et au Sinaï).

 

Moyen Orient

Ali Salim, chercheur au Gatestone Institute, basé au Moyen-Orient, dresse un sinistre tableau de la situation:

"Le Moyen-Orient s’enflamme et les Etats arabes partent en lambeaux. Des millions de réfugiés miséreux errent au Proche-Orient sans assistance. Tandis que les Palestiniens, ces "réfugiés volontaires arabes de 1948" et leurs dirigeants reçoivent des milliards de dollars qu’ils gaspillent. Entre l’évidente duplicité de l’Iran, l’inconsistance de la politique arabe des Etats-Unis et le parti-pris des Européens, il est vraiment impossible de redresser la queue du chien…. Nous Musulmans nous faisons l'erreur de penser que les Européens se préoccupent réellement des Palestiniens. C'est une erreur. Les Européens haïssent tout simplement plus les Juifs qu'ils ne nous haïssent. C'est l'amère vérité. Les Européens n'interviennent dans une crise que s'ils ont l'occasion de dénigrer les Juifs"

 

Israël

Tsahal est en cours de transformation radicale sur le plan du contrôle, de la coordination et de la précision du tir groupé grâce l'unité de télétraitement C4i. Cette nouvelle technologie, qui passe par les bataillons de communication cryptée Hoshen et Mamram, évite les dommages collatéraux.

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 02:21

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 93 - le 4 novembre 2013

1ère partie

 

- Le chef de l'Agence fédérale russe Médico-biologique, Vladimir Uiba, a mis un terme  

à la tragi-comédie de la cause du décès de Yasser Arafat, orchestrée par son épouse et des intérêts personnels, en déclarant officiellement qu'il n'y avait aucune trace de polonium sur le corps exhumé du défunt.

- Le Ministre de l'Information et des Affaires Internationales, Youval Steinitz écrit dans le New York Times: "Les radios et les chaînes TV de l'AP, les écoles publiques, les Camps d'été, les magazines pour enfants et les sites internet sont tous utilisés pour transmettre ce message: "L'existence d'un état juif est illégitime, car il n'y a pas de peuple juif, ni d'histoire juive sur cette terre"… Et les négociations actuelles n'aboutiront que le jour où toutes ces incitations s'arrêteront"

- Le négociateur et responsable économique de l'AP, Mohammad Shtayyeh, a dit au Financial Times que le ministère des Affaires Etrangères avait envoyé à 50 pays des lettres incitant au boycott des activités israéliennes situées au-delà de la "ligne verte". 504 sociétés en relation commerciale avec les implantations et Jérusalem-Est se trouvent dans ces 50 pays. Il est demandé dans ces lettres "le désinvestissement et le gel de toute activité", demande illégale dans le droit international.

 

Hamas

Devant le chef Mahmoud Al-Zahar, le ministre de l'Intérieur de la bande Gaza, Fathi Hamad, a donné comme instruction aux forces de sécurité de tirer à la tête tout opposant qui manifesterait, ne voulant aucun "blessé". Le mouvement de jeunesse anti-islamiste "al Tamarod" a appelé à une manifestation de masse, le 11 novembre.

 

Iran

Une étude de l’Institut pour la science et la sécurité internationale de Washington (ISIS) affirme que des nouvelles centrifugeuses perfectionnées ont réduit le délai nécessaire à la confection d'une première bombe nucléaire. L’Iran peut enrichir suffisamment d’uranium de qualité militaire pour une bombe nucléaire unique dans environ un mois.

Le Président d'ISIS, David Albright, a affirmé que les délais rétrécissent et qu'il faudra détruire très rapidement 19 000 centrifugeuses, pour revenir à un délai de 6 mois.

 

Irak

L'armée vient d'éliminer Shaker Wahib un chef notoire d'al Qaeda, responsable de la mort de dizaines de chauffeurs et de soldats sur l'autoroute qui mène vers la Syrie. Ceux-ci subissaient un test sur l'Islam (ex. combien de prosternations y a-t-il lors d'une prière) et si la réponse était incorrecte, ils étaient tués sur place et leur véhicule incendié.

Repost 0
Published by Camus - dans Revue de presse
commenter cet article