Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 17:36
Le saviez vous ? Les Tunisiens sont superstitieux, mais surtout craignent le coup d’oeil. Leur parler comprend beaucoup de diminutifs, quant à leur nourriture : une tomate, un oeuf, une marmite deviennent une petite tomate, un petit oeuf ou une petite marmite.


Un chat noir
? Dispute

 Voilà deux superstitions, j’en connais beaucoup d’autres et aussi des anecdotes. Si ça vous intéresse, je serais à votre disposition.

Idiot

C’est un porte-bonheur que d’avoir un idiot dans sa famille et l’on considère qu’il vaut mieux ne pas habiter dans un village ou il n’y a pas d’idiot (d’après les Français et les Ecossais).
 Si un idiot sème du persil, celui-ci poussera beaucoup mieux (selon les habitants de Provence).

 Moi j’en connais un, Sfaxien d’origine, pas si idiot que ça, mais ça marche quand même, lui ayant attiré la chance de son côté. Faisant la cour à une fille et toujours repoussé, il a après son immigration en Israël écrit à la dulcinée que " le pétrole a jailli sur notre terre. " La nouvelle a finit par décider la récalcitrante qui a accepté de l’épouser. En réalité, il a dit " nôtre terre " voulant dire notre pays",  ce qui n’est pas exactement pareil.

Koun maboule,  eteish : sois fou et tu vivras (assez bien)

Plus tard j’ai constaté qu’il avait réussi dans tout ce qu’il avait entrepris, des fois par chance et d’autres fois au défit de la chance. En Tunisie, on disait " Koun maboule et eish ". Autrement dit : Sois fou et tu vivras (assez bien).


Etoile filante ? Faîtes un souhait.

Echelle

C’est un danger, mais surtout un malheur que de passer sous une échelle.
Je vais vous dire, c’est dangereux aussi de tomber de l’échelle et si une échelle vous tombe dessus.
 Un autre idiot est passé sous une échelle, sans la toucher dans la Rue des Belges à Sfax. L’échelle a glissé, celui qui était dessus essayant de se retenir, sans succès, a chuté. La dite échelle est tombée sur un passant. Les deux ont eu des bobos assez sérieux et le chanceux qui est passé en dessous était sain et sauf. Je lui ai demandé ce qui s’était passé, il m’a répondu : " Moi, je ne sais pas, je viens tout juste d’arriver ".

Partager cet article

Repost 0

commentaires