Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 17:31

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/PikiWiki_Israel_13319_Soroka_Hospital_in_Beersheba.jpg/250px-PikiWiki_Israel_13319_Soroka_Hospital_in_Beersheba.jpgUn dame âgée, octogénaire de mémoire défaillante entrait de temps en temps dans la chambre de Vivi et demandait de lui indiquer l'emplacement de son lit. Il se trouvait toujours une personne de charité pour la reconduire à sa chambre.

Des fois elle cherchait dans l'armoire jusqu'au moment om on lui disait qu'elle s'était trompé de chambre. Ah la vieillesse n'est pas toujours plaisante !

Lundi après-midi le médecin de service lui annonce la décision du conseil de la libérer :

- Vous allez beaucoup mieux chère dame. S'il n'y aura aucune vilaine surprise jusqu'à ce soir, je vous libèrerai. D'accord ?

- D'accord.

Mais l'accord fait l'après-midi est vite oublié. La mémoire… Ah ! La mémoire...  A vingt heures la mamie refuse de partir :  

- L'hôpital est à tout le monde je ne partirai pas.

- Vous ne voulez pas partir parce qu'il fait nuit ? Bon restez jusqu'à demain matin, mais à huit heures vous devez être partie. 

- Si tôt ? Appelez mon fils je partirai ce soir même, dès qu'il sera là.

Une demi-heure après la mamie trouve le temps lent.

- C'est sûrement ma belle-fille qui me déteste et qui est une crapule… Comme elle est infirmière-chef de département, elle a du demander à ce qu'on m'expulse de l'hôpital. Elle ne peut pas me gober.  Ah ! Si quelqu'un voulait bien m'accompagner je ne resterai pas une minute de plus.

Le fils Cohen se porte volontaire et les voilà partis les deux en direction de la Rue Balfour. Comme par coïncidence son deuxième fils arrive justement cinq minutes après et il ne trouve pas sa mère présente. On lui dit qu'elle a été raccompagnée chez elle par le fils Cohen.

- C'est mon frère qui s'est porté volontaire, dit une ravissante blonde oxygénée, la quarantaine passée. Et elle lui raconte ce les radotages de sa maman concernant sa belle-fille.

- Elle se trompe. Ma belle-soeur est de toute évidence infirmière-chef de département, mais n'a aucune relation avec ce département. Donc maman se trompe. Bon ajoute le fils de la mamie et il s'assoit. J'ai le temps. Je suis divorcé, j'ai cinquante ans et il commence son C.V.

- Cinquante ans, divorcé, me chuchote Viviane. Tiens Camus tu as des amies célibataires de cet âge, on pourrait arranger quelque chose ? Il l'air pas mal du tout.

- Seconde, je vais faire  quelques appels pour voir qui n'est pas engagée et hop ! tra-la-la ! On arrangera çà.  Mais je n'ai pas le temps de dire Jacqueline Kennedy Onassis, que la fausse blonde, pas mal du tout fait sa pub :

- Divorcé ? Moi aussi imaginez-vous. J'ai quarante neuf ans, çà s'accorde.Il n'y a pas de mal à être divorcé.

- Aucun mal. Surtout si on a l'occasion de vous rencontrer dit le fils de la mamie qui a l'air pas mal du tout.

Et par discrétion surtout envers le papa de la blonde, le nouveau couple sort faire un tour dans la pelouse.  A dire vrai l'Hôpital Soroka est le plus beau Centre Médical d'Israël, ses jardins sont très bien soignés. Pas étonnant que du point de vue romantique c'est l'endroit idéal.  

  cafe-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by Camus - dans Rions un peu
commenter cet article

commentaires

Nina Padilha 04/12/2013 18:01


Te voilà, à jouer les marieuses, maintenant... Hi hi hi !

Camus 04/12/2013 21:25



Non je n'ai poas eu le temps, la blonde était plus rapide